L'Assemblée nationale rejette l'assouplissement du droit d'option départemental
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 12/03/15 13:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Présentée par le député Jacques Krabal et soutenue par Paul Molac UDB/EELV et par Jean-Jacques Urvoas (PS), De Rugy(EELV), la proposition de loi a été coulée avant même le vote solennel, par une motion de rejet préalable, présentée par le porte-parole du gouvernement Da Silva, lui-même chaperonné par la ministre Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation, présente lors des débats, en violation de la séparation des pouvoirs, comme l'autorise scandaleusement la 5e République. Rejeté par 26 voix contre 20 sur seulement 46 députés présents. La loi concernait la possibilité pour un département de quitter sa région pour en rejoindre une autre. Elle proposait de changer la condition d'un vote des 3/5e en un vote à majorité simple pour chaque collectivité concernée.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1679 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 35 commentaires
Brocèlbreizh
2015-03-12 18:02:05
Qu'ils se fassent plaisir et qu'il fassent la fête!!
Les prémices d'une belle gueule de bois! Merci d'avance.
Le simple fait de voter pour des élus(CG) qui n'ont pas,et qui n'auront jamais d'attributions,c'est déjà un manquement démocratique.Voilà de bien belles forces de progrès!!! Des vrais clowns.
Leur première mesure décentralisatrice aurait du être la suppression des conseils généraux.Bilan:ça va faire bobo!
"Qui veut du mille-feuille?!!"
(0) 
youn talec
2015-03-12 19:43:58
Encore et toujours l'½uvre des nationalistes communautaristes ethno-identitaires français, adeptes du rejet systématique de toute altérité, adeptes du replis sur soi ethnique franco-français, pas d'histoires plurielles en France mais une seule histoire officielle, celle de l'ethnie dominante qui se dit universelle !? Vous trouvez ça universel vous le totalitarisme unicellulaire franco-français ?? Vous trouvez ça fraternel le rejet de toute vie démocratique qui a rapport de près ou de loin avec les peuples que notre belle république a phagocyté ? Vous trouvez ça égalitaire l'éviction de la sphère publique de toutes histoires ou langues autres que celle issue de l'histoire d'une France féodale puis jacobine et d'un dialecte majoritaire, le dit-nommé dialecte francilien, dialecte que des hommes politiques prétendus inspirés, je dirai plutôt sectaires et mégalomanes, ont voulu imposé à la terre entière à coup de guerres, de terreurs, de colonisations (avec les relants de racisme que l'on connait encore aujourd'hui), d'assimilations(souvent xénophobe), d'humiliations (hussards noirs), et de mensonges (Michelet, Braudel...). "Qu'un sang impur abreuve nos sillons..." Le grand malaise français, le visage obscur et honteux de la république, visage qu'il faut bien dissimuler ou bien atténuer, car ça fait tâche sur le mythe de l'immaculée conception républicaine. Où est ma liberté dans tout celà? Je la recherche en vain en tant que breton dans cette République ! Il ne peut y avoir de volonté de vivre ensemble dans quelque état que ce soit si il n'y a pas acceptation de l'altérité ! Le contrat social français contrairement à ce qu'il prétend, est ethniste car "la souveraineté populaire" ne représente que l'ethnie dominante. L'indivisibilité de cette souveraineté est juste un leurre pour faire prévaloir le droit de la culture la plus forte sur la plus faible, cette dernière étant ainsi non protégée par la puissance publique. Lorsque nos braves républicains opposent dans le domaine culturel "l'intérêt général" qui est censé être incarné par "la souveraineté populaire" avec ses représentants, et d'un autre côté les "intérêts particuliers", il faut juste comprendre là encore que l'intérêt général au point de vue culturel est celui de la culture majoritaire, et que les hideux "intérêt particuliers" sont ceux des cultures minoritaires.
Da Silva est un petit fasciste nationaliste socialiste français qui se cache derrière une pseudo démocratie républicaine, il a une vision identitaire de la démocratie, un identitaire étant une personne qui se replit sur une seule identité et refuse toute possibilité d'identités plurielles. Il a surtout envie de défendre coûte que coûte un système clienteliste, qui est également celui d'une caste sociale composée d'énarques, de hauts fonctionnaires, de politiciens carriéristes faisant allégence..au monarque présidentiel en vue d'un poste, de journalistes etc,le pôle emploi de tous ces bien pensants étant bien trop souvent la franc-maçonnerie, nomenklatura qui a tout intérêt à préserver une France une et indivisible qui concentre tous les pouvoirs avec une démocratie tronquée, une France administrée car centralisée à Paris. La décentralisation à la française n'étant qu'un leurre insignifiant ( les préfectures comme dans l'empire romain gardant l'essentiel des prérogatives locales)et le mille feuille administratif français l'expression de l'incurie complète visant à mieux noyer la carence démocratique.
Da Silva suit allègrement les pas du ministre De Monzie qui autrefois déclarait "pour la grandeur de la République (traduisez l'ethnie française) l'idiome breton doit disparaitre" et du point de vue carrièrisme et opportunisme avec le branchu il est à la bonne école ! Da Silva futur ministre de l'intérieur pour préparer le terrain au FN, ou faire un concours de nationalisme français. Il n'y a plus qu'une différence essentielle entre le fn et da silva, ce dernier n'a pas encore franchi les limites du racisme, il s'est arreté à la xénophobie sélective.
(0) 
iliou marc
2015-03-12 20:12:40
grâce à ces petits nationaux socialistes la gauche n'aura plus ma voix bien qu'une bonne partie de ma vie j'ai voté pour le PS et je m'en repends ! tant pis pour eux s'ils perdent ces élections à venir "ils le valent bien " !
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-12 23:41:41
Un commentateur évoquait le risque de rapprochement entre les socialistes français jacobins et les nationalistes français jacobins pour former un néo national-socialisme à la française...
(toujours mieux qu'en c'est à la française...! cela à déjà un petit coté agréable dans ce que cela à de supérieur...! De pas comme les autres, en tout cas...!)
Donc, on y vient, on y vient...!
Déjà la Francisque (un temps mise de coté) a largement refait son apparition sur les documents officiels et sur l'avion présidentiel...!
Non mais, l'avez pas vu ce bel avion avec sa magnifique francique Républicaine peinte dessus pour exprimer nos valeurs...! (enfin, "nos"...!!!)
Non, sérieusement, je pense que beaucoup n'ont pas bien regardé...!
Et Sarkozy ne l'a t-il pas dit : "la République est supérieure à la Démocratie,... la République peut au besoin se passer de la Démocratie..." (Discours de la Porte de Versailles, 2014). On peut pas être plus clair...!
Mais bon, là aussi, je pense que beaucoup n'ont pas bien entendu...!
A la Française, vous verrez, à la Française...!
(0) 
Donbzh
2015-03-13 00:51:21
Nos pères et grands-pères se sont battus pour la démocratie, pendant les guerres françaises.
L'irrespect perpétuel des pouvoirs hexagonaux vis à vis des bretons, bafouent leur mémoire !
Un oncle résistant de la 2eme guerre me disait, l'année dernière, que nous avions raison de nous battre avec les bonnets rouges pour nos droits...
Nous ne pourrons plus très longtemps nous contenter d'une démocratie d'apparence, bien en dessous du niveau démocratique commun à toutes les régions européennes hors hexagone !!!
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-13 02:05:30
Cette "Marylise LEBRANCHU "a un probleme.C'est un des " trouble makers "de la Bretagne .
Ne me dites pas qu'elle se presentera aux elections et qu'elle risque d'etre elue ????
(0) 
M.Prigent
2015-03-13 03:04:14
"L'Immobilisme est en marche, et rien ne peut l'arréter."
(0) 
Pôtr ar skluj
2015-03-13 09:22:48
"Déjà la Francisque (un temps mise de coté) a largement refait son apparition sur les documents officiels et sur l'avion présidentiel...!"
Vous confondez la francisque avec les faisceaux, ancien symbole de l'autorité de la République Romaine, qui font partie depuis la Révolution de l'iconographie républicaine. La hache des faisceaux républicains est simple tandis que la francisque est double et n'est pas entourée de verges liées par des lanières, comme l'est l'emblème républicain. On se demande à quelle fin vous présentez ce symbole comme une nouveauté, vous n'avez pas de passeport ? Le mien porte depuis toujours les faisceaux et je n'ai jamais ignoré leur signification.
(0) 
Emilie Le Berre
2015-03-13 09:32:38
Qu'on ne me demande plus de signer de pétition, de passer par la voie légale, de voter pour des larbins.
Plus jamais je ne donnerai mon appui pour une quelconque demarche qui passe par la quémande.
Mettons les devant le fait accompli. Arrêtons de croire que ces gens oeuvrent pour le bien du peuple, ils en sont les destructeurs.
Je voterai pour un séisme désormais et qu'on ne vienne pas me faire la leçon. Les 40 dernières années on a tous voté comme des c... . L'Union Européenne actuelle est un leurre, elle est aussi destructrice que le système françouse. Autrement dit la génération 68 arde, droit de l'hommiste, nous a mené au goufre, jouir sans entrave, après nous le déluge. Voila l'ennemi, il faut le nommer clairement.
Le résultat est pour les nouvelles générations une planète dégradée, plus aucune cohésion sociale, un cloisenement de la socièté où chacun ne voit que son propres intérêt. Une vie sous surveillance permanente avec les nouvelles lois. Un système éducatif complice de l' oligarchie qui ne veut que des crétins pour mieux les dominer.
Marre, marre, marre !
(0) 
iffig cochevelou
2015-03-13 10:13:22
Malgré tout, ce droit d'option même amélioré, n'apportait pas grand chose, tant que la France ne se sera pas réformé, et ce n'est pas demain la veille
Battons nous pour avoir des élus que l'on mérite, après on verra. D'après Bretagne Réunie , il n'y a que très peu de candidats en Loire Atlantique qui se sont annoncés comme favorable a la réunification, et surement très peu seront élus.
Essayons d'être présent sans compromission au CR b4, en présentant aussi des candidats en Loire Atlantique , comme cela a été fait lors des dernières élections : si nous loupons notre coup ce sera bien difficile de remonter la pente une nouvelle fois!
(0) 
Louis Le Bars
2015-03-13 11:18:39
En Pays nantais, les partis bretons devraient présenter une seule liste et unique liste commune ayant pour unique et simple objet (ce qui serait bien suffisant, les partis parisiens ayant pour la plupart le même positionnement sur tous les sujets importants localement (Aéroport, Grand-Ouest etc)) = la réunification de la Bretagne.
Se présenter sur un programme sociétal en tant que parti breton ne rime à rien dans cette zone, la Bretagne étant une virtualité politico-administrative. Par ailleurs, le faible nombre de militants, les moyens financiers, la nécessité évidente d'occuper chaque circonscription, poussent clairement à l'union.
(0) 
Léon-Paul Creton
2015-03-13 12:11:33
Alors pourquoi Paul Mollac (pourUDB-ECOLOS) a t'il voté ce texte sur les compétences régionales?...Après (justification) de quelques amendements acceptés sans aucune garanties futures d'ailleurs qu'ils seront pris en compte par "la région"?... Alors que rien de rien, ne fut lâché par les socialos, lors du charcutage régional?...
Départementale et postes régionaux mettent à l'épreuve la "vigueur des "régiono-atonomo-indépendentidtes???
Quelle blague!
(0) 
Paul Chérel
2015-03-13 14:13:47
Ecoutons et relisons sans cesse ce que dit Emilie ! 40 ans de votes imbéciles avec un C. Votons pour des séismes et pas pour des lavettes. Reste seulement à savoir si NOUS sommes capables de produire des séismes. Le premier à venir, c'est le 22 de ce mois. Pas un seul élu parmi les étiquetés ! Les élus qui auront passé la barre, au moins, sauront ce qu'il ne faut pas (plus) faire, surtout ceux qui le seront en Bretagne, en Alsace, en Corse, en Normandie et partout où il y en a marre, marre; marre. Paris-Capri c'est fini dit la chanson. Paul Chérel
(0) 
Michel Flaux
2015-03-13 14:30:29
A Monsieur Youn Talec, vous dites:"un identitaire étant une personne qui se replit sur une seule identité et refuse toute possibilité d'identités plurielles"
Mais c'est exactement la définition du mouvement politique breton depuis La Villemarqué et tant d'autres...par rapport à l'identité gallèse!
