L'aéroport de Nantes-Atlantique : qui franchit la ligne rouge ?

-- Economie --

Communiqué de presse de ACIPA
Porte-parole: Anne-Marie Chabod

Publié le 7/01/15 12:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'Acipa transmet le communiqué de presse du groupe technique des opposants à Notre-Dame des Landes qui travaille en lien avec le CéDpa - Collectif d'élu-e-s, suite à la panne électrique en cours sur l'aéroport de Nantes-Atlantique.

Communiqué de presse, Notre-Dame des Landes, 6 janvier 2015

Rappel du titre :

Qui franchit la ligne rouge à Nantes-Atlantique ?

Pas les pilotes en tout cas car la ligne rouge lumineuse qui interdit aux avions de pénétrer sur la piste est inopérante depuis des années à Nantes, pour des raisons d'économie sans doute... Mais on peut se demander si ce n'est pas le gestionnaire qui franchit la ligne rouge. En effet depuis hier au soir, une importante panne électrique concerne les infrastructures nécessaires à la sécurité des avions. Cela impose de dérouter sur les aéroports voisins un très grand nombre d'avions et leurs passagers. Tôt ce mardi matin, il en était toujours de même !

L'aéroport serait il à ce point hors d'âge ? Ou plutôt n'est-ce pas encore « le syndrome NDL » (on n'investit plus puisqu'on va partir) ? On voit bien l'intérêt qu'il pourrait y avoir pour certains à laisser cette installation se dégrader pour présenter notre aéroport comme « à bout de souffle » et justifier ainsi d'un transfert nécessaire vers NDL…

Des alertes ont pourtant été lancées depuis plusieurs mois au sujet du balisage électrique actuel : sa vétusté, le sous dimensionnement des équipes de travail et encore plus celles d'interventions en cas de panne, révèlent une bien curieuse gestion de l'outil aéroport de Nantes Atlantique. L'autorité administrative compétente est informée au plus haut niveau mais laisse filer une situation pourtant connue de la CCI, ancien concessionnaire et du nouveau concessionnaire, AGO !

L'entretien de l'existant est négligé, les aménagements utiles ne sont plus réalisés, ni même anticipés pour les nombreuses années qui nous séparent d'un hypothétique premier coup de pioche à NDL. En revanche on ose parler de saturation, de vols refusés... (pour l'anecdote, l'absence de ligne rouge interdit de faire circuler plus d'un avion sur la plate forme en cas de brouillard, négligence curieuse quand on se soucie de saturation...)

Nous posons une question très clairement : le concessionnaire va-t-il encore laisser vieillir cet aéroport de manière à engranger toujours plus de bénéfices ? Est-ce une manière de trouver un nouvel argument pour le transfert ? Nantes-Atlantique a été reconnu par la profession comme meilleur aéroport européen avec un Era award en 2011-2012, ce serait un scandale de le laisser se dégrader sciemment !

Il y a décidément du travail pour les ateliers citoyens qui ont la ferme intention de démontrer qu'il est possible d'aménager sans grand frais ce bel aéroport qui satisfait tant de Ligériens, attire toujours plus de compagnies, n'a pas besoin de subventions et a connu la plus forte croissance des aéroports français ces quinze dernières années.

Le groupe technique des opposants en lien avec le CéDpa, Collectif d'élu-e-s.

Contact :

Françoise Verchère : 06 73 37 67 76

Voir aussi :
Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique) Sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.