L'arrogance du pouvoir se renforce
Chronique de Philippe Argouarch

Publié le 13/11/18 13:40 -- mis à jour le 17/11/18 13:34
46187_1.png
copie d'écran.

Il est frappant de faire une corrélation en France entre le centralisme, c'est-à-dire la concentration des pouvoirs et l'arrogance des gouvernements. Bien sûr, l'arrogance n'est en rien spécifique à la France. De l'autre côté de l'Atlantique Donald Trump est tout aussi arrogant, mais il en a les moyens : une puissance économique et militaire qui va avec. Au cours de cette période de recentralisation commencée avec la réforme territoriale de François Hollande, on en a vu des vertes et des pas mûres mais trois maladresses significatives de l'état d'esprit de ceux qui nous dirigent se sont accumulés ces derniers jours.

Tous dans le même sac

Le premier concerne les États-Unis. Alors que Donald Trump était dans son avion pour venir célébrer à Paris, la paix, la fin du grand massacre européen de 14-18, et l'intervention américaine, qui est la goutte d'eau qui a fait basculer la victoire dans le camp des alliés, le président Macron avait déclaré la veille "Nous devons nous protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d'Amérique". Mettre les États-Unis, nos alliés, une démocratie venus deux fois nous sortir de défaites face à nos voisins allemands, dans le même sac que la Chine et la Russie, il faut le faire non ?

Money talks, mais les murs ont des oreilles !

Hier, c'est Jean-Yves Le Drian, le grand marchand de canons de la République, qui niait avoir reçu l'enregistrement de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans les locaux de l'ambassade saoudienne à Istambul. Le Breton, chef de la diplomatie française, a déclaré lundi à la chaîne de télévision France 2, ne pas avoir connaissance d'informations turques sur le meurtre à Istanbul le 2 octobre de Jamal Khashoggi. La terre entière sait par qui, quand, où et même comment a été assassiné le journaliste, mais Jean-Yves Le Drian avoue ne rien savoir. Money talks comme disent les Américains. Les enregistrements du meurtre faits par les services secrets turcs ont été remis à Istambul, à la délégation française, comme à plusieurs autres pays, mais Le Drian dit n'avoir rien reçu. Comme son Président, Le Drian doit confondre les Etats-Unis et la Russie de Poutine. Aux USA, les journalistes sont sacrés comme l'est la liberté d'expression. On y assassine pas les Anna Politkovskaïa dans les cages d'escaliers. Le Drian, qui n'a jamais vécu aux États-Unis et malgré ses fonctions de diplomate en chef, n'a pas encore compris que cette affaire touchait aux valeurs les plus fondamentales de l'Amérique.

Qu'on mette la bande son sur youtube et qu'on en finisse !

Taxe carbone ou financement du Grand Paris Express à 35 milliards ?

Le Premier ministre, lui, n'a pas trouvé mieux que d'annoncer l'augmentation dramatique de la taxe sur les carburants au moment même où les cours du pétrole étaient en pleine hausse. Certes, le prix du baril de brut a baissé depuis, mais c'est tout à fait circonstanciel et on attend toujours les répercussions à la pompe. La cour des comptes a dit récemment que le nouveau Grand Paris Express autour de Paris coûtera 35 milliards. Le plus grand projet urbain en Europe. Et bien non c'est pas assez, le Président de la République a annoncé aujourd'hui que la France allait se doter d'un deuxième porte-avions nucléaire. La folie des grandeurs est un autre nom pour l'arrogance. La folie tout court c'est que "en même temps" , la France, et on ne le dira jamais assez, emprunte en moyenne 800 millions d'euros par jour pour payer les fonctionnaires et les intérêts sur la dette.

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé

Finalement les célébrations du centenaire de l'armistice de 1918 ont laissé pantois la communauté internationale. Les Britanniques ont d'ailleurs préféré rester chez eux. En Allemagne il n'y a rien eu du tout. En France le gouvernement a profité de l'occasion pour faire d'une célébration de la paix, une grande affaire patriotique. Roulements de tambours du Boléro de Ravel, épée pour rallumer la flamme du soldat inconnu, 60 chefs d'États au garde-à-vous, le tout sous la voûte de l'arc de Triomphe, symbole de l' empire français.

L' Arc de triomphe célèbre la guerre, pas la paix. C'est un monument belliqueux. Un monument insultant pour toutes ces nations européennes que Napoléon avait voulu asservir et qu'il distribuait aux membres de sa famille comme des chocolats. Sur les murs de l'arche sont gravés en dur les noms des généraux et maréchaux de l'empire y compris celui du général Turreau, le boucher du génocide vendéen, l'organisateur des colonnes infernales. Si la république s'est bâtie sur un génocide, l'empire était un régime dont la prospérité était basée sur la guerre et le pillage des richesses des autres nations. Quelle contradiction de célébrer la paix sous sa voûte! La république n'en est pas à ça prêt. Elle a intégré la "gloire" dans son sytème de valeurs.

Le discours du Président de la République fut parsemé de références littéraires françaises comme si la France était le seul pays à avoir une littérature. Un discours chauvin pour les observateurs internationaux. Alors que la communauté internationale était rassemblée autour de lui, le Président a eu très peu de mots sur les morts des autres pays et aucun sur la responsabilité du nationalisme irrédentiste des États-nations. Aucun sur les droits fondamentaux des peuples -- car si la Serbie et l'Alsace-Lorraine avaient pu se prononcer démocratiquement sur leur destin, il n'y aurait jamais eu de Première guerre mondiale, ni même de deuxième.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1386 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Jean-luc Laquittant
2018-11-14 16:04:33
Brillante vision de la politique française.
(0) 
Pierre Robes
2018-11-16 13:33:50
"Le Premier ministre, lui, n'a pas trouvé mieux que d'annoncer l'augmentation dramatique de la taxe sur les carburants ..."
Mais ce n'est pas la crise pour tout le monde, et surtout à Paris !
sous Macron "S’agissant des rémunérations, on assiste à une progression toute aussi spectaculaire. La rémunération moyenne brute (primes comprises) des 232 membres des cabinets ministériels s’élève à 9186 euros mensuels soit +20,5% par rapport au gouvernement Valls.
Dans douze ministères, la rémunération est supérieure à cette moyenne. Au total, plus de 80 membres de cabinet sont mieux payés que leur ministre.
L’ampleur et la généralisation de ces hausses ne sont pas le fait du hasard et sont choquantes !"

- entre Hollande2016 et Macron 2017 les rémunérations dans les ministères ont augmentées de 20%
- depuis la passation 2018 entre Castaner et Griveaux (ex PS) les employés de son ministère ont eut 26 % d'augmentation.
et ceux de Marlène Schiappa ont eu + 10 à 15% d'augmentation soit environ 1.000 Euros de plus par mois !
Est-ce parce qu'ils subissent la hausse des taxes sur le carburants, le Gaz, l'électricité ?
selon René Dosières
(voir le site)
''le Président a eu très peu de mots sur les morts des autres pays et aucun sur la responsabilité du nationalisme irrédentiste des États-nations''
Donald Trump , dans un tweet, lui a rappelé que la France est un des État les plus nationaliste.
(0) 
Jean Cévaër
2018-11-17 11:16:01
Philippe, tout à fait d'accord avec ce que tu écris. JC
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.