Kou le Corbeau qui sera joué le 12 mars à Paris
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 16/02/05 7:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

UNE OCCASION UNIQUE DE VOIR A PARIS UN CHEF D'OEUVRE DU PATRIMOINE LITTERAIRE BRETON

[ABP] La Compagnie du Solilesse a monté et monte, en général, des spectacles de théâtre d'auteurs contemporains. Vous pouvez consulter son site : (voir le site) Elle a monté plusieurs oeuvres d'auteurs bretons : Paol Keineg, Pierre-Jakez Hélias et actuellement produit une oeuvre de Tanguy Malmanche : KOU le CORBEAU que nous avons créé pour le Festival :"KANN AL LOAR" à Landerneau et que nous jouons le 12 mars 2005 à 15 heures à la mairie du 6ème arrondissement à Paris.

Guy Moign est le directeur artistique de cette compagnie et le principal metteur en scène des spectacles produits. Le dernier ayant été, d'autre part, mit en scène par Nell Reymond.

Guy Moign présentera KOU LE CORBEAU le samedi 12 mars à 15 h à la mairie du 6ème Arrondissement à Paris. Kou le corbeau fut crée a l'accasion du Festival KANN AL LOAR en 2003 pour le cinquantième anniversaire de la mort de Tanguy MALMANCH

DOSSIER COMPLET : (voir le site)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.