Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Éditorial -
L'Agence Bretagne Presse a 20 ans !
L'histoire de l'ABP n'a pas été un long fleuve tranquille
Philippe Argouarch pour ABP le 13/10/23 12:00

Il y a 20 ans, Ronan le Flécher et moi-même lancions un webmedia, le premier en fait en Bretagne, du nom de Agence Bretagne Presse. C'était, oui, le 13 octobre 2003. Cette date est la date du premier article qui est toujours dans nos archives, comme d'ailleurs 43 880 autres, autant de photos, et 8 600 vidéos (pas toutes archivées).

L'histoire de l'ABP n'a pas été un long fleuve tranquille

Dès le début il y a eu des tentatives de sabotage. Un certain Claude Guillemain a carrément repris une dépêche de l'AFP et l'a postée sur le site en 2005. Un certain Philippe Parisse a fait la même chose en 2008. Publier l'AFP sans abonnement c'est du 5000 euros d'amende. À ce sujet, l'AFP a refusé en 2017 que nous déposions la marque Agence Bretagne Presse. Elle est intervenue au près de l'INPI pour bloquer la procédure avec deux arguments : ABP profiterait de l'aura de la marque AFP, et, les lecteurs pourraient penser que ABP est une succursale de l'AFP. Donc voilà, la marque Agence Bretagne Presse n'est pas enregistrée mais rien, ni personne, ne peut nous empêcher de publier et c'est le principal.

Nous avons eu deux poursuites judiciaires pour diffamation que nous avons gagnées et merci à Skoazell Vreizh qui nous a aidés et à Me Yann Choucq qui nous a défendus. Nous avons aussi eu deux crises éditoriales majeures. Celle autour de la publication des communiqués du parti d'ultra droite Adsav qui avait entrainé le départ de feu Bernard Le Nail et celle autour de l'infiltration dans l'équipe d'une agente du nom de Laurence Desneaux, alias Marie Duvell, alias Melize Danet. Partie avec les rédacteurs de l'ABP dans le but de la détruire, dont Fabien Lécuyer et Jacques-Yves Le Touze, elle a disparu avec le site concurrent qu'elle avait lancé : 7seizh.info. ABP est toujours là et durer c'est gagner.

La liberté de la presse mais chacun dans son pré carré

Un autre webmedia est apparu en 2014, il s'agit de NHU lancé par Rémy Penneg. Nous entretenons des relations cordiales avec NHU mais aucune tentative de coopérations ou d'échanges n'ont abouti. C'est dommage. Aucune syndication n'existe. NHU a parfaitement le droit de streamer nos nombreuses vidéos qui sont publiques sur youtube mais ils ne le font pas. Refus aussi de collaborer avec ABP de la part d'Erwan Chartier-Le Floch quand il a lancé Le Journal de la Bretagne en 2018 alors que le directeur de l'information du Télégramme, qui finançait en partie le projet, lui en avait fait la demande. Dommage. Cet échec est malheureux car il y a une demande réelle pour un journal papier distribué sur les 5 départements de la Bretagne historique.

Nous avons trois fois plus de lecteurs que NHU selon l'entreprise Similar web . ABP a 180 000 visites sur 3 mois et NHU 64 000. A titre comparatif Le Télégramme a 40 millions de visites sur la même période, et sans compter le papier. Les chiffres sont étonnants pour le webmedia d'ultra-droite et très conciliant avec les thèmes de l'ultra droite française et avec la Russie dirigée par la mafia-kégébiste de Poutine : Breizh-info. Avec 1.4 million de visites sur la même période, il se place en tête de tous les webmédias bretons. Le scope de Breizh info est bien plus large, il couvre l'actualité régionale certes, mais aborde aussi le "national" et l'international selon les incidences avec leur thème de prédilection qui est l'immigration qui, oui, est devenu un thème populaire. Ce thème leur a permis de surfer allègrement sur une vague porteuse car les problèmes liés à l'immigration ont longtemps été ignorés par la presse régionale et nationale. Les médias ne se définissent pas uniquement par ce qu'ils publient mais tout autant par ce qu'ils ne publient pas.

Même si des personnes ont été menacées récemment en Bretagne pour avoir écrit, ou pas écrit, certaines choses sur le projet d'un centre d'accueil d'immigrants à Callac, ou sur l'agro-business et les algues vertes, cela reste des menaces locales ou du moins anonymes et individuelles. Contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays, la liberté de la presse n'est pas remise en cause dans les institutions ou par l'État. Elle reste en France une liberté fondamentale et constitutionnelle ! Les limites comme l'apologie du terrorisme ou le négationnisme ne remettent pas en cause les fondamentaux.

Rester branché

Les contributeurs de contenu sur ABP sont bénévoles. ABP est structurée en association. Les finances sont gérées par l'Association Bretonne pour les médias numériques ou ABPMN, une asso loi 1901 déclarée à la préfecture de Rennes. ABP a un minimum de revenus mais pas suffisants pour avoir des salariés. Les abonnements à la revue de presse sont devenus gratuits depuis deux ans. Toutes les autres newsletters et nous en avons quatre sont gratuites. Quand ABP a besoin d'argent, elle fait appel aux militants et ça marche. Mon ordinateur, mon outil de travail, est aujourd'hui un Macbook Pro super performant. Une merveille. Tout notre équipement, photo et vidéo, a aussi été renouvelé en 2023 grâce aux dons des lecteurs. Voir la qualité des images de ( voir l'article ) comparée avec notre première vidéo faite en 2006 ( voir l'article ) . Les progrès des technologies de l'image numérique ont mis le cinéma à la portée de tous avec une qualité inimaginable il y a 20 ans. Et de nouveaux algorithmes ont démocratisé et généralisé aussi l'écrit .

Hep brezhoneg, Breizh ebet

Le breton occupe de plus en plus de place sur le site grâce aux publications régulières de Fanny Chauffin et même à celles de notre lointaine correspondante en Géorgie : Anna Mouradova. Sans oublier les annonces de la télévision en ligne brittophone Brezhoweb. En 2020 nous avons lancé la première newsletter quotidienne intégralement en breton. Tro ar mediaoù bemdez e brezhoneg annonce dans cette langue les titres et les liens vers tout ce qui a été publié sur internet la veille.

ABP participe dorénavant au développement de nouvelles technologies de traduction et de sous-titrages et surtout à la construction du corpus breton qui permettra, grâce à l'intelligence artificielle, de sauver cette langue et toutes les langues minorisées mais dotées d'un corpus conséquent. Pour comprendre les enjeux, voir la conférence de Mélanie Jouitteau que nous avons filmée au Festival Interceltique de Lorient.

Un milliard d'anglophones

Les BOTS (un mot américain qui vient de robot) de l'ABP sillonnent en quasi permanence les réseaux à la recherche d'info pertinentes pour vous en avertir. En janvier 2023, ABP a lancé le premier webmedia breton intégralement en anglais et il est maintenant référencé par le moteur de recherche de Google dans la sphère anglophone. Ce nouveau media a besoin de contributeurs, donc si vous êtes anglophone, n'hésitez pas. Si vous ne l'êtes pas complètement ou si vous voulez internationaliser votre produit ou votre combat, n'hésitez pas non plus, car nous avons une correctrice qui vous reliera. Ne pas oublier que ChatGPT et google translate font de très bonnes traductions du français à l'anglais.

Bon anniversaire et longue vie à ABP ! Merci à toutes les contributrices et tous les contributeurs de contenu, nos correctrices et correcteurs, nos traductrices et traducteurs, sans oublier nos donateurs !

Philippe Argouarch

13  0  
Cet article a fait l'objet de 1070 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 23 commentaires
Jean-Paul Touzalin Le Samedi 14 octobre 2023 11:03
Bon anniversaire !
(0) 

Yann L Le Samedi 14 octobre 2023 15:19
Grâce à ABP et à ses BOTS, j'ai eu connaissance d'informations importantes que j'aurais, sans vous, ignorées.
Merci
(0) 

Al Coin Le Dimanche 15 octobre 2023 13:33
Lorsque que je vois le peu de commentaires qui pourraient éventuellement saluer tes efforts, ton engagement, ton abnégation et ton militantisme, je suis vraiment désolé pour toi Philippe que la reconnaissance que tu estimes, peut-être avoir droit, n'est pas vraiment à,la hauteur de tes engagements!
Á la lecture de ce premier paragraphe, de ma part, tu pourrais sans doute penser que je me moque; et bien pas du tout tu de tromperais si c'était le cas, car contre vents et marées et aussi souvent contre moi-même , j'ai pensé longtemps ton œuvre pouvait servir la cause bretonne. S'il restait bien sûr encore quelques authentiques Bretons? Mais ça c'est une autre Histoire!...
Il ne reste que des illusions qui ...
Mais je t'en prie, persévère!...
(0) 
De P. Argouarch à Al CoinLe Dimanche 15 octobre 2023 18:14
C'est un truc que j'ai fini par admettre. Aux USA (où j'ai travaillé longtemps), le boss vient très souvent t'encourager, te féliciter. Le positif feedback fait partie de la culture. Ce n'est pas du tout le cas en France et en Bretagne. Les Bretons, qui sont pourtant comme les Américains des bosseurs et des entrepreneurs, sont totalement différents socialement. Les Français critiquent tout, les champions du monde des râleurs. Ils sont incapables de reconnaitre le positif y compris de ce qu'il y a de formidable ici ou alors ils tombent dans le chauvinisme genre cococrico des match de foot de la coupe du monde (ou celle de rugby ?). Les Bretons semblent pire car ils ne disent rien. Ni louanges, ni remerciements, ni critique, juste le silence. Ce n'est pas de l'indifference. Les Bretons sont introvertis. Ils gardent tout pour eux sauf si ils sont bourrés et alors ils ne peuvent plus taper sur le clavier. J'ai reçu le collier de l'Hermine et ca me suffit comme feedback.
(5)

Stéphane R Le Dimanche 15 octobre 2023 14:33
Merci ABP, je lis plusieurs fois par semaine votre site. J'y trouve l'information que je ne trouve pas ailleurs. Je rejoins votre regret pour NHU car pouvoir y intégrer ses articles serait vraiment appréciable (et ceux des autres sites aussi !)
Continuez à nous informer, trugarez vraz
(1) 

Dom Guevel Le Dimanche 15 octobre 2023 15:32
Deiz ha bloaz laouen dit Abp
Heureusement que vous existez !
Chaque jour, je jette un œil sur votre site.
Trugarez vras Philippe Argouarc’h
(0) 

Emile Granville Le Dimanche 15 octobre 2023 22:21
Un bel article et une mise en perspective très claire et sans langue de bois. Bravo et longue vie à l'ABP ! 20 ans, c'est extraordinaire, que de travail, que de persévérance, que de volonté ! Un grand merci à son "boss" Philippe Argouarch. Deiz ha bloaz laouen d'an ABP !
(2) 

Pascal Lafargue Le Lundi 16 octobre 2023 10:29
Sinceres felicitations pour ce media unique qui rend un grand service a la Bretagne depuis toutes ces annees.
(2) 

Kerbarh Le Lundi 16 octobre 2023 13:09
Bravo et félicitations
(1) 

Rafig 44 Le Lundi 16 octobre 2023 13:18
Bonne anniversaire !
(1) 

Alain E. VALLÉE Le Lundi 16 octobre 2023 17:53
Trugarez bras.
AV
(0) 

Penn Kaled Le Lundi 16 octobre 2023 21:45
Trugarez ha kalon deoc'h
(0) 

Ar Vran Le Lundi 16 octobre 2023 23:46
Mersi bras Philippe
20 vloaz’ zo hag an ABP bev eo bepred !
Gourc’hemennou !
hag ur vuhez dre hir deoc’h !!!
(0) 

Gaël Le Mardi 17 octobre 2023 08:48
Bravo Philippe....Bravo à l'ABP
(0) 

Gaël Le Mardi 17 octobre 2023 08:48
Bravo Philippe....Bravo à l'ABP
(0) 

Kristof Bach-Bourdelier Le Mardi 17 octobre 2023 09:55
Deiz-ha-bloaz laouen deoc'h / Bon jou d’orine a tai / Bon anniversaire ! :)
(0) 

Jean-Louis Pressensé Le Mardi 17 octobre 2023 11:40
Bravo pour votre abnégation (et merci de remettre en perspective : la désunion bretonne se porte toujours bien !)
(0) 

Yves Lainé Le Mardi 17 octobre 2023 14:16
Admirable tu es,Philippe.Que deviendrons nous sans toi ?
(0) 

TY JEAN Le Mercredi 18 octobre 2023 14:12
Merci à l'ABP pour toutes ces infos bretonnes et cette grande ouverture vers le monde interceltique
tout au long de l'année !
(0) 

jojo Le Mercredi 18 octobre 2023 15:03
Alors déja mersi bras à ABP car c'est d'intérêt publique d'avoir un tel média qui publie des articles et recompile des sources plus que variées sur la Bretagne et sur des sujets "minoritaires", je pense donc aussi bien à NHU, qu'a Mediabask, ELEN, etc... Encore plus merci pour les articles en Breton (ainsi que la newsletter ou plutôt Lizher-kelaouiñ des contenus en breton), car rares sont les médias d'actualités en breton, perso je suis aussi abonné à Ya! pour apprendre la langue, et c'est toujours un plaisir de lire ou voir des médias en breton.
Et vive la pluralité au sein de ses médias, donc encore un gros merci à Mr Argouarch pour son travail même si ses envolées atlantistes ont tendance à me saouler ;-). Je lis de temps en temps aussi breizh info et pourtant leur position idéologique est aussi confuse que douteuse (oui c'est un euphemisme gros comme un camion). C'est comme ça, l'information n'est jamais objective, c'est au lecteur d'en être conscient, de diversifier ses sources et de faire la part des choses. Bon, j'hallucine quand même de la fréquention d'un site tel que breizh info, mais cela aussi est une information en soi...
Alors longue vie à ABP pour continuer à accompagner le lent decolonialisme des esprits et à soutenir l'intérêt breton. Et puis congratulations pour la Brittany News, c'est une excellente idée pour voir au dela de la "Bretagne Française", car c'est de cela qu'il s'agit aussi, de la place de la Bretagne dans le monde.
(0) 

Kerbarh Le Vendredi 20 octobre 2023 12:15
Bravo et félicitations
(0) 

Dan Le Dimanche 22 octobre 2023 22:46
Belle réussite. Une chance pour le peuple de Bretagne.
(0) 

Hervé Brétuny Le Jeudi 21 décembre 2023 17:21
peut-être faudrait il éviter d'attaquer Breizh info, tout le monde a sa place et tous les Bretons ne sont pas des gens de gauche , n'en deplaise à la doxa "autonomiste bretonne" .
Allez j'arrête de faire mon ronchon et :
Deiz ha bloaz laouen , bon anniversaire, ur sapre labour ho-peus graet memes tra !
Vous avez abattu un sacré travail ! Longue vie à ABP
(0)  Envoyer un mail à Hervé Brétuny

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons