Jacques Le Guen, le grand absent breton de l'Assemblée nationale
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 29/07/10 0:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

D'après un communiqué de l'association "Blanc c'est exprimé", Jacques Le Guen, le député du Finistère qui a disputé à Bernadette Malgorn l'intronisation UMP pour les élections régionales, aurait cumulé une amende de 1.412 euros pour absences non justifiées au Parlement.

"Il est le 7e député 'français' le plus absent de l'Assemblée nationale et de ses commissions, parmi 97 cités par nosdeputes.fr (voir le site) ", constate Gérard Gautier, président du mouvement Blanc c'est exprimé, qui a pris connaissance d'une étude de Regards Citoyens ( voir l'article ). "Le docteur Le Guen, en plus d'exercer la médecine, est membre du Conseil municipal de Plounévez-Lochrist, membre du Conseil général du Finistère, membre du Conseil régional de Bretagne et quand il a le temps, député du Finistère."

L'association poursuit : Il est vrai que le 9 février dernier, Nicolas Sarkozy a chargé Jacques Le Guen d’une mission sur « la protection des forêts tropicales et de leur biodiversité contre la dégradation et la déforestation ». Pour accomplir cette mission, M. Le Guen déclare sur son site que cette mission l’a conduit "à procéder durant ces cinq derniers mois à l’audition de 280 spécialistes à l’Assemblée nationale à Paris, dans les trois grands bassins forestiers concernés (en Amazonie, en Afrique et en Indonésie) et auprès des instances internationales".

Blanc c'est exprimé estime enfin que : "Les citoyens bretons sont certainement en droit de se demander s'ils élisent un député pour élaborer et voter les lois ou pour s'occuper de la protection des forêts tropicales en Afrique ou en Amazonie où il n'a d'ailleurs aucun mandat".

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1124 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Gilbert Josse
2010-08-31 23:27:40
Tout en étant contre le cumul des mandats et la reconnaissance du vote blanc, il me semble évident que la bonne santé de la Terre est primordiale pour la bonne santé des bretons et du reste de l'humanité. L'état des forêts nous concerne tous. Qu'une mission sur ce sujet soit confiée à un parlementaire est chose normale, fut-il breton.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.