Put your name here

Jo Kerguéris
Jo Kerguéris

Chronique
Jo Kerguéris : "Moi aussi, j'étais un réfugié"
Ancien député, sénateur, président du Conseil général du Morbihan, maire de Landévant, son témoignage est poignant
Chronique de Kerne Multimédia

Publié le 22/10/16 18:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ancien député, sénateur, président du Conseil général du Morbihan, maire de Landévant, son témoignage est poignant. Jo Kerguéris lit son texte au micro de RCF Sud Bretagne, "Du bon côté de l'info". Mal assuré, la voix rauque, parfois au bord des larmes, il raconte son enfance.

Le bombardement dans la cave, la fuite, l'accueil de gens de bonne volonté, les baraques, la pension obligatoire, le retour dans une maison dévastée...

Mais il n'a pas oublié, et il appelle tous les Bretons à se souvenir. "Intéressez-vous à l'histoire avant qu'elle ne s'intéresse à vous..." Le regard de ces mamans d'Alep et d'Afrique, le regard de leurs enfants, c'est le même que ces femmes de Landévant, de la poche de Lorient, qui fuyaient sous les bombes quand l'ancien président du Conseil général du Morbihan était enfant.

Chapeau bas, Monsieur, belle leçon, dans une époque où tous les discours se mélangent et se contredisent d'une journée à l'autre, où l'on confond tout.

Pour l'écouter, ou le lire, voici le lien :

(voir le site)

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3075 lectures.
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Voir tous les articles de Kerne Multimédia
Vos 19 commentaires
  Léon-Paul Creton
  le Dimanche 23 octobre 2016 11:21
Je ne sais rien de ce que cet ex-sénateur de France a fait pour la Bretagne ! Il vit encore! Il a bien survécu, vécu! il n'est pas dans le besoin? Alors sur qui, sur quoi pleure t-il? Ses campagnes sont finies... et le sénateur et son train, qu'ont-ils apporté aux Bretons ?...
De toute façon trop d'émotion n'est pas raison, mais souvent devenues pièges à cons!
On ne parle plus des SDF locaux, ils ont disparu Mr Kerguéris? Peu ont pleuré sur leur sort, si peu!
Empathie ne peut, ne doit pas éviter, escamoter la démocratie, avec les réflexions et les débats.
Surtout pas de la part de démocrates autoproclamés, vertueux et par ailleurs toujours vigilants. Eux qui dans ce cas précis des "réfugiés" à géométries variables _comme exemple_ ont une propension à considérer que leurs pensées, leurs analyses, dépassées et doublées par leurs émotions et empathies peuvent s'en passer! Aaah! Vérité quand je te tiens... Tout devant doit plier!
"Si tu veux savoir si la chaîne tient!...Mords là!!!". Celle que représente la Démocratie est la plus tendre...La plus fragile aussi, qu'elle se noie à la moindre larme. Non?
(0) 
  Benoit Lagadec
  le Dimanche 23 octobre 2016 14:14
Bonjour, petite erreur c'est sur RCF sud Bretagne et non pas Radio rivages, dans l'emission "Du bon coté de l'info".
Merci !
(0) 
  Jacques
  le Dimanche 23 octobre 2016 14:53
L'extrême gauche qui va chercher un sénateur jacobin sur une radio catholique.... On aura tout vu dans l'Emsav!!!
Avec des ennemis comme l'Emsav socialiste, le FN n'a pas besoin d'amis pour s'assurer un avenir prospère en Bretagne!
Et à l'évidence, ce développement du FN sera le seul succès politique de l'Emsav!
(0) 
  Milena Krebs
  le Dimanche 23 octobre 2016 16:03
Pegen trist, ur sav poent ken strizh !
Sur le strict point de vue des réfugiés (sans parler de jacobinisme, de radio catho, ou de partis politiques), ce que dit Jo Kerguéris est important. Qu'importent les pisse-froid, et les barbus tristouilles de l'Emsavblishment, ce dossier est important, et la société bretonne doit le traiter avec intelligence, concertation et travail collectif.
(0) 
  Jacques-Yves Le Touze
  le Dimanche 23 octobre 2016 16:27
Jo Kergueris est l'un des rares politiques en Morbihan à avoir fait avancer les choses pour la langue et la culture bretonnes. Par exemple c'est à lui que l'on doit la signalisation bilingue systématique sur les routes départementales de l'ensemble du Morbihan.
Jo est tout sauf un jacobin et sa pensée reflète ses valeurs démocrates-chrétiennes.
En parlant de ça, j'ai posté son article sur ma page facebook et j'ai reçu ce genre de commentaires:
"Ecoute sale rat, peu importe que tu sucres les commentaires. On va te cramer rapidement et tu vas vite savoir de quoi il s'agit. TU VAS RAMASSER DANS TA SALE GUEULE DE SOCIALISTE."
ou encore :
"Mais c'est rien encore ça. Quand on en aura fini avec toi, salope de traître, tu regretteras amèrement ton arrogance de vieille carne. Prépare toi à déguster crevure"
No comment ......
(0) 
  spered dieub
  le Dimanche 23 octobre 2016 16:43
Kerguéris,centriste démocrate chrétien n'était pas particulièrement jacobin ,il me semble qu'il a défendu les intérêts bretons et contribué à des avancées pour la langue bretonne .
Maintenant entre des gens de même culture qui devaient se réfugier à une dizaine de kilomètres ,et d'autres qui proviennent en ce moment de milliers de kilomètres ,la comparaison ne me semble pas particulièrement évidente .D'autant que dans le lot ,il y en a peu qui viennent des zones touchées par ces conflits meurtriers ,dont tout devrait être mis en oeuvre pour y mettre rapidement fin .Cependant commerce des armes quand tu nous tient .... Il faut bien que les divers complexes militaro industriels fonctionnent pour compenser le déclin des autres activités ,d'une économie mondiale folle qui va nous entrainer dans des cataclysmes sans précédent .
Malgré tout Fanny j'approuve cette publication et le témoignage de Kerguéris .
(0) 
  Jacques
  le Dimanche 23 octobre 2016 17:56
Si le terme jacobin est peut-être un peu poussé, quoi que...quand on voit la réelle implication de nos élus pour la Bretagne en comparaison de ce qui se fait partout ailleurs en Europe... une chose est sûre, comparer un déplacement de 10km en Bretagne avec ce que vivent ces populations est des plus douteux (désolé mais il faut être gonflé pour oser le parallèle...)!
On ne l'a pas entendu (pas plus que nos Emsaviens), quand la France bombardait la Libye... Comme si vivre dans une guerre civile était préférable...
Rien non plus sur l'intervention au Mali destinée à sécuriser les approvisionnements en Uranium pour Areva! (Très silencieux nos écologistes sur ce dossier!)
Ni les prétentions françaises sur le gas libyen, ni le fait que ce pays faisait de l'hombre à la France-Afrique...!
Ni les pipe-lines en Syrie, ni sur l'exclusion des kurdes des négociations de paix, ni sur les bombardements sur les civils du Yémen par nos alliés les pétromonarchies (pas de petits Ayans au Yémen?) et leur financement de Daesh!
S'il est démocrate-chrétien (cela existe encore en Bretagne??? Car ce n'est pas souvent que le mot est utilisé dans l'Emsav...), il ne partage visiblement pas la position que l'évêque des Chrétiens de Syrie qui semble mieux qualifié que lui pour s'exprimer sur ce dossier!
Nous faire pleurer pour occulter les responsabilités dans la déstabilisation du Moyen-Orient ça ne passe pas...!
Je me souvient de ce journaliste qui sur France-info commençait par évoquer les ""réfugiés" suscitant la larme à l’œil pour finalement les qualifier de "migrants ayant vocation à devenir des citoyens français"! (C'est ça l'idée... en faire de future bons petits français et c'est là la position de l'Emsav...?! Et les autres, ceux qui ne peuvent pas venir en Europe???)
Une association pro-migrants à Trebeurden vient de dire qu'en posant la question sur le marché :1/3 étaient contre, 1/3 ne se prononçaient pas, 1/3 étaient pour....
Alors, les Bretons... tous des fachos ou des réalistes face à la manipulation tout azimut?
Une chose est sûre l'Emsav, noyauté par l'idéologie 68tarde très éloignée des valeurs bretonnes, ne pourra pas se défausser de sa responsabilité sur la montée du FN en Bretagne (très certainement à contre cœur du souhait des Bretons mais du haut de nos ridicules 6% qui se soucie de ce que pensent les Bretons...?)!
(0) 
  Didier Lebars
  le Lundi 24 octobre 2016 02:10
Je ne supporte plus ces articles "poignants" surtout sur un site culturel breton.
Les grands prêtres de ces articles sont les candidats présidentiels PS. Un but : faire glisser les électeurs UMP vers le FN et accéder au second tour.
Les témoignages historiques de mes grands-parents sur WWII m'ont toujours intéressé. Ils étaient concrets et historiques. Maintenant ils m'apparaissent tous suspectes de manipulation.
Je regrette la lutte des classes. Un truc clair ou à gauche on voulait plus de pouvoir d'achat. On avait un clivage avec une majorité dans le même bateau et au dernier moment il y avait accord.
Faute d'économique, la politique glisse maintenant dans la religion. Ces articles politico religieux suscitent la haine.
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Lundi 24 octobre 2016 07:45
Tout d’abord, Milena Krebs, il est inutile de convoquer quelques mots de la langue bretonne… Á plus forte raison lorsque de fait son (ses) engagement (s), quelle qu’en soit la nature, est ou seront négatifs pour la société humaine et historique bretonne, qui subit les tentatives constantes de destruction depuis des siècles ! Bien des « hommes politiques », d’origine bretonne ont utilisée cette langue électoralement, et le font encore, alors qu’ils n’ont participé qu’à sa disparition, de manière aucunement voilée…Sans vergogne au nom de leurs intérêts immédiats !
Et, la question qui nous « divise » relève de la même interrogation sur ses effets à court, moyen et long terme pour une société bretonne extrêmement fragilisée !
Cette situation est imposée par des gens ( ou qui tentent de le faire) avec des motivations diverses et pas obligatoirement positives pour nous ! Comme pour les autres nations de l’hexagone.
Problématique qui s’organise comme allant de soi et devant être acceptée sans être réfléchie, pensée et débattue politiquement, démocratiquement, démographiquement, ethnologiquement, sociologiquement etc… donc aux conséquences non cernées, non perçues par une part de la population, mais tout de même ressenties... L’apprentissage de l’Histoire a quelques valeurs, quand elle est bien enseignée !
Nous savons tous que les sociétés n’évoluent pas aussi rapidement sans dommages et réactions graves, et l’on ne peut passer outre ces évidences ! Ne pas en tenir compte rend les motivations humanistes de certains, parfois suspectes ! Pour le moins irréfléchies pour être sympa!
Enfin, à partir de ces considérations je ne peux que retenir, et seulement sans être convaincu de votre bonne foi, la dernière partie de votre commentaire !!!
"…et la société bretonne doit le traiter avec intelligence, concertation et travail collectif."
Si la Bretagne est un état ancien, qui peut le redevenir opérationnellement, il n’a donc comme les autres : Que des intérêts… qui dans l'instant ne vont pas nécessairement de pair ! Et sa situation actuelle en raison des actes et raisons de l’état français, recommande au « Parlement Breton » en gestation d’en tenir compte…
Il y a énormément à dire, développer et préciser.
Aussi sur ce que j’appelle le syndrome (enfin l’un des …) de Gambetta : En 1870 lorsque les parisiens encerclés n’avait plus que les rats à manger derrière les murs de Paris, Gambetta lui « s’enfuyait » de la ville ...en ballon.
(0) 
  Jacques-Yves Le Touze
  le Lundi 24 octobre 2016 11:14
Vous auriez grand intérêt à réécouter ou à relire le texte de Jo Kergueris avant de partir dans les pires délires... On peut ne pas être d'accord, on peut argumenter sans tomber dans certains sous-entendus et autres menaces.
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Lundi 24 octobre 2016 12:03
Puisque que J.Y Le Touze ne nomme pas ceux ou celui qu'il "accuse de :...sous entendus et autres menaces."...
Parlant de Gambetta j'ai cité le fait historique et il me semble à ma connaissance avéré, de la consommation de "rats" durant le siège de paris en 1870.
Sans plus de précisions de sa part, je me suis demandé si dans l’interprétation personnelle et éventuelle de mon commentaire (s’il l’a lu?), il n’aurait pas établi un rapport fâcheux avec les " menaces " reçues par lui, et dont il fait état plus haut. Dans lesquelles il serait traité de "sale rat". Ce que je condamne!
J.Y LE Touze, pouvez-vous éclaircir ce point, svp???
(0) 
  Jacques
  le Lundi 24 octobre 2016 15:01
C'est de la guimauve, dites avec une infinie gentillesse...!
On peut raisonnablement douter que les millions de personnes qui sont en guerre du fait de la politique occidentale et de ses alliés du golfe vont y trouver une source de soulagement!
Mais heureux d'entendre qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde... Malheureusement, il me précise pas à partir de quel chiffre il est autorisé de tenir le discours!
Ce matin, les journalistes étaient bien en peine pour faire passer les jeunes hommes africains de Calais pour des familles de réfugiés syriens...! Dur métier...!
Croire que la population est dupe... c'est vraiment prendre les citoyens pour ce qu'ils ne sont pas! Difficile après cela de se dire Démocrate!
On peut se poser la question, mais pourquoi vouloir faire passer des migrants pour des réfugiés...?!
Une question que nombre de citoyens se pose!
Franchement, revendiquer le retour de la souveraineté Bretonne au titre que nous ne serions pas Français et en même temps nous croire que les Africains et autres Arabes vont devenir des bons Gaulois tricolores.... Cela ne rend pas le discours de l'Emsav crédible!
On pourrait imaginer que "vivre et travailler au pays" ait une autre signification en Bretagne!
J'ai beaucoup de respect pour ces mères de familles africaines qui se battent pour empêcher les jeunes de partir! D'autant que leurs arguments sont construits!
Attitude bien différente de la Bretagne, ou nos jeunes souvent à 50%, migrent avec la bénédiction de leurs parents!
J'ai peu de respect pour les Européens qui voient dans cette migration l'expression de leur générosité (surtout quand ils n'habitent pas dans les zones sensibles) et cela d'autant qu'ils sont muets quand leurs gouvernements se permettent de déstabiliser des régions entières de la planète pour du pétrole, du gaz, de l'uranium et des positions géostratégiques! (Les USA comme l'Europe ayant largement reconnues leur implication active pour susciter le printemps arabe, action qualifiée depuis d'erreur majeure!)
Les Bretons ont de toute manière choisi... L'Emsav (6% au maximum) le FN (18% en forte croissance)!
Ce qui est terrible, c'est que l'Emsav préfère utiliser des mots douteux plutôt que de se demander pourquoi les Bretons en sont réduit à cette extrémité...!
Un Européen notera immédiatement que la Bretagne est l'unique territoire d'Europe d'une nation sans état où les nationalistes locaux ne sont pas au pouvoir...!
Est-ce que je suis le seul à entendre des Bretons dire : "A si seulement nous pouvions voter pour des partis politiques Bretons....! Mais où sont-ils?!"
Non je ne suis pas le seul, car si l'Emsav est sourde le FN a bien entendu le message et le met à sa sauce... en portant fièrement l'écharpe de l'Etat Breton.....!
Ubuesque mais Breton!
Dramatiquement, ce n'est pas la montée du FN qui fera que l'Emsav se mettra en cause : L'Emsav étant depuis déjà longtemps coupé des citoyens suivant en cela le modèle Français!
(0) 
  Jacques-Yves Le Touze
  le Lundi 24 octobre 2016 16:45
Ce que je voulais dire, c'est que les commentaires me semblaient assez éloignés de la problématique évoquée dans son texte par Jo Kergueris.
(0) 
  Lheritier Jakez
  le Lundi 24 octobre 2016 18:10
Nos familles,nous ,sommes tous des migrants par le passé de nos familles et peut être à venir,ce que je ne souhaite pas.
Je suis solidaire de jo Kerguéris,de J Y Le Touze et autres soutiens aux Migrants,et contre les propos extrêmement graves et dangereux de certains commentateurss
Sur St Nazer-ville avec un très fort taux de chômage- des familles syriennes,kurdes,avec enfants sont là depuis plusieurs mois dans la paix,avec le soutien d'associations et de personnes de toutes tendances politiques religieuses,ou athées....
Pendant la dernière guerre les familles nazairiennes après avoir subit des bombardements détruisant la ville à 85% ont été lancées sur les routes,et accueillis dans d'autres régions de l'Hexagone,en Suisse,et même en Algérie (des enfants notamment..)
Ne l'oublions pas.
N'oublions pas non plus que ces guerres du Moyen Orient d'Afrique sont les résultats des politiques colonialistes du 19 ème siècle et du 20 ème pour entr'autres l'Afghanistan,l'Irak et des guerres de religions ,
Un autre commentaire lié aux commentaires violents et menaces:
Je n'aurais pas aimé être sous la menace des mouchards et délateurs ,complices du régime Nazi.
Avec eux, on revient à une sinistre époque.
Heureusement nous continuons d'agir avec ces familles de migrants,sans haine.....
(0) 
  Yann Menez Are
  le Lundi 24 octobre 2016 19:10
Bravo Mr Kergueris, votre témoignage vous fait honneur, et doit permettre aux bretons de se souvenir de leur histoire!
Et Bravo à Fanny de publier ce témoignage.
Un peu d'humanité dans ce monde de brutes ne fait pas de mal!
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Lundi 24 octobre 2016 21:46
Magnifique et prévisible. Nous avons enfin trouvé un combat dans lequel montrer de quoi nous sommes capables depuis toujours, savoir trouver le bon truc pour éviter le combat pour la Bretagne. Il est vrai nous avons d’excellents inspirateurs et inspiratrices.
Je dirai même que nous en avons deux, de combats, pour le prix d’un ! Le second les événements nous permettent un petit emprunt à l’Islam en utilisant le mot arabe « Fitna » pour le signifier. Les Gaulois ne nous renieraient pas!
Devinez qui gagne toujours à la fin ? Vous avez bien trouvé ! C’est l’équipe de France !…
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Lundi 24 octobre 2016 21:55
Témoignage poignant de ce réfugié breton...10 kilomètres plus loin.
Seul point commun comme avec les migrants (pas souvent de Syrie d'ailleurs) ?? LOrient ?
A noter que nos migrants n'ont absolument rien faits pour atterrir en Bretagne...en aucun cas un choix. C'est le gouvernement français qui l'impose et certains semblent s'en féliciter ici. La Bretagne où le symbole même de l'asservissement. On est pas prêt d'avoir des autonomistes au gouvernement !!
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Lundi 24 octobre 2016 22:05
Le parallèle entre l'itinéraire intercantonal morbihannais de J. Kergueris lors de la fin de la seconde guerre mondiale et le parcours administratif des migrants afghano-pakistano-syriens est complétement grotesque. Je ne sais pas si l'auteur de cet article s'en rend compte.
Je suis quand même frappé par l'évolution de la ligne éditoriale de ce site sur les 5 dernières années...sur les 3 premières années du quinquennat Hollande, ABP est devenu un brûlot réactionnaire anti PS, poujadiste à souhait et carrément excessif, pro-invasion poutinienne de l'Ukraine, et également la tribune principale des Bonnets Rouges (je ne fais de liens directs entre Bonnets et le reste)...
Depuis que le rédacteur en chef a reçu son collier de nouilles, c'est très curieux...ce site est subitement devenu une tribune mélangeant gauchisme démagogique (que l'on ne trouve pas sur 7 seizh par exemple pourtant clairement de gauche) et bons sentiments mous très politiquement corrects centristes dégoulinants...
Finalement, la seule ligne de ce site semble être l'égocentrisme et le besoin de reconnaissance de P. Argouarc'h. Très décevant.
(0) 
  Mickaël Cohuet
  le Mardi 25 octobre 2016 13:54
@ Jacques (Dimanche 23 octobre 2016 et Lundi 24 octobre),
Merci pour vos (excellents) commentaires.
@ Luigi Barsagli,
« (…) C'est le gouvernement français qui l'impose et certains semblent s'en féliciter ici. LA BRETAGNE OÙ LE SYMBOLE MÊME DE L'ASSERVISSEMENT. (…) »
Bah oui, « ils » sont contents :
« L’aliénation, c’est être l’allié de ses propres fossoyeurs. »
Milan Kundera.
« Le parallèle entre l'itinéraire intercantonal morbihannais de J. Kergueris lors de la fin de la seconde guerre mondiale et le parcours administratif des migrants afghano-pakistano-syriens est complètement grotesque. Je ne sais pas si l'auteur de cet article s'en rend compte. (…) »
Merci, vous m’avez beaucoup fait rire.
La réponse à votre questionnement est _ non _ évidemment. L’idéologie et sa composante émotionnelle pour une personne d’extrême gauche prévaut toujours sur le réel. Principes de base.
@ Lheritier Jakez : Sans vouloir trop vous offenser je trouve vôtre commentaire d’une niaiserie affligeante.
« (…) Sur St Nazer-ville avec un très fort taux de chômage- des familles syriennes, kurdes, avec enfants sont là depuis plusieurs mois dans la paix, avec le soutien d'associations et de personnes de toutes tendances politiques religieuses, ou athées... (…) »
Les chômeurs locaux doivent être contents de voir ces nouveaux venus ! Enfin, je suis content que vous le soyez pour eux… « le soutien d'associations et de personnes de toutes tendances politiques », vraiment ?
« (…) N'oublions pas non plus que ces guerres du Moyen Orient d'Afrique sont les résultats des politiques colonialistes du 19 ème siècle et du 20 ème pour entr'autres l'Afghanistan, l'Irak et des guerres de religions, (…) »
- « résultats des politiques colonialistes » : Et ? En tant que citoyen « français », en 2016, je dois sortir mon martinet et faire ma pénitence doloriste jusqu’au sang, pendant encore 20 générations (minimum) pour expier les fautes impardonnables de politiques pour lesquelles je n’ai pris aucune part (même par un vote) puisque je n’étais pas né.
C’est bien ça le raisonnement ?
Cette doctrine doloriste de la gauche religieuse et moralisatrice, qui fait de tous les blancos (pour le dire crûment et reprendre l’expression d’E. Valls), des coupables du pêché originel de colonialisme ad vitam aeternam, me fait vomir.
- « des guerres de religions » : Au Moyens Orient : Qui est-ce qui massacre les chrétiens depuis des siècles ? Qui est-ce qui massacre les Yézidis ? Qui est-ce qui rêve de massacrer des Juifs ? Des Druzes ? Qui opprime les Bahaïs et Zoroastriens ? Les Kalashs du Pakistan ? Ce sont les adeptes de quelle idéologie, de quelle doctrine prétendument « religieuse » ?
Lamentable.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.