L'ajonc, plante symbole de la Bretagne, reportage sur France5

7 photos
Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (7 photos)
Les 5 premières photos sont des copies d'écran et non des vidéos.

Dans l'émission Silence ça pousse du 26 mai 2017.

(voir le site) de France 5 avec la rediffusion de l'émission entière.

Notre ajonc est en vedette avec le botaniste Roland Le Moigne entre les minutes 25 et 28 à peu près.

L'Institut culturel de Bretagne (ICB) demanda, à l'automne 2016, de choisir une plante-symbole - à ses adhérents et aux Bretons et sympathisants de la Bretagne, aux membres de Plantkelt (1), le site trilingue (breton, anglais, français) des plantes (en noms celtiques).

Il avait été rappelé que l'Écosse avait choisi le chardon, que l'Irlande a depuis longtemps le trèfle, alors pourquoi la Bretagne n'aurait-elle pas une plante-emblème ? C'est le cas depuis le 10 décembre 2016.

Suite à cette demande par voie de presse et/ou par courriel, de voter pour la plante symbole de la Bretagne, les réponses ont été données : " Hier, le samedi 10 décembre, le Conseil des Sages a décidé, à la suite de l'enquête menée par l'Institut Culturel de Bretagne, que la plante-symbole de la Bretagne sera l'AJONC ", nous écrit Roland Le Moigne.

Le reportage

- France5 était en reportage lors du dépouillement des votes à l'Institut culturel de Bretagne en décembre 2016. Nous en voyons quelques images.

- France 5 est aussi venue rencontrer Roland Le Moigne, le docteur en botanique instigateur de cette enquête, chez lui à Nantes et l'interviewer. Nous voyons ses livres, sa serre, ses orchidées... Dans son discours Roland Le Moigne dit que les plantes les plus courantes et les plus élues de la Bretagne sont l'ajonc, le genêt, l'hortensia et la bruyère. Sachant que l'hortensia est planté, il ne s'y reproduit pas.

- À Vannes, où France5 est venue à la mairie avec l'ICB en décembre pour le résultat, Roland Le Moigne proclame "C'est l'Ajonc qui a été élu". Alors, France 5, qui alimente cette émission d'images prises sur le vif dans la nature en rapport avec les propos, s'attarde un peu sur des très belles fleurs de... genêt... C'est la même couleur mais eux ne piquent pas ! Il avait fallu attendre le printemps pour avoir des fleurs à photographier.

"Une idée qui pourrait inspirer d'autres régions de France", est la conclusion de ce reportage, rapide mais bien construit, sur l'Ajonc et la Bretagne.

Note

(1) Plantkelt. (voir le site) : Première visite, S'inscrire à PlantKelt, c'est gratuit !

La page n'existe qu'en breton sur wikipédia : (voir le site)

muioc'h ha 72.000 dave-anv-plant e 13 yezh keltiek, tost da 40.000 anv brezhonek en o zouez.

Plus de 72.000 références de noms de plantes en 13 langues celtiques, parmi eux, près de 40.000 noms en breton.

.

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Nantes Multimédia

Nantes Multimédia couvre l'actualité bretonne à Nantes et en Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Philippe Lamour
Mercredi 31 mai 2017

L'ajonc, très bien. Très apprécié par le cheval quand il est jeune et aussi par les vaches avec un QI au dessus de la moyenne ... De belles fleurs avec une odeur superbe. Et en plus ça pique les abrutis. Bref, une plante qui a beaucoup de qualités. Alors, l'jonc : OUI.

Écrire un commentaire :

Combien font 2 multiplié par 9 ?

Publicités et partenariat