(0) 
L'autre Guérandais
2015-03-13 14:57:51
Dans les zones ou il n'y a pas de candidat d'un parti ou mouvement breton ou quelqu'un clairement pro-réunification, faisons savoir sans scrupule par un papier glissé dans l'enveloppe "La L.Atl c'est la Bretagne, le PS perd ma voix" (du moins pour ceux qui comme moi ont voté PS à plusieurs occasions). Bevet Breizh dizalc'h.
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-13 15:45:28
méditez ! et vous comprendrez
(voir le site)
(0) 
LHERITIER Jakez
2015-03-13 17:17:31
Faire des ronds de jambes à Paris,cela fait des siècles que nos notables bretons en font.
Les trahisons des le Branchu/Ayrault,etc....
Nous avons raté l'organisation lente,pugnace des forces diverses bretonnes que je dénomme "confettis";
Nos centaines de milliers de jeunes formés dans les bagadou,cercles et fans de Festou Noz prendront ils un autre chemin?
I er tour je trouverais bien quelqu'un ,mais sous condition qu'il n'appelle pas au 2 ème tour à soutenir des traitres à notre combat.
Pour les Régionales;quelle UNION ?
(0) 
MANSKER
2015-03-13 17:29:32
Hors sujet avec le titre, mais à voir avec les commentaires. A voir comment vont voter les anciens. Retenue sur retraite de, moins 35 euros pour une grand-mère centenaire, et moins 130 euros pour un retraité depuis 25 ans (Nord Bretagne). Aucune information dans la presse (???!!). Une reprise d'une méthode déjà employée en Espagne. Bosseurs, bossez, et pour votre retraite, on verra !! Assistons-nous au commencement de la fin ? Je comprend que certains commentateurs en ait MARRE !!! Quand à Sarkosi, Yann le Bleiz, la République ne peut pas être supérieure à la démocratie, la République est l'émanation de la démocratie. Fait-il allusion au modèle russe, aux républiques russes (URSS) ? Je vous laisse également juge des diverses décisions prise sans concertations, ni aval du peuple. L'Islande, là où est née le premier parlement en Europe vient d'enterrer le projet de rentrer dans l'union. Vous voulez encore un dessin ?
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-13 18:22:14
@ Pôtr ar skluj
Vous faites de l'humour j'espère...
Oui, votre référence à la République Romaine est exacte, une République qui est devenue une Dictature et qui a fasciné les Républicains français tout comme les Fascistes Italiens... Probablement comme un exemple à suivre de ce qu'ils pensaient être un Etat-Nation...
(Fasciste Italiens qui d'ailleurs ne se privaient pas pour affirmer leur admiration pour la Révolution Française. Je suppose qu'ils devaient avoir leurs raisons pour cela)!
Fascistes Italiens qui avaient d'ailleurs le Faisceau Républicain Romain comme symbole....
Comme vous devez le savoir, la véritable Francique (arme de jet très proche du tomawak) ne possède qu'un seul coté...
Je suppose aussi que vous savez que l'ETAT FRANCAIS voyait la défait de 1940 comme l' "oublie" des valeurs de la Révolution...!
Dans ce contexte, difficile de reprendre la symbolique de l'échec, mais également difficile d'abandonner cette symbolique quand elle représente à la fois l'idéal oublié et le symbole des nouveaux amis...!
Je doute que vous ayez une naïveté à ce niveau..!
Pas plus que lorsque certaines personnes douteuses ont cru utile de remplacer la svatiska (symbole du fond des âges) dans leur drapeau rouge à rond blanc par un triskel ou une croix celtique (autres symboles remontant au fond des âges, mais n'ayant pas été entachés comme la Svatiska).
Du fait, je suis bien triste pour vous si cela vous convient... qui plus est en tant que Breton sur votre passeport!
Ce symbole apparait maintenant sur la porte de l'avion présidentiel, mais aussi sur les pupitres lors des discours...! Et cela ne se pratiquait pas vraiment avant l'époque de Sarkozy!
Par contre, "moi ce qui me questionne c'est que vous ne réagissez pas aux propos tenu par Sarkozy", propos d'une durée de 20 min mais passés étrangement inaperçus tant auprès des médias (ABP mis à part) que des socialistes...!
Et propos qui eux aussi, sont parfaitement dans la continuité du "retour aux valeurs oubliées de la République"...!
(0) 
youn Talec
2015-03-13 22:24:00
à Mr Michel Flaux
La Bretagne a toujours été plurielle culturellement, bretonne et gallèse, celte et romane. Le temps des celtomanes bretons est heureusement derrière nous, je ne crois pas contrairement à ce que vous semblez dire que le mouvement politique breton pronne une dictature culturelle bretonne britto-brittonne, mais juste la liberté d'être vecteur de cultures plurielles et variables, bretonne gallèse ou toutes autres expressions populaires. Le système nationaliste jacobin s'est toujours opposé à cette pluralité, les bretons ont accueilli la culture française les bras grands ouverts mais ont été privés et démunis totalement de la richesse de leurs propres civilisations qu'elles soient bretonnes ou gallèses, jusqu'à l'oubli. Je ne reviendrai pas sur la manière dont tout ce système totalitaire s'est mis en place, humiliations scolaires, interdictions, etc... Alors oui je le répète les équivalents des celtomanes du 19éme siècles sont les jacobins du 21éme fanatiques de la monoculture française et donc de la fermeture et du replis sur soi, de l'appauvrissement. La Bretagne est en train de prendre conscience d'elle même et de dépasser le stade de la celtomanie, le national-jacobinisme lui n'a pas changé toujours aussi fermé et imbu de lui-même, enfermé dans un universalisme de façade, incapable de percevoir ou concevoir son ostracisme vis à vis d'autres cultures.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-14 01:15:12
Il y a un liant , a leur sauce anesthisante :
VALLS /HOLLANDE : La Republique , Valeurs Republicaines,
et bientot ? SARKO va parait il nommer son nouveau Parti : Les Republicains .
Contre offensive : Nos "patriotes" Bretons devraient dans leur discours , utiliser tres souvent les expressions :
"La Nation Bretonne , les valeurs bretonnes .
Altercation VALLS et la plus jeune LEPEN : Madame , vous ne representez ni la France , ni la Republique ??????? Ridicule , enfantin ... tu avais l'ai d'un C.... ma mere , tu avais l'air d'un C.......
Voter pour cela : JAMAIS.
Enfin on "
rigole"un peu . On denie Waterloo Ah! Ah! c'est une blague sais tu ,une fois !!!!mais non , on y a perdu les valeurs Republicaines , aussi .
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-14 20:55:56
@ MANSKER
"Quand à Sarkosi, Yann le Bleiz, la République ne peut pas être supérieure à la démocratie, la République est l'émanation de la démocratie."
=>Je crois que vous n'avez toujours pas compris ce qu'est la République, et pourtant SAKO passe 20 min à l'expliquer et clairement en plus, points par points....! <=
Sarko ne dénonce pas ce système, il affirme les mesures envisageables au besoin pour le protéger... au cas ou la volonté du peuple deviendrait un danger...!
A mon avis, SAKOSY ne s'adressait pas au peuple qui comme vous refuse de comprendre (se croyant par nombrilisme vivant dans une démocratie)... A mon avis, il s'adressait aux AYANTS DROITS du système pour affirmer qu'il est l'homme qui saura le défendre...!
Raison très certainement du pourquoi, les médias aux ordres n'ont rien dit, ni l'opposition qui partage bien évidemment ces valeurs...
E.VALLS étant visiblement celui qui à gauche se présente comme champion pour préserver également ce système...
Nous allons donc assister à une surenchère des hommes qui voudront rassurer les AYANTS DROITS de l'ETAT Jacobin...
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-15 06:38:29
J'ecoutais ce matin une video : Manifestation sur le Pont de l'Europe d'Alsaciens contre le projet de fusion(Il y avait 2 GHD) . Manifestation arrangee par Unser Land ( Notre terre ) Parti autonomiste Alsacien .
Leur probleme exprime en Alsacien / Allemand / Francais est notre probleme . Rien ne se fera de positif sans changement de systeme.
Voila , notre action doit aller vers une 6eme Republique , ou , ou .. mais un etat qui guarantisse les particularismes locaux , l'autonomie locale etc... en fait la gestion locale des differences .
IL N'Y A PAS UN PEUPLE FRANCAIS , il y a differents peuples qui vivent sur le territoire dit francais .
Desole , ce n'est pas l'opinion de l' idiot du village , mais c'est la mienne plus , celle de nombreux citoyens .
(0) 
Philippe Guilloux
2015-03-15 08:19:29
Je pense que les choses sont parfois plus simples que celà. Pourquoi Sarkozy et Valls parlent de République à tout bout de champ. Tout simplement parce que c'est le seul thème dont ils peuvent encore parler vu leurs résultats dans les autres domaines et notamment l'économie.
En fait, on nous refait juste le coup de 14 : la République est en danger et il faut s'unir pour la défendre. Valls nous refait même le coup des Petites Patries en venant déclarer son amour à la Bretagne.
Ca montre au moins une chose : le manque d'imagination des politique
(0) 
Ewen
2015-03-15 08:40:24
"La Bretagne a toujours été plurielle culturellement, bretonne et gallèse, celte et romane. Le temps des celtomanes bretons est heureusement derrière nous, je ne crois pas contrairement à ce que vous semblez dire que le mouvement politique breton pronne une dictature culturelle bretonne britto-brittonne, mais juste la liberté d'être vecteur de cultures plurielles et variables, bretonne gallèse ou toutes autres expressions populaires. Le système nationaliste jacobin s'est toujours opposé à cette pluralité, les bretons ont accueilli la culture française les bras grands ouverts mais ont été privés et démunis totalement de la richesse de leurs propres civilisations qu'elles soient bretonnes ou gallèses, jusqu'à l'oubli. Je ne reviendrai pas sur la manière dont tout ce système totalitaire s'est mis en place, humiliations scolaires, interdictions, etc... Alors oui je le répète les équivalents des celtomanes du 19éme siècles sont les jacobins du 21éme fanatiques de la monoculture française et donc de la fermeture et du replis sur soi, de l'appauvrissement. La Bretagne est en train de prendre conscience d'elle même et de dépasser le stade de la celtomanie, le national-jacobinisme lui n'a pas changé toujours aussi fermé et imbu de lui-même, enfermé dans un universalisme de façade, incapable de percevoir ou concevoir son ostracisme vis à vis d'autres cultures."
Quelle guimauve gauchiste.
Heureusement que ce genre de propos n'a pas prise, nous en serions réduits à peu de chose.
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-15 10:27:01
Oui mais dans ce cas il faut jouer le naïf ,et prendre Valls au mot A savoir si vous aimez tellement la Bretagne,étant donné que depuis bien longtemps la Bretagne, qui a portée les socialistes français depuis les années soixante dix ,artistes bretons en tête ,mérite un geste fort ,à savoir la réunification .Il faudrait simultanément lui démontrer que économiquement celle ci va dans l'intérêt de la France ,de part la renaissance de son potentiel maritime ,du pragmatique et du concret ,qui participe à la contention du front national ,vu les circonstances, le malgré tout catalan ,pourrait être sensible à ces arguments
Et au moins il n'a pas été méprisant vis à vis des bretons comme l'avait été Sarkozy pourtant en pleine campagne électorale
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-15 12:10:31
Quelle guimauve gauchiste.
Je ne me considère pas ,loin s'en faut comme un gauchiste ,et je me retrouve tout à fait dans le commentaire de Youn Talec. Even c'est votre droit de ne pas être d'accord sur ce texte mais pas au point de le caricaturer A contrario dans les années 70 80 quand dans la mouvance bretonne on ne partageait pas les théories marxistes ,on se faisait traiter de fasciste
Plus globalement c'est un problème du mouvement breton d'avoir une addiction pour les extrêmes alors que nos compatriotes sont en général modérés
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-15 18:33:20
@ Ewen
Entièrement d'accord avec vous, la pluralité bretonne au sens français du terme n'hexite pas!!!
C'est un truc pour diviser les Bretons en voulant se donner un faux semblant d'esprit ouvert à la mode de France...
Les Français devraient former un seul peuple pour être politiquement correcte, mais les Bretons eux devraient former 2, 3, 4... (plus?) pour avoir le droit à ce politiquement correct!
A mon avis, on devrait se poser la question du pourquoi...!
La Bretagne est en aucun cas composé d'un coté de "Romans" (je ne sais d'ailleurs ce que l'on doit comprendre par ce terme) et de l'autre de Celtes.
