Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L'ANDON DOU GALO: le 1er octobre, rassemblement à St-Nazaire pour la réunification
L’ANDON DOU GALO Fédération des associations de défense et de promotion du gallo Ce 1er octobre 2005, nous serons rassemblés pour défendre l’unité territoriale historique de la Bretagne, territoire toujours non reconnu dans sa globalité par le gouvernement français, ce qui constitue une gajure politique et culturelle. L’unité se retrouve dans la culture,
Michaël Genevée pour L'Andon dou galo le 30/09/05 20:09

L’ANDON DOU GALO Fédération des associations de défense et de promotion du gallo

Ce 1er octobre 2005, nous serons rassemblés pour défendre l’unité territoriale historique de la Bretagne, territoire toujours non reconnu dans sa globalité par le gouvernement français, ce qui constitue une gajure politique et culturelle.

L’unité se retrouve dans la culture, l'histoire intrinsèque de tout peuple. Un pan de chaque culture réside en sa ou ses langues, la Bretagne à la chance d'en compter deux bien distinctes en plus du français, c'est à dire deux sources de richesses sur un territoire dont l'étendue forme les contours de la Bretagne "historique", soit ses 5 départements.

L’ANDON DOU GALO, fédération des associations de défense et de promotion de la langue gallèse sera présente à cette manifestation pour la réunification de la Bretagne car le sujet est plus qu'important pour bon nombre de bretonnes et bretons qui se reconnaissent dans cette identité, cette histoire, et cette réalité quotidienne.

La Bretagne tronquée que l'on nous présente encore aujourd'hui n'a pas son vrai visage et doit le retrouver. Actuellement c'est un puzzle à 5 morceaux dont il manque une des pièces.

Le breton et le gallo sont deux des marques culturelles qui définissent un peuple, et donc le territoire qu'il occupe. Le gallo est présent dans les Côtes d'Armor, le Morbihan, l'Ille et Vilaine et la Loire-Atlantique, ainsi nommée la Haute-Bretagne, ajoutée au Finistère, forme ce qu'on appelle la BRETAGNE, la Bretagne sans la Loire-Atlantique ne mérite pas cette appellation, la Bretagne ne se divise pas ou ne se morcelle pas au gré des lubies, elle est une réalité formée par plus de 1000 ans d'histoire.

En Loire-Atlantique, cette odieuse séparation entraîne un problème de taille au niveau de l’enseignement du gallo et au niveau de la place qui lui est accordé dans la vie publique. En effet, l’enseignement de celui-ci en 44 est inexistant alors même qu'on retrouve plus de 1200 élèves bénéficiant d'un tel enseignement dans les autres départements bretons. Cette différence de traitement se retrouve de manière ubuesque lors des épreuves du bac et du BTS où les élèves ayant appris le gallo par héritage familial se voient interdire de passer cette épreuve facultative aux examens faute de correcteurs agréés. Est-il encore possible de parler d'égalité des chances aux examens au vu de ce scandale ? Toute langue, témoignage vivant d’une culture, se doit d’être transmise et donc de disposer de moyens pour que cette pérennité subsiste et l'Andon dou Galo doute (malheureusement) fortement que ces moyens puissent être un jour adoptés par le conseil régional des Pays de la Loire.

La pérennité et le développement du gallo en Loire-Atlantique passent obligatoirement par la réunification de notre département avec les 4 autres départements bretons.

Michael Genevée président de L'Andon dou galo 01/10/05. Contact : Andon_dou_ galo [at] yahoo.fr

L'ANDON DOU GALO Agherouéy des consorteriys de Galo Fédération des Associations de Gallo
Voir tous les articles de L'Andon dou galo
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons