Non à la discrimination linguistique

La coordination culutrelle Kevre Breizh appelle à manifester en soutien à Diwan et à la langue bretonne à Rennes samedi 26 mai à 10 heures 30.

Aujourd'hui, le service public d'éducation en langue bretonne, assuré par Diwan de la maternelle à l'université, est en danger. Ainsi, c'est la langue bretonne en tant que langue de vie sociale portée par ces écoles qui se trouve encore plus précarisée au risque de disparaître.

Le système d'enseignement Diwan s'est développé progressivement à partir de 1977, sous forme associative, par l'action et le soutien de la société bretonne elle-même, face à la carence de l'État. Diwan répond ainsi à un droit humain fondamental : une éducation en langue bretonne assurant en même temps une parfaite maîtrise du français.

Mais aujourd'hui, ce service public laïque, gratuit et ouvert à tous est menacé. Cette situation grave met en lumière l'absence de statut adapté à la mission de service public de Diwan et la discrimination que subissent les parents, les enfants, enseignants et employés du fait du choix de la langue bretonne. C'est pourquoi Kevre Breizh soutient Diwan dont la Charte demande sa prise en charge par « un service public d'enseignement démocratique et rénové en Bretagne, permettant l'utilisation du breton comme langue véhiculaire de la maternelle à l'université ».

Un arrêt de Diwan serait un arrêt de l'ensemble du processus de récupération linguistique quels que soient le type ou la filière d'enseignement. Enjeu de civilisation et de diversité culturelle, enjeu de développement humain durable pour les futures générations, le projet éducatif de Diwan doit avoir les moyens d'assurer pleinement sa mission de service public pour la Bretagne de demain, ouverte sur un monde solidaire et respectueux de l'égalité, en dignité et en droits, de tous les êtres humains.

Aussi, Kevre Breizh appelle à la mobilisation les élus du Conseil régional de Bretagne, des cinq départements bretons, des collectivités locales bretonnes, les parlementaires, les fédérations et associations bretonnes et les Bretons et Bretonnes conscient.e.s de leurs responsabilités pour l'avenir de la langue bretonne.

Justis evit Diwan hag ar brezhoneg

Nann d'ar gwallziforc'h yezh

 

Ar genurzhierezh sevenadurel Kevre Breizh a c'halv da vanifestiñ asamblez gant Skolioù Diwan evit ar brezhoneg e Roazhon ar sadorn 26 a viz Mae da 10 heures 30.

Hiriv-an-deiz emañ en arvar ar servij publik deskadurezh e brezhoneg, kaset war-raok gant Diwan eus ar skol-vamm betek ar skol veur. Ar brezhoneg evel yezh ar vuhez kevredigezhel douget gant ar skolioù-se, a vo lakaet diaesoc'h e stad hag e riskl da vont da get.

Aet eo war-raok tamm-ha-tamm ar sistem deskadurezh abaoe 1977 dindan ur stumm kevredigezhel, dre berzh ha skoazell ar gevredigezh hec'h unan e Breizh abalamour da vankoù ar Stad. Respont a ra Diwan neuze d'ur gwir denel diazez : un deskadurezh e brezhoneg o tegas war-un-dro ur mestroni peurvat war ar galleg.

Bremañ avat, ar servij publik-se, laik, digoust ha digor d'an holl a zo en danjer.

An degouezh grevus-se a laka war wel an diouer a statud rekis a zo gant kefridi servij publik Diwan hag ar gwallziforc'h a c'houzañv ar gerent, ar vugale, ar gelennerien hag an implijidi dre o dibab evit ar brezhoneg. Kevre Breizh a sav neuze a-du gant Diwan hag he c'harta a c'houlenn groñs ma vo kemeret e karg he skolioù “en ur servij deskadurezh publik demokratel ha renevezet e Breizh, a aotreo implij ar brezhoneg evel yezh kevredigezhel eus ar skolioù-mamm betek ar skolioù-meur”.

Ma chom a sav Diwan eo an holl argerzh adperc'hennañ ar yezh a chom a sav, dindan forzh petore stumm hag e forzh petore hentenn e vefe. Dalc'h a sevenadurezh hag a liested sevenadurel, dalc'h a ziorreadur denel padus evit ar remziadoù da zont, raktres deskadurezh Diwan a rank kaout peadra da gas war-raok ervat he c'hefridi a servij publik evit Breizh da-zont, digor war ur bed kengred ha doujus da ingalded an holl dud en o dellezegezh hag en o gwirioù,.

Gervel a ra neuze Kevre Breizh da stourm holl asamblez, dilennidi ar C'huzul Rannvro, ar pemp departamant, strollegezhioù lec'hel Breizh, ar barlamantourion, kevredadoù ha kevredigezhioù Breizh, hag ar Vretoned ha Bretonezed emskiantek eus o c'hiriegezh evit dazont ar brezhoneg.

 Ce communiqué est paru sur Kevre Breizh

Voir aussi :

mailbox imprimer

Kevre Breizh (Kevre signifiant le lien, en breton) se situe dans un rôle de coordination entre les différentes associations culturelles de Bretagne.

Fédérations et associations adhérentes : Agence Culturelle de Bretagne, Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique, Association des Écrivains Bretons, Al Levrig, Amzer Nevez, Ar Falz-Skol Vreizh, Bertaeyn Galeizz, Bodadeg Ar Sonerion, Dastum, Digor, Breizh Unvan – Bretagne Réunie, Dihun Breizh, Div Yezh Breizh, Diwan Breizh, Emglev Bro An Oriant, FALSAB, Gouelia, Gouelioù Breizh, Gouren Breizh, Gwagenn TV, Identité Bretonne, KBP – Association des Professeurs de Langue Bretonne Paris, Kanomp Breizh, Kendalc'h, Kuzul Ar Brezhoneg, C'Hoariva, Poellgor An Tarv, Radio Kerne, Sked Brest, Skol An Emsav, Skol Uhel Ar Vro – Institut Culturel de

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.