-- Politique --

Jane Birkin soutient Aung San Suu Kyi, prix Nobel emprisonnée en Birmanie

Jane Birkin et le maire de Douarnenez.
Jane Birkin et le maire de Douarnenez.

Fluette et décontractée, grave et discrète, Jane monte les marches de la mairie de Douarnenez, elle a assisté au déroulement de la banderole devant la mairie de Douarnenez pour honorer la femme prix Nobel de la paix, toujours en assignation à résidence en Birmanie, qui souffre d'importants problèmes de malnutrition, Aung San Suu Kyi.

La Birmanie est une dictature militaire depuis 50 ans. 50 % du budget du pays est consacré à l'armée, d'innombrables minorités sont persécutées, 3.500 villages ont été détruits, les deux dernières manifestations se sont soldées par des milliers de morts.

Aujourd'hui, la Birmanie essaie de s'acheter une meilleure réputation avec la promesse d'élections démocratiques qui auront lieu en novembre. Élections truquées, précisent les représentants birmans venus à la cérémonie. Le parti démocratique d'Aung San Suu Kyi n'ayant pas la possibilité d'être élu.

Crime contre l'humanité, génocide ... Tout se passe dans un silence assourdissant des médias. Il est temps d'agir, de dénoncer Total, la BNP, Alcatel qui financent la junte militaire.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1461 lectures.
mailbox imprimer