Indépendance de l'Écosse : les Anglais du Nord intéressés pour embarquer

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 14/05/15 17:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C'est peu de dire que le paysage politique britannique a changé à un point dont on a peu idée de ce côté-ci de la Manche.

Une pétition qui a obtenu, en quelques jours, plus de 15 000 (38 000, le 17 mai) signatures (et des milliers de messages Twitter (#TakeUswithYouScotland) manifestent qu'il y a un début d'intérêt pour rattacher le Nord de l'Angleterre à l'Écosse, si celle-ci devenait indépendante.

La pétition adressée, il y a un an, au gouvernement britannique est sur change.org : (voir le site)

La raison en est que les deux régions partagent la même répulsion pour la politique des Conservateurs qui les ont délaissées et n'ont rien fait contre la désindustrialisation. Les Travaillistes, autrefois dominants, y perdent de l'influence, car, leurs réponses à la politique d'austérité sont jugées faibles. Écossais et Anglais du Nord redoutent également une sortie de l'Union européenne, si le référendum annoncé par le premier ministre convervateur est tenu.

Ce mouvement touche, non seulement, le Yorkshire et la Cumbria, mais aussi les grandes villes des Midlands du Nord, Birmingham, Liverpool, Sheffield, Newcastle et Hull.

Des Ecossais ont amicalement répondu sur Twitter : «Come, you are welcome» (Venez, on vous attend).

Un parti, dévolutionniste, mais, non indépendantiste, «Yorkshire, First», a été récemment créé, mais n'a obtenu que 1% des voix aux récentes élections législatives.

Christian Rogel

Licence pour reproduction intégrale, sous condition de mention de l'auteur et de l'Agence Bretagne Presse

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1193 lectures.
mailbox imprimer