La Bretagne est 100% celtique, il suffit de faire une analyse génétique pour voir que l'on a affaire au même groupe de population.
D'ailleurs d'un point de vue génétique c'est bien l'inverse car la Mayenne est également celtique (branche brittonique), comme une partie de l'Anjou... mais culturellement, c'est autre chose depuis déjà bien longtemps...
(aïe, j'ai utilisé un terme non politiquement correcte en République, le terme génétique... Mais République ou pas, les Bretons sont des êtres vivants et comme tout être vivant nous avons un passé...)
Par contre, que le Sud et l'Est de la Bretagne ont été sous influence linguistique du voisin, c'est une réalité, "mais cela ne fait pas d'eux des pseudo français sinon, il faudra nous expliquer qui étaient les gens qui armaient les châteaux protégeant nos frontières..."
Moi personnellement, mes aïeux étaient sur les mers, pas dans les châteaux... donc, c'est bien d'autres personnes qui y étaient, et à taper sur l'armée française comme ils le faisaient, c'est qu'ils devaient se sentir un minimum breton même s'ils parlaient gallo!
D'ailleurs aujourd'hui, c'est toute la Bretagne qui est sous influence linguistique du voisin (je crois qu'on parle tous français), donc la fameuse ligne de démarcation issue du 19ème siècle ne signifie plus rien (à savoir si déjà elle signifiait quelque chose)!
So what, c'est exactement la même situation que pour les Irlandais, les Gallois et l'Ecossais...!
Il va falloir le dire : être breton n'est pas une tare, ne pas avoir de diversité "plurielle" non plus...
La Diversité en Bretagne existe pourtant : Cornouaillais, Léonards, Rennais, Nantais, Vannetais, etc... Et pour ce que j'en sais, elle est riche de notre histoire et de notre culture!
Et le gallo n'est qu'un élément de cette richesse!
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-15 22:01:27
La diversité est au rendez vous !!
(voir le site)
(voir le site)
(0) 
Philippe Guilloux
2015-03-16 07:20:22
Je suis entièrement d'accord avec Spered dieub : il faut arrêter de parler de réparation historique, de légitimité culturelle. D'une part parce que nous nous adressons à des gens qui n'ont pas plus de culture que de connaissance l'histoire et d'autre part, parce que çà crispe les engage des débats ou les pour et les contre s'opposent de manière stérile et restent sur leur position.
Il faut argumenter sur le plan économique qui est (malheureusement) le seul point qui compte aujourd'hui aux yeux des politiques. Y compris quand ils se revendiquent de gauche. Oui, la Bretagne réunifiée constituerait une région cohérente en terme d'économie avec tout ce qui touche au marin et qui est l'avenir. Avoir dans une même région, piloté par la même collectivité, les pôles recherches brestois et roscovite, la construction navale avec Saint Nazaire bien sûr mais aussi les chantiers Piriou et la DCN, la pêche avec Concarneau et Lorient, les monde de la course en mer avec Lorient et Port la forêt qui est un monde d'innovation, le tourisme avec les nombreux ports de plaisance et je n'oublie pas le port de Nantes pour le fret. Un savoir faire maritime au service de l'économie et de l'avenir. C'est l'un des argument qu'il faut développe.
Gardons nos débats sur la culture, l'histoire, la langue pour nous.. De toute façon, les autres n'y ont jamais rien compris et on toujours et de tout temps, au contraire, utilisé ces aspects contre nous : tous les Bretons ne parlent pas le même breton, il faut donc qu'ils parlent le français en étant le pus bel exemple.
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-16 14:38:30
Site très intéressant et donc le lien vers l'article sur les origines des Bretons recoupe bien avec ce que nous apprend L.FLEURIOT.
Mais moi, dans ces cartes, c'est surtout une forte homogénéité que je vois...
Je dirai même que si la Bretagne doit accepter le discours de ces "plurialités" au nom de l'ouverture d'esprit,... au nom de cette même ouverture d'esprit, c'est bel et bien tous les pays d'Europe qui n'ont aucune légitimité du fait des origines des populations les habitants...!
Ce qui risque fort de susciter quelques réactions chez nos voisins!
Ne demandons pas à la Bretagne, ce qu'on ne demande pas aux autres...!
