Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
L'administration De Robien doit revoir sa copie dans le Morbihan
L'initiative de l'Inspecteur du Morbihan Philippe Couturaud de fermer les portes des écoles aux enfants de deux ans est scandaleuse sur la forme et sur le fond. L'accueil des Tout Petits à l'école est une question à traiter avec précaution, en fonction de l'évolution
Nil Caouissin pour UDB le 17/01/07 14:44

L'initiative de l'Inspecteur du Morbihan Philippe Couturaud de fermer les portes des écoles aux enfants de deux ans est scandaleuse sur la forme et sur le fond.

L'accueil des Tout Petits à l'école est une question à traiter avec précaution, en fonction de l'évolution individuelle de l'enfant.

Pour autant, de nombreuses études montrent l'importance d'une intégration précoce à l'école pour les familles en difficulté, qui ne sont pas toutes logées dans des zones dites « sensibles ».

En, Bretagne, se sont aujourd'hui 60 % des enfants de 2 ans qui sont scolarisés, ce qui prouve l'attachement des familles à ce principe et participe aux bons résultats de l'Académie de Rennes.

Il est vrai que les modalités d'accueil des Tout Petits méritent un vrai débat. Mais là n'est pas l'objectif de l'Inspecteur d'Académie qui ne cherche qu'à gérer la pénurie budgétaire organisée par les parlementaires U.M.P. Et ce, sans aucune concertation avec les autres services de l'état, ni les collectivités locales.

Ce geste autoritaire montre l'absence de véritable politique en faveur de la petite enfance de la part du gouvernement qui va, une nouvelle fois, alourdir les contraintes financières des mairies qui devront répondre aux demandes légitimes des parents qui travaillent.

Monsieur Couturaud signe donc son arrivée dans le Morbihan par une décision injuste, en l'absence de dialogue, qui met en difficulté le service publique d'éducation et les familles. Le vrai responsable de cette situation, le parlement U.M.P., devra en répondre aux élections législatives. En attendant cette sanction, la mobilisation de tous s'impose en vue d'engager le débat sur l'éducation des Tout Petits et leur accueil.

Nous demandons à nos élus municipaux de marquer leur protestation en l'absence de réponse globale de l'Etat et dire que l'incapacité de l'état à assurer ses missions prouve, encore une fois, l'intérêt du renforcement du rôle de la Région, échelon de décision plus efficace.

Yann SYZ,

Responsable des affaires extérieures.

Fédération Morbihan

(voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons