Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Inauguration de la plus grande centrale solaire de Bretagne
La plus grande centrale solaire de Bretagne vient d'être inaugurée à Ploufragan. D'une puissance moyenne de 0,8 Mwh, ce projet réalisé par la société "Inovasol" correspond à la consommation annuelle de quelque 300 foyers
Louis Gildas pour ABP le 14/06/10 11:02

Vendredi 11 juin a été inaugurée à Ploufragan dans les Côtes d'Armor, la plus grande centrale solaire de Bretagne. D'une puissance moyenne de 0,8 Mwh, ce projet réalisé par la société "Inovasol" correspond à la consommation annuelle de quelque 300 foyers.

Le coût de production de l'électricité photovoltaïque oscille entre 30 à 35 centimes le kw, contre 10 pour le nucléaire et 11 centimes pour l'énergie produite à partir des énergies fossiles. Cette nouvelle unité de production permettra de faire l'économie de 237 tonnes de CO2 par an et évitera 3 kg de déchets radioactifs.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1021 lectures.
logo
Louis Gildas est un reporter indépendant. Il a contribué à Armor Magazine, Bretagne Hebdo, et Ouest France, , AQUI TV, Radio Périgueux, Le Journal du Périgord. Collabore à L'Express, à France Bleu Limoges et à l'ABP.
Vos 2 commentaires
Bonnet Fulup Le Mardi 31 août 2010 23:27
Dans le prix de revient du nucléaire , n'est pas compté le prix du retraitement et du stockage du combustible nucléaire , alors celui ci revient évidemment moins cher ! On ne peut donc pas du tout comparer des prix de revient.
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
C'est vrai qu'évincer du nucléaire le coût de l'élimination et du traitement des déchets consécutifs au démentèlement est une hérésie comptable;
Rien que la centrale de Brennilis nous donne un aperçu de la difficulté du problème dont déjà on se préoccupait depuis 1975 (!) puisque mon chef, ingénieur en ouvrages d'art de Centrale avait déjà été sollicité pour donner son avis sur la structure.
A mon avis, plutôt que de disperser les nuisances, je préconise de ne pas démolir ces ouvrages, simplement de les "neutraliser" in situ, comme Tchernobyl.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons