Inauguration de la statue du général de Gaulle à Nantes
Inauguration de la statue du général de Gaulle à Nantes
Copyright Bretagne Réunie - ABP.

Hommage au général de Gaulle !

Hommage à l'esprit de Résistance Breton !

Bretagne Réunie salue l'initiative de la Mairie de Nantes d'ériger une statue à la mémoire du général de Gaulle

Alors qu'au même moment  à l'autre bout de la Bretagne, l'île de Sein, commune jumelle de Nantes au titre de « Compagnon de la Libération », inaugure une sculpture en bronze, il est heureux que Nantes, la principale ville de Bretagne, la capitale historique des Ducs, accueille elle aussi une sculpture hommage à celui qui sut dire non à l'inacceptable et s'imposer comme le fédérateur de la France Libre et de la Résistance au régime de Vichy et à l'occupant nazi.

Les Bretons répondirent présents à l'appel du général de Gaulle. Les nombreux faits d'armes héroïques, individuels ou collectifs, témoignent de la résistance bretonne pendant les quatre années d'occupation - 5 années pour la poche de Saint-Nazaire couvrant tout l'ouest de la Loire-Atlantique.

Avec cet hommage au général de Gaulle, c'est tout l'esprit de résistance Bretonne qui doit être aussi honoré.

Cet esprit qui a fait que les Bretons sont restés très massivement opposés aux dérives nationalo-collaborationnistes des extrémistes et de leurs inspirateurs nazis.

Ce même esprit qui a fait aussi que les Bretons n'ont jamais admis que le régime de Vichy sépare, le 30 juin 1941, arbitrairement la Loire-Atlantique de sa région d'origine.

Bretagne Réunie salue aussi en de Gaulle le modernisateur de la France et de ses institutions et ne peut que regretter que son projet de réforme de décentralisation ait été rejeté lors du Référendum de 1969.

Les idées visionnaires du général de Gaulle sur la décentralisation et la nécessaire remise en cause de la France jacobine auraient fait gagner à la France plusieurs décennies par rapport à ses partenaires européens qui se sont tous, depuis, engagés dans un large processus de décentralisation.

Bretagne Réunie espère qu'à l'heure où la nouvelle réforme territoriale pour moderniser la France est en discussion au Parlement, tous ceux qui aujourd'hui célèbrent l'Appel du 18 juin seront capables de résister aux conservatismes et aux partisans du statu quo pour faire de la France une république décentralisée où la Bretagne retrouvera son intégrité territoriale.

Document PDF 18691_2.pdf Hommage au général de Gaulle ! Hommage à l'esprit de résistance breton ! Par Bretagne Réunie le 18 juin 2010.. Source : Bretagne Réunie

Cet article a fait l'objet de 1896 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.
Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

thierry jolivet
Mardi 31 août 2010

le Musée de la résistance bretonne à St Marcel (56) comprends bien évidemment des informations sur la poche de St Nazaire,et le 44 (www.resistance-bretonne.com )...un programme breton fût remis à de Gaulle à Londres par le gaulliste régionaliste De Cadenet...selon plusieurs ouvrages, le CNR avait dans son programme le retour à une Bretagne à 5 départements après la Libération...à signaler une manif de protestation dès 1941 contre la séparation de Loire-Inférieure du reste de la Bretagne (faite par Vichy), sous la houlette du peintre nantais Noury ( (voir le site) ) ...dès 1942 et 1943 près de 200 communes (bcp de maires et élus engagés dans l'aide à la résistance) ont voté pour souhaiter des institutions bretonnes à 5 départements...il est démontré, malgré l'omerta, les confusions maintenues, les officines politisées, partiales et malhonnetes, qu'une partie non négligeables de militants issus de mouvements bretons se sont engagés dans la résistance, (sans nier les dérives et aveuglements d'autres, cf les travaux de jean jacques Monnier et son équipe)... En outre, sur un autre plan, nombres d'anciens résistants ont contribué après guerre à la culture bretonne en 44 et au combat pour la réunification bretonne, rejoignant là leur combat humaniste premier de résistants...A l'instar des amicales d'anciens combattants de nombreuses communes, associons légitimement les couleurs bretonnes aux cérémonies, (ce drapeau et les hermines fûrent utilisés par plusieurs groupes résistants et des FFL) au côté des autres drapeaux nationaux, européens,...

Renée Mazé
Mardi 31 août 2010

Vous écrivez que vous regrettez que "son projet de réforme de décentralisation ait été rejeté lors du Référendum de 1969."

Je me souviens très bien de ma déception en mai 1969. J'étais dans un mini super marché dans l'Île d'Oléron qui avait toujours la radio branchée. C'est là que j'étais quand il a été annoncé qu'il partait. J'en aurais pleuré...

Herve Le Borgne
Mardi 31 août 2010

Je ne pense pas qu'il revienne à Bretagne Réunie d'honorer la mémoire d'un homme politique français qui aurait pu annuler le décret Pétain-Laval de 1941 de sa propre autorité.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.