Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L’amendement du député UMP Serge Poignant va briser les ailes de l’éolien !
L’Union démocratique bretonne (UDB) exprime son étonnement et sa vive inquiétude à la suite du vote par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée, le mercredi 16 mars, de l’amendement concernant la filière de l’énergie éolienne présenté par Serge Poignant, député UMP de Loire-Atlantique. Cet amendement, s’il était adopté par l’Assemblée
Hervé Le Gall pour UDB le 20/03/05 16:27

L’Union démocratique bretonne (UDB) exprime son étonnement et sa vive inquiétude à la suite du vote par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée, le mercredi 16 mars, de l’amendement concernant la filière de l’énergie éolienne présenté par Serge Poignant, député UMP de Loire-Atlantique.

Cet amendement, s’il était adopté par l’Assemblée les 23 et 24 mars, porterait selon toute vraisemblance un coup fatal au développement de l’énergie éolienne en France.

En effet, alors qu’EDF est actuellement obligée de racheter l’énergie produite par les installations éoliennes d’une puissance inférieure à 12 mégawatts (MW), l’amendement prévoit qu’EDF ne serait plus contrainte de racheter que l’énergie produite par les micro installations (moins de 300 KW) ou les grands parcs éoliens (au moins 30 MW). Encore faut-il que le projet de parc réponde à d’autres critères et soit avalisé à de multiples niveaux !

Actuellement, il n’existe aucun parc, ni en Bretagne, ni dans le reste de la France, atteignant cette puissance plancher ! L’amendement aboutit donc de fait, sous prétexte d’éviter la prolifération des petits parcs, à signer l’arrêt de mort de la filière. C’est d’autant plus absurde qu’EDF elle-même défend l’idée de petits investissements dans le cadre d’une stratégie de développement de toutes les formes d’énergies renouvelables. C’est ainsi que la première ferme éolienne créée par EDF en Bretagne, à Dirinon, et inaugurée le vendredi 18 mars, ne représente qu’une puissance de 1,7 MW, soit 5,66% de la puissance minimale qui serait requise…

Un mois après la ratification du protocole de Kyoto, alors que la France entend gagner le pari ambitieux de faire passer la part des énergies renouvelables de 15% aujourd’hui à 21% en 2010, alors que la Bretagne est la seconde région en termes de potentiel éolien, un tel amendement ne peut être accepté et l’UDB demande aux parlementaires bretons autres que Serge Poignant d’y faire obstacle.

Ronan Divard Porte-parole de l’Union démocratique bretonne / Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Jean-Jacques Page Porte-parole délégué à l’environnement/ Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh evit an endro (contacts : j.j.page [at] wanadoo.fr, 02 97 47 51 27).

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons