-- Elections 2012 --

Jacky Flippot du Parti Breton « Je ne pourrai pas être candidat aux législatives »

Les électeurs bretons de la 6e circonscription de Loire-Atlantique (Châteaubriant – Blain) auront bien une candidature bretonne, mais pas celle de Jacky Flippot du Parti Breton qui annonce son retrait de la course. Rencontre.

25640_1.jpgJacky Flippot devant l'église de Saint-Omer de Blain


ABP : Jacky Flippot, que pensez-vous de la candidature de Jonathan Guillaume et Nathalie Roynard, candidats de Breizhistance dans la 6e circonscription de Loire-Atlantique ?

Jacky Flippot : Ils ont préparé leur candidature depuis longtemps et se sont organisés, ont réussi des partenariats qui ne se sont pas concrétisés pour moi et offrent aux électeurs bretons une candidature bretonne dans la 6e circonscription de Loire-Atlantique.

ABP : Allez-vous présenter votre candidature aux législatives de juin prochain ?

Jacky Flippot : Je devais être candidat pour le Parti Breton (1) mais je ne serai pas candidat. J'étais tête de liste de Nous te ferons Bretagne en Loire-Atlantique, mon principal but est que les militants bretons ne soient pas en opposition entre eux afin que les revendications bretonnes – de réunification et puis d'indépendance – portent. Même si je suis natif de Saint-Vincent des Landes, que j'ai passé mon enfance à Châteaubriant et que je suis implanté depuis longtemps sur Blain, que je suis représentatif de la 6e circonscription, j'estime que nous ne pouvons avoir deux candidatures bretonnes concurrentes dans notre circonscription. Les électeurs auront un choix breton, mais ce ne sera pas moi.

ABP : Comment pensez-vous continuer votre engagement politique pour la Bretagne ?

Jacky Flippot : Si une dynamique vient à se créer, comme Nous te ferons Bretagne, j'y répondrai favorablement, ou du moins j'y travaillerai. Je suis d'ailleurs avec attention les échanges nombreux impulsés par le Front Breton et Breizh Impacte. Aujourd'hui, plus que jamais, il faut réveiller la société civile bretonne, et pour cela il faut s'unir, par delà les partis et les sensibilités pour que la voix bretonne porte, pour que vive la Bretagne.


Notes

(1) : Présenter un candidat coûte 5.000 € en frais de campagne affirme le Parti Breton. C'est pourquoi le Parti Breton ne présentera qu'une seule candidature, celle de son président Yves Pelle, dans la circonscription de Dinan actuellement détenue par le député PS Jean Gaubert, qui ne se représente pas.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1569 lectures.
mailbox imprimer

Étudiant en droit-histoire expatrié en Orléans, passionné par l'histoire et le patrimoine de la Bretagne. S'intéresse aussi à l'économie bretonne et à l'actualité de Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Vincent Le Floc'h
Mardi 24 avril 2012

Jacky Flippot est le bienvenu au Front Breton !

Tieri Jamet
Mardi 24 avril 2012

Cher jacky Flippot,

Je suis fier d'avoir été sur la liste que tu conduisais (Nous te ferons Bretagne) aux régionales. La Bretagne a besoin de beaucoup de Jacky Flippot.

Amitiés bretonnes

Michel Prigent
Mercredi 25 avril 2012

Dans le contexte actuel de la frénésie nationaliste, jacobine, souverainiste, anti-européenne qui anime le "débat" présidentiel, il est téméraire de se présenter aux législatives en candidat pronant une gouvernance décentralisée de la France suivant le modèle des pays voisins au sein d'un espace européen à structure fédérale.

Cà équivaut à passer pour un "ennemi intérieur" anti-français.

Quel que soit le vainqueur du second tour, sauf à risquer le chaos, il devra composer avec les marchés qui financent notre dette et surtout éviter de se fâcher avec l'Allemagne qui prépare discrètement son "Euro Deutch Mark", qui attire les capitaux de pays émergents comme le Brésil (malgré le faible taux d'intérèt) et qu'il ne faudrait pas pousser beaucoup pour qu'elle se passe de l'Europe.

A ce moment là, il est permis d'espérer, que la France sortira de son "repli identitaire" pour comprendre que son intérèt est dans l'adoption des règles communes appliquées dans les pays voisins en matière de gouvernance, de démocratie et de délégation de pouvoirs régionaux.

A voir, l'audience du FN et du FdG, et la débandade de EELV et du Modem, ce ne sera pas facile tant est tenace le mythe de la france "phare du monde".

En attendant, il est illusoire de se présenter en candidat girondin qui plus est pro-européen.

Et Jacky Flippot, en dehors de se présenter en concurrence de la pro bretonne Breizhistance à bien raison de renoncer à sa candidature, d'autres occasions plus favorables se présenteront.

Juvat
Mercredi 25 avril 2012

Le repli français n'est pas vraiment "identitaire", il est étatiste (ou bien il est identiare parce que l'identité française finit par se confondre avec celle de son Etat-nation. Les Français d'Oïl se sont fondus les premiers, les autres citoyens suivront...).

Quelle seront la place et le rôle de l'UDB en Loire Atlantique dans les prochaines législatives ?

Pierre CAMARET
Mercredi 25 avril 2012

Aujourdhui Jour Ferie en Australie /Nouvelle Zelande : ANZAC Day pour celebrer les soldats australiens et Neo zelandais tombes a Gallipoli(Turquie) WW1 et ceux tombes durant WW2.Et comme ont dit les Ier Ministres Australien et NZ , cela a ete la naissance de l'identite de nos nations .Emouvant.

Ma question et je reponds a mon ami PRIGENT. Quelle est l'identite de la Bretagne aujourdhui ?? un magma Socialo-jacobin , tres collabo , n'a de l'admiration que pour ceux qui l'avilissent ( cela s'appelle le syndrome de Stockholm , je crois ) .En fin a pres la parade , j'ai ete heureux d'aller boire une pinte de biere au Pub ...... c'est peut etre comme cela que nait l'identite australienne (a suivre ).

MALIGORN Nikolaz
Mercredi 25 avril 2012

J'ai beau suivre l'actualité bretonne... mais c'est quoi ce FRONT BRETON ???

Alwenn
Mercredi 25 avril 2012

Le Parti Breton existe depuis 2002, et en 2012, il n'est en mesure que de présenter un seul candidat aux législative !

On ne va pas aller loin comme ça !

Michael PAUL
Mercredi 25 avril 2012

Oui MALIGORN Nikolaz moi aussi je suis l'actualité bretonne et je ne connais pas ce Front Breton mais j'ai trouvé leur groupe sur Facebook ici (voir le site) je vais me renseigner davantage mais je crois que je vais adhérer à cette stratégie d'union qui est la seule viable pour notre cause !

MALIGORN Nikolaz
Mercredi 25 avril 2012

désolé, pas de compte facebook. Ca démarre fort si leur lisibilité est limitée à ce seul site.

bernard guyader
Mercredi 25 avril 2012

Un candidat du PB qui parle d'indépendance .... c'est remarquable ...Bernard Guyader

jean Landais
Jeudi 26 avril 2012

Bon après un frémissement intéressant les années passées, voici le Parti Breton incapable de présenter au minimum un candidat par département. Après des élections européennes et régionales assez positives pour ce parti, il n'a pas su se muer en véritable mouvement politique présent dans le débat politique quotidien; à ce rythme-là, son effacement du paysage politique breton peut être désormais évoqué à court ou moyen terme.C'est dommage finalement d'autant que son président actuel semble un homme de qualité.

Et donc,la déliquescence du mouvement politique breton continue entre strapontinisme et marginalisme....A quand une véritable refondation?

Jean-Louis G.
Jeudi 26 avril 2012

A propos Emile Granville est-il toujours au PB?

jules édouard
Jeudi 26 avril 2012

Strapontinisme ? Vous voulez parler du siège détenu par le PB à Erquy ? Ou de celui de Redon ?

iffig cochevelou
Jeudi 26 avril 2012

@hubert jestin

Refonder quoi, on ne va pas recommencer la même chose tous les 5 ans !

Le Parti breton est loin d\'être mort, mais dans le contexte et le système politique actuel il est bien évident qu\'un mouvement , a moins de s\'accrocher à un parti hexagonal, n\'as pas beaucoup de chance de pouvoir s\'exprimer dans ce type d\'election.

L\'avantage du PB c\'est qu\'il est très ouvert, modéré nationaliste breton (il n\'a pas peur de le dire : la Bretagne est bien une Nation, même l\'Europe en convient), qu\'il refuse uniquement les extrèmes, donc la majorité des Bretons peuvent s\'y retrouver : alors il faut du monde , lorsque 2000 ou 3000 bretons aurons compris qu\'il faut se rassembler pour faire bouger , financer des actions , sinon pas de salut.

même si la ligne de l\' UDB ne me convient pas, je suis entièrement d\'accord avec Joseph Victor lorsqu\'il dit qu\'il est plus facile de critiquer que d\'agir : un mouvement ce sont les militants qui le font , on attend les bonnes volontés.

Le PB comme vous le soulignez a réussi ce que personne n\'avait fait auparavant : une liste bretonne aux européennes, et mettre en place une liste aux régionales (avec Troadec) comprenant la Loire Atlantique, ce n\'est pas rien , vous croyez peut-etre que l\'argent tombe du ciel, j\'espère seulement que vous avez donné votre obole pour cette première !

Je pense que vous devez avoir une oreille aux \"RG\" , car personnellement , je ne sais toujours pas le nombre de candidats présenté par le PB .

Un candidat c\'est au minimum 5000€ (15 à 20000 pour faire une campagne sérieuse) , vous multipliez cela par 36 .

Enfin pour terminer , je ne suis pas le porte parole du PB : J\'attends aussi les info.

Cela ne m\'empechera pas , si le PB ne présente pas de candidat sur ma circonscription de voter pour tout candidat du mouvement breton , excepté l\'extrème droite !

Trugarez evit ho skodenn

jean Landais
Jeudi 26 avril 2012

Je nomme "strapontinisme" le fait que les partis bretons qui souhaitent avoir des élus sont obligés par le système politique en vigueur de s'allier avec tel ou tel pour avoir l'espoir d'obtenir rapidement un poste. Et le problème, c'est qu'ensuite, on entre dans la logique de sauvegarde du poste en question qui oblige à se soumettre au partenaire dominant. En fait, on en est là parce que les partis en question sont faibles et incapables, sauf exception locale, d'obtenir des sièges par eux-mêmes. Or, même si ça demande beaucoup d'énergie et de temps et de durée, c'est la seule façon de porter la parole "bretonne" en ennuyant les autres partis politiques. C'est pour ça que je parlais d'une barre des 10% à viser et qui permettrait d'influer réellement sur les politiques mises en place en Bretagne.

S'appuyer (ou se noyer) dans le PS, les Verts ou le MoDem peut apporter quelques postes mais ça ne construit pas un espace politique breton capable d'obtenir des avancées majeures. D'ailleurs quelles ont été les vraies avancées depuis 30 ans ? Quasiment rien si ce n'est de petites choses à la marge.

Sans parler du marginalisme qui associant le discours breton à des idées extrêmes ne fait que plomber l'image de la revendication bretonne et dont les médias se font les choux gras quand il le faut.

On pourrait rajouter la personnalisation qui joue la carte hyper-personnelle du notable local qui pense qu'à lui seul, il pourra faire évoluer les choses. Illusion.

Bref, à quand la refondation du mouvement politique breton démocratique ?

Pour ceux qui ne sont par encore au courant, en Alsace et en Corse, ils sont désormais capables de faire élire un conseiller général sous l'étiquette "autonomiste/nationaliste".....

Ar Vran
Jeudi 26 avril 2012

Puisque les frais de candidature paraissent trop élevés pour le PB, d'autant plus que la probabilité d être élu sera nulle, je comprends hélas le choix du PB. Cependant et afin d avoir un vrai front breton, le PB pourrait il commencer à dénoncer les candidats des autres partis qui seront contre la Bretagne et bien sur recommander les candidats qui leur paraitraient être pro bretagne

jean Landais
Jeudi 26 avril 2012

@Iffig Je ne vois pas ce que viennent faire les RGs là dedans ...Je ne fais que lire l'info contenue dans l'article que nous commentons : "C'est pourquoi le Parti Breton ne présentera qu'une seule candidature, celle de son président Yves Pelle, dans la circonscription de Dinan actuellement détenue par le député PS Jean Gaubert, qui ne se représente pas".

Et oui, j'ai été heureux de voter aux européennes et aux régionales pour les listes où était le PB . C'est donc d'autant plus décevant de voir la situation actuelle. Le PB est incapable de présenter des candidats aux législatives alors que Breizhistance le fait ..... ???

Je radote mais le travail en commun du PB et de Troadec était un commencement de début de quelque chose qui aurait pu être très prometteur...et vlan plus rien après les régionales, chacun retournant dans son coin . Décevant, non ?

Ce que je nomme refondation (et qui n'arrivera jamais vu l'ambiance),ce serait au minimum que les politiques qui pensent à 95% pareil se mettent autour d'une table pour voir ce qu'il serait possible de faire pour OBTENIR DES AVANCÉES CONCRÈTES .

Alwenn
Jeudi 26 avril 2012

La Bretagne se paie le luxe d'avoir QUATRE partis naviguant entre autonomisme et indépendantisme, et aucun pleinement "opérationel".

Et quand on discute avec l'un d'entre eux, en disant que sa "ligne politique" n'est pa la bonne, il vous répond : fondez votre propre parti on verra si vous faite mieux !

La Bretagne n'a pas besoin de 36 partis autonomiste/indépendantiste, elle en a besoin d'un seul, pourvu qu'il soit "opérationnel".

Le PB est "ouvert", mais ça le rend peu identifiable, même pour des gens qui suivent l'actualité politique bretonne.

Or la première règle pour un parti c'est d'être immédiatement identifiable pour le plus grand nombre.

D'autre part, internet est infiniment sous-employé.

En outre, la position de l'UDB, politiquement entre les Verts et le Parti de Gauche, rend difficile la position du PB à gauche.

Comment l'électeur de base peut-il s'y retrouver ?

Un parti presqu'inconnu, des personnalités peu connues, ...

J'ai aussi regardé un peu les communiqués du Parti Breton (ceux sur ABP) : c'est presqu'illisible : trop long, trop technique, ...

Pierre
Jeudi 26 avril 2012

C'est vraiment dommage de ne pas voir Jacky ce présenter sur la 6eme circonscription de Loire Atlantique au dépit d'une liste "Breizhistance" ! Jacky a quand beaucoup plus de légitimitée sur ce territoire où il est depuis très bien implanté. C'est "noble" de sa part de ne pas mettre deux listes bretonnes en concurrence, mais c'était à Breizhistance de s'éffacer derrière la liste de Jacky à mon sens, surtout qu'il ont certainement l'opportunitée de se présenter ailleurs (je pense à Orvault nottament ?)

SPERED DIEUB
Jeudi 26 avril 2012

Iffig je suis de votre avis mais je préfèrerais le terme patriote breton à celui de nationaliste qui dans sa forme exacerbée peut entrainer des dérives extrêmes de plus c'est donner des bâtons aux adversaires de la Bretagne pour dénigrer le mouvement breton D'autre part vu l'évolution de l'Europe et du monde je ne suis pas certain que en temps qu'organisation territoriale la nation a encore un avenir Mais c'est vrai aussi que face à l'intransigeance de la France qui persiste à entretenir et promouvoir le culte de l'état nation c'est un réflexe naturel que de lui opposer le nationalisme breton

Yann Vallerie
Jeudi 26 avril 2012

Pour information, une plateforme nommé "Bretagne, nous avons foi en toi" a été montée pour les élections législatives, avec notamment 10 propositions fortes pour la Bretagne.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour rejoindre cette initiative qui se veut fédérer les personnes inquiètes pour la situation actuelle de la Bretagne.

Pour plus d"information sur la plateforme, vous pouvez vous rendre sur la page d'accueil du site : www.jeune-bretagne.com

Yann Vallerie

Candidat aux élections législatives sur la 4ème circonscription de Morlaix

EC
Jeudi 26 avril 2012

@Hubert @Iffig

La dernière information du PB dit qu'il y aura entre 5 et 10 candidats du PB aux législatives. La note de bas de page de Louis Bouveron annonçant un unique candidat semble relever d'une interprétation personnelle. Le PB ne ment quand même pas à ce point là, et ne peut pas abandonner la Loire-Atlantique ou le Finistère...

Alwenn
Jeudi 26 avril 2012

Ce qu'on aimerait connaître ce sont les OBJECTIFS des différents partis bretons, à 5, 10, 15, 20, 30 ans, et les STRATEGIES pour y parvenir.

Personellement je ne me suis mêm pas déplacé pour Eva Joly, parce que sa "campagne" a été une non-campagne, et qu'elle ne s'est pas suffisamment demandé comment on faisait de la politique, concrêtement, sur le terrain. Elle n'a pas tenu compte des critiques et à continuer en prometant que sa "campagne" et les sondages allaient ... décolé.

Résultat, rien n'a décollé !!

Je ne me déplacerai pas non plus pour un parti breton qui n'aura pas de réels OBJECTIFS (ambitieux) et une STRATEGIE adéquate. Je ne participerai ni au "strapontinisme", ni au "marginalisme", comme l'a bien décrit Hubert Jestin.

Le meilleur moyen d'aider les partis bretons a évoluer, ça semble être à l'heure actuelle de ne plus voter pour eux !!

Voilà le comble où ces partis nous conduisent.

Moi je ne vote pas pour des perdants d'avance, comme ça a été le cas avec Eva Joly.

Je veux une stratégie claire, cohérente, ambitieuse, qui s'adresse au plus grand nombre et qui cherche à interesser le plus grand nombre. Et qui sache utiliser internet.

Yann LeBleiz
Jeudi 26 avril 2012

@ Alween

"Le meilleur moyen d'aider les partis bretons a évoluer, ça semble être à l'heure actuelle de ne plus voter pour eux !! "

Je vous invite à vous rapprocher des partis politiques bretons, vous verez qu'avec le système "démocratique" français tant que vous n'avez pas dépassé les 5% vous devez investir personnellement des sommes importantes (colossales pour des individus).

Donc, qu'une personne qui ne verse pas 1 centime de soutien se permet de dire, "moi, j'attend la marée...!" Je trouve cela PAS très glorieux!

Mais bon, comme votre référence en partis politiques bretons semblent être "Eva Joly"... je comprend votre difficulté!

Il y a des fois, il faut savoir prendre ses responsabilités et ne pas tout attendre des autres!

Alwenn
Vendredi 27 avril 2012

@ Yann LeBleiz

Je ne cherche pas particulièrement à savoir si ce que vous faites est "glorieux" ou pas (et si jamais j'avais un avis là-dessus, je le garderais pour moi !), évitez donc de porter ce genre de jugement sur des personnes que vous ne connaissez pas !

Je ne tiens pas à "polémiquer" avec des personnes inconnues qui viennent poster sur ABP. et encore moins échanger des "amabilités".

Discuter, éventuellement.

Arzh-bihan
Vendredi 27 avril 2012

Est-il vraiment utile que les partis bretons jouent encore la carte des législatives ?

J'ai le sentiment qu'il s'agit-là d'un réflexe très "français", déjà un peu passéiste compte-tenu du poids des directives européennes, coûteux et sans la moindre efficacité stratégique puisque tout élu "patriote" y serait noyé au milieu des vieux briscards jacobins, de conviction ou d'intérêt, de la buvette de l'assemblée ...

Ne vaut-il pas mieux miser seulement, mais plus intensément, sur les élections "régionales" où européennes ? Le Sinn Féin est représenté au sein des instances européennes depuis déjà quelques temps sans avoir préalablement misé, sauf erreur de ma part, sur des élections purement britanniques en dehors de l'Ulster (Ulaidh) ...

Yann LeBleiz
Vendredi 27 avril 2012

@ Alween

D'une manière générale, je n'apprécie pas l'attitude qui consiste à critiquer le travail des autres alors que soit-même on se contente de regarder!

Cela est vrai à tous les niveaux, professionnels ou privés!

Au 21ème siècle, pour avoir des électeurs, il faut communiquer, pour communiquer il faut de l'argent! (C'est pas sexy, je suis d'accord!)

Quand la barrière des 5% est passée, les choses changent du tout au tout! (J'ose espèrer que je ne vous apprend rien!)

Alors si vous voulez voir les choses changer : SIMPLE... INVESTISSEZ-VOUS dans les partis politiques bretons pour les aider à passer la barre de 5%. Ils ont TOUS BESOINS de VOUS!

Et, bras ou financement, tous le monde à quelque chose à apporter!

Arzh-bihan
Vendredi 27 avril 2012

Autant pour moi ... 5 élus au Parlement de Londres . Mais présent au parlement européen au sein de la "Gauche unitaire européenne" .

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.