-- Science et Technologie --

L’association Nexus présente ses projets pour révolutionner le transport urbain dans Nantes

L'association Nexus se bat pour conserver les lignes ferroviaires actuellement en place dans l'Ile de Nantes et à Malakoff et qui relient la gare de l'Etat à la gare de Nantes. Elle propose que ces lignes ferroviaires soient convertis en un réseau intra-urbain présenté comme une solution moins chère que la création, ex-nihilo, d'une nouvelle ligne de tramway.

L'association Nexus, qui regroupe professionnels du transport et usagers, travaille en réseau dans plusieurs villes : en Bretagne à Nantes et en France à Angers, Cholet, la Roche-sur-Yon dans le Bas-Poitou.

En substance, elle propose d'utiliser le nœud ferroviaire derrière le quartier Malakoff pour créer deux stations : Malakoff Océan, à l'ouest, et Malakoff-Loire, à l'est, toutes deux placées côté fleuve et reliées par une navette aérienne à la gare de Nantes. L'association souligne la position centrale de Malakoff et son rôle possible d'avant-gare pour désengorger Nantes et faciliter les correspondances vers la Vendée et l'Anjou.

De plus, elle propose de conserver la ligne ferroviaire qui relie Nantes – Orléans à l'ancienne gare de l'Etat, sur l'île, et en faire une ligne de transport interurbaine, en correspondance avec les lignes 2 et 3 du tramway et ligne 4 du busWay qui traversent l'île. Pour désenclaver la partie ouest, une liaison nord enterrée est proposée pour rejoindre le tunnel de la ligne Nantes-Saint-Nazaire sous la butte sainte-Anne, et une liaison sud est envisagée pour rejoindre la ligne à voie unique du réseau de l'Etat vers Saint-Gilles Croix de Vie et Pornic.

L'association propose donc une alternative à la reconstruction de la gare annoncée par voie de presse : un projet dont seule une petite partie des fonds profiterait vraiment à l'amélioration du transport pour les usagers et pointe la sous-utilisation du raccord ferroviaire reliant l'ancienne gare de l'Etat à Nantes-Orléans : il ne sert que pour quelques trains de fret chaque semaine.

La municipalité projette la création d'une 5e ligne de tramway qui irait desservir le CHU s'il déménage à la pointe ouest de l'île. Cette ligne passerait à la place de l'ancienne ligne ferroviaire, préalablement démontée. Il apparaît donc que le maintien de la ligne ferroviaire actuelle et sa transformation en ligne intra-urbaine de transport de voyageurs, moyennant l'ajout de quais et d'escaliers sur l'emprise RFF, est une solution à moindre frais pour donner enfin à l'Ile de Nantes une desserte urbaine digne du centre-ville de la capitale de la Bretagne.

Document PDF 120116_diaporama.pdf Le projet Nexus pour les transports dans Nantes. Source :
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1211 lectures.
mailbox imprimer

Étudiant en droit-histoire expatrié en Orléans, passionné par l'histoire et le patrimoine de la Bretagne. S'intéresse aussi à l'économie bretonne et à l'actualité de Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.