Jean-Yves Le Drian s’explique sur la réunification

-- La réunification --

Dépêche
Par La rédaction

Publié le 27/01/21 6:30 -- mis à jour le 27/01/21 11:01
Le Drian dans VOX BREIZH sur la réunification
(418 vues)

Lors de la première de la nouvelle émission de France 3 Bretagne Vox Breizh, Jean-Yves Le Drian s’explique sur la réunification et la réforme territoriale de 2015 alors qu’il était ministre de la Défense sous la présidence de François Hollande.

L’ensemble de l’interview est en replay sur youtube

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1447 lectures.
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Yann
Mercredi 27 janvier 2021

Une explication un peu confuse en employant le mot de réunification à contre-sens.

Le Drian a sans doute évité à la Bretagne un sort à l'Alsacienne avec un Grand-Ouest qui avait les faveurs de Hollande et de Ayrault ainsi que d'Auxiette. Le Drian avait mis sa démission dans la balance pour exiger que la région Bretagne ne soit pas fusionnée avec les Pays de la Loire. C'est la seule raison pour laquelle il existe encore une région Bretagne.

Lui reprocher de n'avoir pas poussé jusqu'à la réunification, pourquoi pas mais c'est un peu irréaliste au regard des forces en présence. Faire de lui celui qui a bloqué la réunification comme on peut le lire parfois, c'est par contre mensonger. L'absence de réunification c'est un échec collectif et pas celui d'une personne.

Anne Merrien
Mercredi 27 janvier 2021

Qui a le pouvoir actuellement d'organiser une consultation en Loire-Atlantique sur la réunification B5 ?

- Le CD44 dirigé par Ph. Grosvalet

- Le Parlement, à la demande du Gouvernement

Absolument personne n'a le pouvoir actuellement d'organiser un référendum en Loire-Atlantique sur la réunification.

Burban xavier
Mercredi 27 janvier 2021

Il faut être réaliste pour parvenir à la réunification de la Bretagne , il faut un décret car la législation actuelle est faite de sorte de ne pouvoir la faire , il s'agit de facto de demander aux départements du Maine et Loire , de Mayenne , de la Sarthe et de la Vendée leur accord pour que la Loire-Atlantique rejoigne la Bretagne qu'elle n'aurait jamais du quitter . Or ,il faudrait que les textes permettent sans aucune ambigüité de dire qu'il soit possible aux habitant(e)s du pays Nantais de répondre à une question Oui à la réunification de la Bretagne ou non . Ce n'est pas le cas . Le Conseil départemental de la Loire-Atlantique se refuse à le faire pour le moment .

Pensez-vous que l'on puisse un instant demander aux dindes d'organiser et de voter thank giving ?

Les pays de la Loire sont une aberration sauf pour le personnel politique comme le Grand Est, Alsace disparue , comme L'Aquitaine avec le Poitou- Charentes (dont la Vendée fait partie= bas Poitou).

Oui , nous avons échappé au Grand Ouest mais la Bretagne reste orpheline du pays Nantais , la faute aux élu(e)s qui ne s'engagent pas suffisamment .

Une Bretagne réunifiée c'est tout ce que nous demandons et un statut pour nos langues et l'expérimentation locale .

Kristen
Mercredi 27 janvier 2021

Vraiment peu de gens pour avoir pensé qu'il avait BLOQUÉ la réunification, mais bien plus pour penser qu'il n'a pas pesé de TOUT son poids pour mener la réunification B5.

Killian Le Tréguer
Mercredi 27 janvier 2021

@Yann

Auxiette voulait, si fusion il devait y avoir, une fusion PdlL avec Poitou-Charentes. C'est clair et net.

Mais d'une part il craignait par dessus tout une fusion avec la Région Centre (sans doute car elle favorisait clairement le rattachement du 44 à la Région Bretagne et marginalisée également le 85), de l'autre il y a eu les injonctions de Jean-Marc Ayrault pour une fusion avec la Région Bretagne.

