-- Cultures --

Jorj Cadoudal reçoit le collier de l'Hermine

Jorj Cadoudal
Jorj Cadoudal

Selon la biographie établie par l'Institut Culturel de Bretagne - Skol Uhel ar Vro, Jorj Cadoudal est un acteur incontournable de la vie musicale bretonne traditionnelle de l’après-dernière guerre !

Suivant les traces de son oncle, le barde Kadou, il co-fonde avec Job Noël la Kevrenn Rostren en 1946, le cercle de Bourbriac en 1949, le bagad de Bourbriac en 1953… Avec son compère Étienne Rivoallan, il rafle régulièrement la 1ère place des premiers concours de sonneurs de Gourin et leurs élèves deviendront eux aussi réputés, tel Daniel Philippe qui détient le hit-parade des titres aux championnats de Bretagne.

Les disques auxquels il contribue restent aujourd’hui encore des références (Noce de Glenmor, ou disque en hommage à Étienne Rivoallan). Il participe bien sûr au lancement des festoù-noz modernes des années 56-60, il oriente Claudine Mazéas vers les grands chanteurs traditionnels qu’elle saura enregistrer (telle l’incomparable Mme Bertrand…)

Mais son engagement pour la Bretagne est global et on le retrouve dans la défense de l’agriculture paysanne, les combats écologistes dont la création de l’association Bevañ e Menez Are (Vivre dans les Monts d'Arrée), la vie locale comme la lutte pour le maintien de l’hôpital de Carhaix… Et quand sonne l’heure de la retraite, son agenda de ministre se remplit d’un tourbillon de dates comme pour des festoù-noz avec Re an Are (le groupe Ceux de l'Arrée), ou des manifestations pour la réunification administrative,

mailbox imprimer