Joseph le Brix ou les Bretons dans l'histoire de l'aviation

-- Histoire de Bretagne --

Article de marc Patay Lejean

Publié le 24/02/14 17:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans l'histoire de l'aéronautique, la France a joué un rôle majeur, et la Bretagne avec elle. Le 22 février 1899, Joseph le Brix naissait à Baden, Morbihan, et c'est l'occasion de rappeler combien la Bretagne contribua à élever dans les cieux les plus lourds que l'air, comme en avait rêvé Icare, qui perdit la vie à vouloir trop se rapprocher du soleil, ou, bien après lui, Léonard de Vinci et ses machines volantes.

Voici le rapide portrait de quelques-uns de ces Bretons.

Eugène Beleguic (1809-1878), natif de Tréboul, officier de marine, fit des recherches sur le vol des oiseaux et l'aéroplane

Gabriel de la Landelle (1812-1886), officier de marine, écrivain prolixe, auteur de "Dans les airs - Histoire élémentaire de l'aviation" dont s'inspira Jules Verne dans Robur le Conquérant , inventeur du terme aviation. Il construisit un prototype d'hélicoptère à chaudière à vapeur avec Ponton d'Amécourt, ami de Jules Verne.

Henri Dupuy de Lôme, (1816-1885), Ingénieur, né en Bretagne de parents originaires du Forez ; pionnier génial de notre marine moderne, qui, à l'époque de Napoléon III, fit jeu égal avec la Royal Navy. Il mit au point le Napoléon, premier navire de guerre à vapeur au monde. Il développa avec la "Gloire" , le premier vaisseau blindé d'Europe et conçut avec Gustave Zédé, le Gymnote, premier sous-marin opérationnel.

Mais ce qui nous intéresse ici tout particulièrement c'est qu'il fit voler un ballon dirigeable en 1872, en première mondiale !

Jean Marie le Bris (1817-1872), né à Concarneau, capitaine, armateur et inventeur ; fut l'un des tous premiers pionniers de l'aviation, avant même Clément Ader . Dans la baie de Douarnenez, près de Sainte-Anne la Palud, il aurait fait voler une "barque ailée" vers 1861. Son deuxième planeur, l'Albatros fut photographié par Pépin fils, photographe, rue de Siam à Brest et non par Nadar comme cela est parfois indiqué.

Maurice Nogues, (1889-1934), né à Rennes, pilote, ouvrit de nombreuses lignes aériennes vers l'Orient et l'Asie. Il fut "le pionnier mondial du transport commercial de nuit" d'après Max Hymans, président d'"Air France" en 1956. Ce fut l'égal de Mermoz, mais il n'eut pas de Saint-Exupéry ou de Kessel pour exalter ses exploits. Il meurt dans un accident d'avion en 1934.

Du Plessis de Grenedan, (1892-1923), né à Rennes, officier de marine, fut commandant du dirigeable "Dixmude" qui disparut au large de la Sicile en 1923. Le Dixmude était un Zeppelin, tout comme le Hindenburg, qui prit feu en 1937 aux Etats-Unis. Ces drames discréditèrent les gros aéronefs.

Brindejonc des Moulinais, (1892-1916), né à Plérin. En juin 1913, il réalise un tour d'Europe de 5000 km qui le rendit célèbre.

Joseph Le Brix, (1899-1931), né à Baden, officier de marine. En 1927-1928, avec Costes, il réalise le tour du monde sur le biplan Nungesser et Coli, un Breguet 19 Grand Raid, équipé d'un moteur Hispano de 600 chevaux, ayant une capacité de carburant de 3500 litres, baptisé d'après les deux aviateurs qui ont disparu lors d'un vol transatlantique en 1927. A noter que si, avec "l'Oiseau blanc, Nungesser et Coli" s’abîmèrent près de "Saint-Pierre-et-Miquelon", ils auront franchi l'atlantique avant Charles Lindbergh.

En 1931, Le Brix, Doret et Cadou, parcourent 10372 km et remportent sept records mondiaux sur un Dewoitine 33; avion doté d'un cockpit, construit entièrement en métal, avec les ailes et le fuselage en aluminium. En septembre 1931 en tentant de rallier Tokyo, il meurt dans l'Oural.

Pour la petite histoire, rappelons que l'aéroport de Rennes-Saint-Jacques porta tout d'abord le nom de Joseph le Brix. En effet, avant 1931, le "Dr René Patay", maire de Rennes en 1944; pilote de chasse en 1918 au GC 12, dans la célèbre escadrille des Cigognes, celle de Guynemer, reconnut un possible terrain d'aviation à Saint Jacques de la Lande et proposa de le baptiser "Joseph le Brix". Il est bien dommage que ce nom n'ait pas été conservé !

Références :

- Concernant Jean Marie Le Bris : article ABP de Philippe Argouarch; (voir le site)

- site internet fort intéressant : (voir le site)

- Qui était qui ? : mémorial aéronautique, Marcel Catillon

- Les Bretons et l'aéronautique : Des origines à 1939, Thierry Le Roy, PUR Rennes, 2002

- sur Nogues : (voir le site)

- voir aussi le Musée de Baden : "Des passions et des ailes", (voir le site)

- Wikipédia

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1099 lectures.
logo
Informaticien, marié, aime l'écriture (prose poétique, essais, traduction), la langue bretonne, l'histoire, de la Bretagne en particulier, etc
Vos 1 commentaires
Ker itron al lann
Lundi 24 janvier 2022
Aéroport Joseph Le Brix. Voilà comment nommé notre futur aéroport à NDDL.
Merci Marc pour ce rappel historique. Heureusement, il y a toujours des hommes et des femmes pour croire en l'avenir.
Vive les batisseurs!!!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.