Le 31 janvier je suis intervenu en Commission pour donner mon point de vue sur le projet de loi relatif à l’élection des représentants au Parlement européen et qui vise notamment à revenir à une circonscription nationale unique pour la France, à la place des 8 eurorégions actuelles. Ci-dessous le compte-rendu écrit de mon intervention que vous pouvez également voir en vidéo. 

Paul Molac : Le problème ne tient pas à la taille des circonscriptions mais au choix des candidats. Souvent, les élus européens n’incarnent ni l’Europe ni les régions, et le débat national tourne à la caricature entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre l’Europe. Ainsi, les Bretons, qui sont concernés de très près par deux politiques européennes particulièrement importantes – celle de la pêche et la PAC – attendront de leurs députés qu’ils prennent en compte ces questions et agissent en fonction des réalités du terrain, pas selon les politiques, ou les postures, nationales.

Or les élections européennes sont souvent l’occasion de recycler les têtes de partis, qui font de la politique et pas forcément de l’action publique. Ce sont des personnes qui n’habitent pas la circonscription mais viennent s’y faire élire ; n’y étant jamais présentes, je ne vois pas ce qu’elles peuvent incarner.

Ces élus expriment au Parlement européen des positions idéologiques très tranchées, au point, parfois, qu’extrême droite et extrême gauche votent ensemble : Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont ainsi voté contre un rapport sur les langues régionales, madame Obono. Il est dommage que les députés européens se montrent aussi incapables de dépasser les querelles nationales. J’espère que leurs successeurs ne seront pas là pour faire de la politique nationale au niveau européen, mais pour faire avancer l’Europe, et, dans l’Europe, la France et ses régions.

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.