Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Kevre Breizh salue le travail des parlementaires bretons et appelle au rassemblement pour la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires
Kevre Breizh tient à féliciter tous les parlementaires des cinq départements bretons, sénatrices et sénateurs ainsi que les député/e/s qui ont ½uvré avec succès à des avancées importantes pour les
Tangi Louarn pour Kevre Breizh le 12/07/13 20:34

Kevre Breizh tient à féliciter tous les parlementaires des cinq départements bretons, sénatrices et sénateurs ainsi que les député/e/s qui ont ½uvré avec succès à des avancées importantes pour les langues régionales, pour le breton et le gallo en Bretagne. La coordination culturelle associative de Bretagne y associe tous les élus, en particulier le Conseil régional, qui se sont mobilisés en ce sens.

Aujourd'hui, suite aux amendements adoptés dans la loi de refondation de l'école de la République, les langues régionales obtiennent, dans l'enseignement, un statut sans précédent en France. Outre l'enseignement de la langue, l'enseignement bilingue est reconnu et la loi prévoit la promotion des langues et cultures régionales dans l'éducation. Les textes d'application devront consolider ces acquis, notamment pour l'enseignement bilingue par immersion, dont la qualité et la nécessité ne sont plus à démontrer, en Bretagne comme dans le monde.

Kevre Breizh salue en particulier l'initiative des députés de la majorité de gauche des cinq départements bretons qui ont massivement (30 sur 31) co-signé une proposition de loi constitutionnelle visant à ratifier la Charte européenne des langues régionales. Kevre Breizh se réjouit aussi de la position de Marc Le Fur, député de l'opposition qui, sans esprit partisan, a aussitôt déclaré soutenir toute initiative allant dans ce sens. Kevre Breizh appelle donc aujourd'hui l'ensemble des députées et des députés de droite et du centre des cinq départements bretons, à soutenir l'initiative de leurs collègues de la majorité.

La République française doit dépasser les blocages archaïques du Conseil d'État ou du Conseil constitutionnel. Elle doit s'ouvrir à la diversité de ses composantes. Sa devise “liberté, égalité, fraternité” est vide de sens quand elle impose l'uniformité et la destruction de la diversité des langues et des cultures de ses territoires. Les organismes internationaux, Nations Unies, UNESCO, Conseil de l'Europe, auxquels la France adhère, condamnent ses attitudes rétrogrades.

C'est pourquoi Kevre Breizh continuera aussi à se mobiliser pour la démocratie culturelle et territoriale en rappelant l'engagement n°56 de François Hollande de ratifier la Charte et la déclaration de François Mitterrand le 14 mars 1981 à Lorient :

« Il est indigne de la France qu'elle rejette ses richesses, qu'elle soit le dernier pays d'Europe à refuser à ses composantes les droits culturels élémentaires reconnus dans les conventions internationales. Il est indigne qu'elle ne respecte pas la parole donnée. [….] Le socialisme milite pour le libre épanouissement des peuples. Il permettra aux Bretons l'exercice de cette liberté fondamentale qui est de vivre sa culture. »

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons