Jean-Yves Cozan: L'Homme à l'écharpe blanche
Présentation de livre de Philippe Argouarch

Publié le 12/10/05 13:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

[Couverture] Au sein d’un paysage politique breton pourtant riche en particularismes de tous ordres, le cas de Jean-Yves Cozan se distingue plus nettement encore par des originalités que d’aucuns brocardent en excentricités. Depuis quatre décennies que ce natif du Léon occupe la scène et les débats publics en Bretagne, rares sont les observateurs qu’il a laissés indifférents.

Issu d’un centre droit chrétien, mais toujours sensible aux idées régionalistes, le parcours atypique que confesse ici Jean Yves Cozan éclaire les coulisses de la vie politique avec ses soubresauts, ses coups d’éclat et ses revirements. D’où quelques révélations… avec humour et le recul en prime.

Ouessant, langue bretonne, parc naturel régional d’Armorique, abbaye de Daoulas, identité bretonne… Dans ce long entretien avec le journaliste Erwan Chartier, celui qu’on a surnommé le « député Diwan :, le « Chinois », ou « l’homme a l’écharpe blanche » revient sur sa vie et sa carrière, sans langue de bois, mais sans ranoeur. Avec la sagesse que lui confère son dernier rôle endossé´´, celui de vieux sage asiatique hissant le gwenn-ha-du sur son île.

Erwan Chartier, né en 1972 est journaliste a la revue Armen. Il a écrit seul et en collaboration, plusieurs ouvrages traitant de la vie contemporaine bretonne, parmi lesquels : « la Question bretonne (An Here 2002), « La France éclatée » (coop Breizh 2004), Gilles Servat – Portait (Blanc Silex, 2004).

Auteur : Erwan Chartier

Editeur : Coop Breizh

Prix : 15 euros

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.