Jean-Yves Cozan : l'État est incapable d'obtenir le consensus sur la réforme territoriale
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 14/05/14 22:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Conseiller général du Canton d'Ouessant (depuis 1978), conseiller régional de Bretagne de 1986 à 1988, et à nouveau de 1998 à 2004, enfin député du Finistère de 1986 à 1997, Jean-Yves Cozan sort d'une longue maladie, un cancer dont il est sorti victorieux.

Interrogé au sujet de la réforme des collectivités territoriales, il a fortement critiqué le fait que l'on supprime les conseillers généraux tout en gardant les départements et leurs préfectures, donnant ainsi tout le pouvoir à l'État. "Ça sera l'État qui va diriger seul", déplore-t-il.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1141 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.