Killian Le Tréguer
Mercredi 27 janvier 2021

"Le Drian avait mis sa démission dans la balance pour exiger que la région Bretagne ne soit pas fusionnée avec les Pays de la Loire. C'est la seule raison pour laquelle il existe encore une région Bretagne"

C'est une façon commode de présenter les choses à mon avis. La réalité c'est qu'Hollande a fait un gros score en Bretagne, il y avait les Bonnets Rouges également. Cette vision permet de faire passer la pilule d'une non réunification, tout comme aux partisans de la fusion B4-PdlL en Loire-Atlantique d'ailleurs.

Lucien Le Mahre
Mercredi 27 janvier 2021

@ Yann

Sans être dans le secret des dieux, nous avons au moins tous vu, à l’époque, la photo de Le Drian et de Le Foll illustrant un article d’Ouest-France, dans lequel ils prêchaient de concert pour l’hypothétique et incohérente maxi-région Bretagne-Pays de Loire.

Face au NIET d’Ayrault et Cie pour la Réunif’, une démission de Le Drian - alors déjà âgé de 68 ans - aurait constitué un acte de courage (pas trop coûteux vu l’enjeu) ainsi qu’un titre de reconnaissance pour les 40 ans de vote des Bretons en sa faveur. En réalité, nul ne l’espérait vraiment, mais de là à s’abaisser à venir défendre la fusion, j’en rougis encore pour la Bretagne …

Les forces en présence se résumaient à un PS ayant tous les feux verts devant lui, mais qui ne voulait rien entendre de la Réunification tout en prétendant vaguement le contraire (ce qui arrangeait la plupart des autres courants) et des Ministres bretons obéissant non aux intérêts fondamentaux de leur Région, mais, comme les autres, aux ordres des Etats-Majors de leurs Partis centralisés, afin tout platement de préserver leur si précieuse carrière personnelle.

Anne Merrien
Mercredi 27 janvier 2021

Lors des prochaines élections départementales en Loire-Atlantique, il faudrait demander aux candidat(e)s s'ils/elles sont prêt(e)s à voter en faveur de l'organisation par le CD44 d'une consultation sur la réunification. L'article L4122-1, toujours en vigueur, en donne la possibilité. Et aucun droit de veto des PdlL n'y est mentionné. Mais il ne s'agit en aucun cas d'un référendum.

patrick lecat
Mercredi 27 janvier 2021

Dans la Loire Atlantique nous avons la particularité d'avoir des élus qui sont contre la volonté populaire de réunification de la Bretagne. Pour trancher ce conflit il faut un vote de la population, que ce soit une consultation ou un référendum. Que les autres départements des PdL puissent donner leur avis dans un deuxième temps ça ne me gêne pas car franchement pensez vous qu'ils puissent réellement s'opposer à la volonté des cinq département bretons de s'unir ? En fait cela ne pourra qu'élargir le débat aux perspectives d'avenir des autres départements et leur éviter de se cranponner aux PdL.

jakez Lheritier de St Nazer
Mercredi 27 janvier 2021

-Pas de référendum,pas de consultation -,nous avons été détachés sans votes...

Combien de fois faudra t'il le répéter aux bretonnes et bretons,militants surtout

Surtout un référendum qui se tranformerait tout de suite en anti Macron ou anti le suivant.....!

Faut il lancer une démarche pour créer une "région Haute Bretagne"

Remarquez tous ,que les organisations bretonnes sont beaucoup plus dynamiques en LA que dans certains .départements de B4.........Olé!

Anne Merrien
Mercredi 27 janvier 2021

Si la réunification était au coeur de la campagne des élections départementales, alors il y aurait moyen d'avoir enfin des élus représentatifs sur ce sujet clivant. Bien sûr, les promesses n'engagent que ceux qui les croient... Si le CD44 devenait favorable à une consultation, il pourrait l'organiser. Si le CD44 devenait favorable à la réunification, ou se sentait obligé par le résultat de la consultation, il pourrait demander une loi en ce sens au Parlement. Mais le Parlement resterait maître de la décision.

Lucien Le Mahre
Jeudi 28 janvier 2021

Chacun a bien entendu le droit d’adhérer à tout organisme de son choix, du moment que celui-ci n’est pas interdit pas la loi. Mais en démocratie on a aussi le droit d’être informé.

Or le gouvernement de Hollande/Ayrault (celui de la réforme des périmètres régionaux de 2014-15) étant de notoriété publique composé de Francs-Maçons à 90%, il n’est pas totalement farfelu de se demander, s’agissant de la réunification bretonne, quelle fut alors - et quelle est encore - la réalité de l’influence des organisations concernées ( ici surtout le Grand Orient de France, réputé jacobin ) sur leurs réseaux politiques.

Si des connaisseurs ou des membres eux-mêmes voulaient bien éclairer notre lanterne, je suis preneur …

Rafig
Jeudi 28 janvier 2021

Tout ça c'est pour gagner du temps !

En 2015 les socialistes avaient le pouvoir de régler le problème posé par les Pays de Loire et ils (tous) se sont partagés la France comme des marchants de tapis sans respecter la Commission "Balladure" de 2009 ni le respect des peuples de France.

Yann : Le Drian, s'il était breton, aurait du pousser pour la réunification. C'est une faute de sa part.

Maintenant nous n'avons pas besoin d'un référendum pour savoir ce que pense les Nantais. Est-ce que l'on a demandé aux Alsaciens ce qu'ils pensaient avant la destruction de leur région en 2015 ? non.

Anne Merrien
Jeudi 28 janvier 2021

CONSULTATION / REFERENDUM

Si seulement un distingué constitutionnaliste daignait intervenir, le débat serait clos! Il serait entendu que le mot référendum est employé par abus de langage, car c'est plus mobilisateur.

Mais (car il y a un mais) parler de référendum n'est pas si neutre. Grosvalet a lancé cette idée de référendum (infaisable) pour rejeter la consultation demandée par la pétition (consultation toujours faisable ce jour). Donc, pour éviter tout soupçon d'accointances avec Grosvalet, mieux vaut éviter de parler de référendum. Fait aggravant, Grosvalet proposait de noyer les électeurs du 44 parmi ceux des PdlL. Les partisans du référendum ne le demandent d'ailleurs qu'à Macron, dédouanant complétement Grosvalet...

burban xavier
Jeudi 28 janvier 2021

Je me souviens de la colère de Kristian Guyonvarc'h (Conseiler régional UDB vice- président) que je salue d'ailleurs pour son engagement sans faille à l'égard du sujet "la réunification de la Bretagne car JY Le Drian en dépit de son engagement dans le programme de la campagne des régionales de l'époque 2004 déclarait après avoir été élu président de la région B 4 à la tête de la Gauche (PS, PC Verts , UDB et RdG ) à Ouest France " la réunification en 2040" ! Je cite l'essentiel ....

Quant à Emmanuel Macron selon lui , nous défendons un "combat du passé " déclaration de Quimper en 2019.Macron est un ancien chevènementiste .

C'est à la population d'imposer dans le débat politique l'urgence de faire la réunification de la Bretagne et donc une priorité pour elle .

De manière unie et déterminée , pacifiquement semons , la récolte viendra !

Les Nantais(e)s , les habitant(e)s de la Loire-Atlantique s'informent , se font leur idée , voient l'incohérence , il faut du temps mais la vérité se fait au jour des faits .

La Bretagne sera unie !

Mirout a reomp kalonnek , fizians ennomp ! Chomonp unanet !

Anne Merrien
Vendredi 29 janvier 2021

Si un référendum était faisable, cela supposerait :

- qu'un référendum soit autorisé au niveau du département (une loi organique aurait complété l'article 72-1)

- que le changement de région soit de la compétence exclusive du département (il est actuellement de la compétence exclusive du Parlement).

En ce cas fort improbable , c'est alors le CD44 qui aurait la responsabilité de l'organiser ou pas.

jakez Lheritier de St Nazer
Vendredi 29 janvier 2021

Ras le bol; des discussions sur un référendum.

On perd un temps fou en parlottes.

Agissons!

Détachés sans votes:réunis sans votes

J'en ai vraiment marre que ce soit les descendants des découpages écartés de la Bretagne qui doivent être responsables;

J'ai plein de copines et de copains de Loire Atlantique qui sont maintenant morts ,et qui ont combattu toute leur vie contre ce mur de la honte qui est la Loire Atlantique hors de Bretagne;

les partisans d'un référendum sont des fossoyeurs d'une unité de la Bretagne et perdent leur temps.

Anne Merrien
Vendredi 29 janvier 2021

Il y a eu le référendum de 1969 où les Bretons ont voté pour la B4 et les PdlL. Un vote catastrophique, qu'on paie toujours aujourd'hui.

Jean-Paul Touzalin
Vendredi 29 janvier 2021

Et s'il fallait tout simplement oublier M. Le Drian ?

Petits rappels brefs:

- 14 juin 2005: réunion à La Turballe (44) entre Bretagne réunie- J.Auxiette (PdL) et le Drian ((B4). Suite aux interventions des membres de Bretagne réunie, JY Le Drian sauve Auxiette de l'embarras en coupant court à la discussion de façon abrupte:« Nous ne ferons rien sans ou contre les Pays-de-la-Loire" !

- 26 juin 2014 Après la réforme territoriale Hollande-Ayrault, tribune cosignée par Le Foll (PdL) et Le Drian (B4) dans Ouest-France:

« Nous souhaitons nous inscrire dans cette grande réforme territoriale engagée par le président de la République, dans ce cadre large, finalisé ...» Plus tard le même JYLD réitérera sa satisfaction d'avoir "sauvé le périmètre (sic) de la Bretagne " !

- Aujourd'hui, racolé par Jupiter et confortablement installé sous les ors de la République, couvert d'éloges et de prévenances par les plus grands personnages de l' État ... la réunification de la Bretagne ne passera plus par lui ... alors ? que pouvons nous bien attendre d' un tel personnage? RIEN.

Jiler
Vendredi 29 janvier 2021

Lucien Le Mahre demande des renseignements concernant la franc-maçonnerie, voici: il y a une FM philosophique : La GLF (grande loge de France); une FM philosophique et spirituelle : la GLNF (Grande loge nationale française) : ces 2 là sont philosophiques ou spirituelles, et ne font pas beaucoup de politique. Ceux qui ont tendance à philosopher vont dans la GLF; ceux qui ont une religion (catholiques, protestants, islam...) vont dans la GLNF. Enfin il y a le diable, et il se cache dans le GO (Grand Orient). Ils font de la politique (beaucoup), essayent d'influencer les politiques, sont farouchement jacobins, centralisateurs, se croient les héritiers des "lumières" et de l'admirable révolution française. Une question les tue :"est-ce que c'est au nom de la République qu'on a tué des dizaines de milliers de pauvres gens dans les colonies et qu'on a torturé des milliers de pauvres bougres dans les mêmes colonies?" Là il leur faut 15 jours pour s'en remettre. Ce sont les véritables ennemis des décentralisateurs- autonomistes que nous sommes. Irrécupérables. Les FM au pouvoir viennent en grande partie du GO . C'est le GO qui empêche toute évolution constitutionnelle en France. Mais leur pouvoir touche à sa fin. Enfin , l'église excommunie ceux qui adhèrent à la FM, c'est en grande partie à cause des positions antireligieuses extrémistes du GO. Il n'y a pas si longtemps un président du Conseil général du Finistère déclarait qu'on" pouvait faire plus pour la langue bretonne" mais qu'on "ne le ferait pas!". Il était notoirement connu comme étant un membre du GO.

anne merrien
Vendredi 29 janvier 2021

en 1969 deux questions posées par De Gaulle et son sbir anti breton Michel Debré

-proposait la carte B4 et les PDL etc..

-la suppression du sénat.

Impliqués dans les organisations bretonnes,du 44 nous avons appelé à voter non alors que l'on était pour la suppression du sénat.

L'ambiguité de 2 questions différentes.

Le résultat en France non ?mais l'état français a appliqué le découpage et maintenu le sénat.

Je crois me souvenir que les grandes villes bretonnes avaient voté non .

Burban xavier
Vendredi 29 janvier 2021

Jean -Paul Touzalin résume très bien les prises de position du personnage sur le sujet , la "réunification de la Bretagne " , le réunification de la Bretagne " n'a jamais été une priorité du Parti Socialiste en Bretagne en général , des exceptions de députés ou sénateurs , des maires ou des adjoints au maire les conseillers souvent minoritaires dans les diverse instances .

Quant au niveau de l'ex siège de Solférino , c'était impensable ...

Seule la population peut renverser la vapeur en prenant le sujet qu'elle porte comme revendication essentielle et elle le fera ....

Lucien Le Mahre
Vendredi 29 janvier 2021

La fameuse tribune d’OF Le Foll/Le Drian plaidant pour la fusion B4+ PdL et que nous n’avons heureusement pas oubliée ni l’un ni l’autre, est donc du 26 Juin 2014 !

Cette précision est utile pour ceux qui voudraient aller au fond des choses et comparer le contenu de cette tribune avec la version revue et corrigée qui en est donnée aujourd’hui par l’intéressé en cause.

Killian Le Tréguer
Vendredi 29 janvier 2021

On peut juste noter dans cette interview, d'une part, il parle de réunification avec les Pays-de-la-Loire (le type même d'approximations ou d'erreurs que font les gens étrangers, indifférents à la question, voire opposés à la réunification).

D'autre part, il indique qu'il ne voit pas la Bretagne avec Le Mans, même si il aime bien son Maire...ce qui nous renvoie paradoxalement à sa Tribune dans OF avec Le Foll où il indique qu'il faut préparer les esprits à une fusion B4-PdlL, pas tout de suite mais pour bientôt !

Lucien Le Mahre
Vendredi 29 janvier 2021

@Jiler

Merci de cette excellente mise au clair d’une des forces qui nous combattent par principe, par idéologie, mais de façon indirecte, par l’intermédiaire de leurs membres camouflés sous des étiquettes politiques (de bâbord et de tribord d’ailleurs : voir par exemple au Sénat) ce qui leur permet de jouer en sous-main sur plusieurs tableaux.

A ceux-là on peut toujours essayer de leur fournir des faits, des preuves, des raisons : autant essayer de mouiller les plumes d’un canard que de tenter de les convaincre.

Il y en a bien sûr d’autres et il est bon que nous n’ayons pas trop souvent la naïveté de nous fier aux apparences offertes quand l’essentiel se passe beaucoup avant ou à l’abri des regards.

Dacinjo
Samedi 30 janvier 2021

Le Drian est Français pour sur, Breton peut être, Jacobin jusqu'à la mort !

Il a sauvé la Bretagne de la fusion avec PDL parce qu'il avait peur que la Bretagne se soulève d'un bloc, car ne pas oublier que cette réforme territoriale était en pleine crise Bonnets Rouges.

Une fusion BZH / PDL se prépare, et ne doit pas être décidée sur un coin de table a du t'il dire a Hollande, car la Bretagne est un coin de France sensible, donc méfiance !

Et n'oublions pas que cet acte de refus de fusion a été un grand argument de campagne pour les régionales !

Un jour un sénateur m'a dit, vous voulez la disparition des PDL, vous les réunificationistes,soit !

Mais qui prend en charge le milliard d'euros de dette des PDL ?

Les Bretons réunifiés ?

Il y a beaucoup d'enjeux derrière la réunification bretonne, politiques, financiers, sociaux !

Il n'y avait aucun enjeux en Normandie, la réunification a été imposée !

Thomas
Samedi 30 janvier 2021

@Lucien Le Mahre, chacun prêche pour sa paroisse.

Ainsi quand Jiler dit que certaines loges ne font pas de politique; il semble faire fi de quelques affaires dans les années 90 puis dans les années 2007-2012(//sarkozy) pour la GLNF ou le scandale de la Mnef (strauss kahn) pour la GLF dans les années 2000.

A quand les prochains "révélations" ?

D'ailleurs, la nomination de "diable" semble démontrer un certain parti pris contre le GO et les omissions laisse penser une certaine préférence à l'une des deux autres, sans compter la réduction de la religion au seul monothéisme...sûrement un sataniste ce Jiler ;)

En vrai, il s'agit de sectes mortifères pour les bretons puisqu'elles ont des objectifs qui se font toujours dans le mépris des autres et pratiquent tous allègrement la diablerie (pour reprendre une certaine sémantique) afin d'avoir raison.

Mais comme avec le parti socialiste, grâce au réseau, ça donne un peu de pouvoir pour essayer de sauver la bretagne avant que l'émigration française finisse de coloniser ce territoire et de proposer un référendum pour faire disparaître ce pays dans une région technocratique "grand ouest". Parce que c'est bien joli de parler de référendum mais tout le monde a vu comment ont été considéré les 100k signatures...

Anne Merrien
Dimanche 31 janvier 2021

Je précise que le 21e commentaire n'est pas de moi.

Jiler
Dimanche 31 janvier 2021

@ Thomas

La manière dont je me suis exprimé laisse à penser que je suis favorable à la GLF et à la GLNF. Pas du tout, je suis contre toute forme de franc-maçonnerie, car toutes les obédiences sont nationalistes françaises , et en grande décadence en ce moment. Ce sont presque tous de affairistes décadents. Pour ceux qui veulent une spiritualité sans religion , il y a le druidisme chez nous.

Philippe Abjean accuse ouvertement la FM associée aux affairistes d'avoir fait main-basse sur la vallée des saints. Voir son livre : "Main basse sur la Vallée des saints".

Je connais plusieurs Bretons qui sont entrés en FM, par curiosité. Ils en sont repartis, dégoutés par le nationalisme français et les positions très peu favorables à la Bretagne. Nous ne sommes pas les seuls: Jean-Marie Tjibaou était FM; ça ne l'a pas empêché d'oeuvrer très efficacement pour Kanaky, en Nouvelle Calédonie.

Lucien Le Mahre
Dimanche 31 janvier 2021

@Thomas

Votre point de vue fait rebondir le débat en élargissant les dangers. Ainsi, non seulement le GO, mais également les autres organisations font de la politique et nous sont hostiles ? Cela n’arrange pas nos affaires, bien que le GO semble quand même détenir le pompon.

Ces réseaux sont parait-il diversement influents mais offrent des perspectives et des accélérations de carrière plus ou moins améliorées, en politique et dans d’autres secteurs : magistrature, administration, armée etc… C’est d’ailleurs probablement au fond la principale raison pour laquelle les gens y adhèrent, même s’ils se cachent derrière des motifs plus nobles.

Mais évidemment après, comme dans les grands partis politiques, il faut respecter le contrat de base à la lettre, sinon : patatras ! Adieu veau, vache… Cela expliquerait du reste bien des fidélités à des thèses

tellement aberrantes vues de l’extérieur qu’elles sont incompréhensibles autrement. C’est pour cela que je posais la question de leur influence, en particulier concernant l’attitude inexplicable de certains de nos «leaders» sur le retour du 44 dans ses frontières historiques.

Il y a bien sûr d’autres réseaux-ascenseurs (dont le catholique, moins puissant qu’autrefois) mais j’ai lu quelque part qu’en 1915, après des mois de combats meurtriers, 150 officiers généraux avaient été démis de leur fonction pour incapacité face à l’ennemi. La plupart étaient allègrement montés en grade dans l’administration militaire avant la guerre, grâce à leur réseau FM…

jakez Lheritier de St Nazer
Dimanche 31 janvier 2021

A Anne Merrien,ce commentaire est de moi.

je ne comprends pas qu'il vous soit attribué.Excusez moi.

Anne Merrien
Dimanche 31 janvier 2021

A Jakez Lheritier.

Vous avez voulu me répondre. J'avais compris que c'était une simple erreur.

Au plaisir de dialoguer encore avec vous.

Thomas
Lundi 1 février 2021

@Lucien Le Mahre

Entre le GO et son ultralibéralisme et la GLNF avec son monothéisme, ca ne peut être que compliquer pour les bretons. Car à force de vouloir unifier tout de gré ou de force, la seule chose qu'ils font c'est de créer des coquilles vides qui n'intéressent personne hormis effectivement les incompétents ce qui expliquent en partie l'exemple de 1915 que vous citez.

Après il faut relativiser car on peut retrouver partout ce système, le réseau aide toujours. L'exemple des partis politiques avec par exemple troadec qui se dit régionaliste et ferrand venu par le PS démontre bien que ces guerres républicaines et le fait d'avoir raison sont la plaie pour la bretagne. (Mais ces guerres ne sont pas que franco bretonne, par exemple bolloré vs guillemot, bretagne reunie contre a la bretonne, etc.) Les prochaines élections pourraient d'ailleurs le montrer avec PS, LR, LREM et FN qui s'affrontent sans que cela fasse avancer la "cause bretonne". La position du PS est plutôt connu depuis 2015 sur le cas breton, pour LREM c'est du "passé", le FN inutile d'en parler, LR c'est un non sujet.

C'est d'ailleurs pour ces mêmes raisons que la bretagne disparaîtra sûrement bientôt, suivie sûrement rapidement par la france et le reste de l'europe. Comme yann le dit si bien dans le premier commentaire, "L'absence de réunification c'est un échec collectif"

@ Jiler

Pas forcément favorable mais votre commentaire laisse clairement penser que le GO c'est le mal/diable^^ par rapport aux deux autres. Sinon le druidisme est aussi une religion, c'est une religion naturelle contrairement au monothésime qui est une religion urbaine.

Comme tout projet symbolique qui est lancé, les gratteurs arrivent vite surtout quand il marche bien (400k visiteurs!) ce qui dénature très vite l'esprit premier(l'exemple des vieilles charrues est similaire). D'après ce que j'avais lu, la gestion des couts était problématique au niveau de l'accueil des visiteurs mais aussi avec les artistes.

La nouvelle calédonie n'est pas la bretagne, il y a plus d'habitant à rennes. Surtout en terme de valeur stratégique (50% du lait fr, 60% des porcs, 40% des oeufs, 30% des volailes ) sans la bretagne, ça sera compliquée pour nourrir la france d'où l'importance du lobby agro-industriel. Sans compter l'armée avec brest, lorient et saint-cyr.

Anne Merrien
Lundi 1 février 2021

Lu dans le Télégramme du 1er février 2021 : "[le] Parlement, SEULE instance à pouvoir décider de l'organisation d'un REFERENDUM"

Eh non. Le Parlement ne peut absolument pas déléguer sa compétence exclusive aux électeurs de Loire-Atlantique. Mais il peut faire organiser une CONSULTATION. Quant au CD44, il peut le faire AUSSI.

Yvon ollivier
Mardi 2 février 2021

Bonne retraite monsieur

Yann-Kael
Mercredi 3 février 2021

Comme à son habitude, de l'enfumage.

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.