@ Philippe GUILLOUX
Vous avez totalement raison sur l'économie, mais vous s'avez bien qu'un pays qui n'a pas de passé n'a pas d'avenir...
Hors, 70% des Bretons sont ignorant de leur histoire, ce qui est dramatique pour imaginer un avenir...!
Regarder l'article de JPLM sur l'idée de mettre sur en place un système social breton... aucune réaction ou si peu...! NETRA!
Or avant la culture, c'est le lien social qui uni les personnes, qui fait qu'une culture se créée, qu'une histoire se construit et donc qu'une économie se développe...!
Hors aujourd'hui, les Bretons, même les militants, rêvent de l'Etat providence de la France, à cela vous ajoutez l'inculture sur l'histoire, et vous obtenez je pense la vision de l'avenir de notre économie...!
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-16 17:37:44
Quand on fait de la politique ,on peut se servir de l'histoire parfois comme support ,par contre cette matière qu'est l'histoire doit être indépendante de la politique ,mais hélas cette règle est bafouée dans tous les pays du monde
(voir le site)
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-16 22:46:39
YANN LE BLEIZ . Votre conclusion est excellente et resume , helas tout .
(0) 
youn talec
2015-03-17 12:14:37
@ewen
vous voyez du gauchisme dans du factuel ??
@ Yann arbleiz
1.La culture n'a rien à voir avec la génétique !(dire le contraire serai soutenir des thèses nauséabondes sur la même ligne que les durs du FN français).
2.Le fait que la république française n'applique pas les droits de l'homme concernant ses propres minorités, ne justifie pas un anti-républicanisme primaire avec des valeurs nauséabondes.
3. "L'adhésion" à une culture est à légitimer par le respect de la liberté et de la volonté individuelle. Cette liberté individuelle est l'expression d'une volonté d'un vivre ensemble breton, d'un contrat social breton, contrat qui doit pouvoir prendre un aspect politique, d'organisation de la cité culturelle bretonne.
4.La république française ne respecte ni la liberté individuelle bretonne, ni la volonté d'un vivre ensemble breton. Il n'y a pas en France contrairement à ce que vous prétendez de véritables pluralités culturelles. Les origines qu'elles soient endogénes ou exogènes sont destinées à être assimilées. La France est donc le cimetière de toute altérité culturelle durable sur son territoire.
5.Un désir de vivre ensemble breton n'est pas exclusif d'un désir de vivre ensemble à l'échelon français(dans la mesure du respect)et d'un désir de vivre ensemble européen ou mondial.
6.La notion d'appartenance culturelle est toujours complexe et multiple, il n'y a que des nationalistes français (ou bretons) qui voudraient rendre les choses uniformes. On peut se sentir breton sans parler un mot de breton comme on se sent irlandais sans parler gaélique.On peut se sentir breton et français, comme on peut se sentir breton et marocain ou breton et guadeloupéen et kurde...On peut être breton gallophone et/ou breton brittophone et/ou breton francophone donc breton celte latin et plein d'autres influences encore.
C'est pour cela que la bretagne ne peut être refondée que sur la liberté individuelle et par suite logique la volonté collective de vivre ensemble.
Les bretons ont à la fois le sentiment vif que l'accès à une partie d'eux mêmes, de leur culture, leur a été confisquée par des nationalistes Français jacobins, ils ont de plus en plus le désir de ce manque culturel, et en même temps les bretons sont trop indépendants, ouverts et libertaires pour que certaines caricatures de nationalistes bretons de vieille garde leur imposent une vision unique mythique et monogame de leur propre culture.
(0) 
SPERED DIEUB
2015-03-17 20:18:28
Pôtr hag ar re all
Voici une étude un sérieuse et scientifique qui désavoue des hypothèses ou des certitudes qui avaient cours jusqu'à présent
(voir le site)
On constate que la haute Bretagne ,surtout le nord a eu une influence germanique conséquente ,autrement dit une forte influence gallo franque Quand au plou et autres c'est un similaire à une partie du Vannetais, des tentatives d'implantation avortées
Mais chose encore plus flagrante la région au sud de Quimper mis à part la côte morbihannaise les plou sont encore plus absents ,j'en suis très étonné surtout pour le sud Finistère
(voir le site)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.