Ils sont fous ces Bretons ! Une Menhir Parade à Paris pour la fête de la Bretagne

-- La diaspora --

Communiqué de presse de Paris Breton
Porte-parole: Philippe Chain

Publié le 19/04/12 1:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25572_1.jpg

Communiqué de presse. Paris, mercredi 18 avril 2012


« Ils sont fous ces Bretons… »

La Bretagne s'invite à Paris dans le XVe arrondissement, les samedi 26 et dimanche 27 mai 2012

Pour cette troisième édition, Paris Breton frappe fort !

Pas moins de trente cinq menhirs débarqueront sur le parvis de la mairie et s'aligneront square Adolphe Chérioux.

Mais dans quelle marmite les Parisiens vont-ils tomber ?

Découvriront-ils la potion magique ?

La région Bretagne et l'association Paris Breton y comptent bien…


Invitée par la mairie du XVe arrondissement, Paris Breton propose une initiation à la culture bretonne avec plus de 120 artistes des cercles de danse Kendalc'h et le bagad Keriz qui défileront dans le quartier et sur l'esplanade de la mairie. Cercles de danse et de musiciens de bagadoù animeront la fête avec leurs sonneurs en tête de cortège.

Lors de concerts gratuits, de nombreux ensembles musicaux traditionnels ou contemporains se produiront sur ces deux journées, à noter la participation de Gwennyn (grand prix du disque 2012 du Télégramme), de Breizh Amazir, Kroazhent, Deskomp, Adrak, de la Fanfare bretonne et de nombreux autres groupes.

Un village d'une quarantaine d'exposants prendra place tout autour de l'esplanade, où se mêleront talentueux artistes-peintres de la Bretagne, sculpteurs, photographes, dessinateurs, artisans d'art, éditeurs, libraires…

Les produits du terroir seront de la fête avec leurs spécialités de biscuiteries, de charcuterie bretonne, de crêpes et de cidre et autres boissons.

La fête de la Bretagne qui avait attiré 10.000 visiteurs l'an dernier, invitera villes et festivals à présenter leurs atouts (le Comité Régional du Tourisme, la Maison de la Bretagne, la Côte de Granit Rose, Trégastel, Paimpol, Tonnerre de Brest…).

Les Parisiens pourront découvrir une autre Bretagne, celle de l'innovation et de la créativité, témoins les jeunes créateurs présents lors de cette manifestation.

C'est également cette Bretagne que le club des entreprises Ouest Côtes-d'Armor veut faire connaître avec la Menhir Parade qui associe entreprises mécènes et artistes.

Trente-et-un artistes, des Bretons d'origine ou de cœur, soutenus par plus d'une trentaine de petites et grandes entreprises mécènes de l'ouest des Côtes-d'Armor, ont été invités à produire une ou plusieurs œuvres originales sur un monolithe grandeur nature, aussi grand que celui d'Obélix (2,15 m), mais blanc comme l'est la toile qui préfigure l'œuvre qu'elle va accueillir.

Sur le modèle de la « Cow Parade » qui a fait le tour du monde, ce sont au total trente-cinq œuvres qui se mettront en rang pour former le plus stupéfiant des défilés-expositions dans plusieurs villes escales dont le XVe arrondissement de Paris.


La Menhir Parade 2012 : une « Breizh » aventure ! Une aventure bretonne !

Vestige d'une histoire immémoriale, source de légendes nombreuses et de mystère, le Menhir est indéniablement « LE » symbole universel de la Bretagne. Réinvestir avec modernité et créativité ces « pièces dressées » apparaît donc, à la fois, comme une évidence et le plus osé des défis techniques et artistiques !

C'est ainsi qu'est née l'idée un peu folle de demander au sculpteur Thomas Ryse de concevoir la matrice d'un mégalithe blanc de plus de 2 mètres de haut, en fibre de verre et résine, sur lequel chaque artiste laisserait libre cours à son imagination. Une façon de (re-)découvrir avec émerveillement une Bretagne onirique, contemporaine, authentique, sauvage, aux multiples visages, à l'image de la diversité des artistes participants, choisis pour leur talent, leur originalité et l'émotion qu'ils ont suscitée chez leurs mécènes.

Nul doute, cette fête de la Bretagne sera celle des Bretons de Paris et d'Île de France, et des amoureux de la Bretagne. Saviez-vous que le XVe arrondissement comptait le plus grand nombre de Bretons ?


Paris Breton. Menhir Parade. Fête de la Bretagne / Gouel Breizh

(voir le site) du Télégramme qui annonce le périple des menhirs avant Paris.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1692 lectures.
mailbox imprimer
logo
Créée en 2003, l’association Paris Breton réunit les Bretons et les amis de la Bretagne en région parisienne. Notre mission est de promouvoir la culture et l’économie bretonne mais aussi d’ouvrir les débats liés aux enjeux auxquels la Bretagne (5 départements) est confrontée, en organisant des rencontres et événements permettant de diffuser auprès d’un large public les actualités dans ces différents domaines. Nos activités (par projets) s’organisent autour de trois piliers : Culture & Arts, Économie & Réseaux et Débats & Réflexion.

Vos commentaires :

Bramm-Kozh!
Vendredi 20 avril 2012

Voici !...Au moins les deux phrases, de celles qui me mettent de mauvaise humeur, et qui font que je me sente un tantinet agacé par ce carnaval …

a) « La région administrative Bretagne et l'association Paris Breton y comptent bien… »

La Bretagne en demi-portion, subventionne t’elle ? En ces temps d’élections hollandaises, on pourrait le penser !

B) « Nul doute, cette fête de la Bretagne sera celle des Bretons de Paris et d'île de France, et des amoureux de la Bretagne. Saviez-vous que le 15ème arrondissement comptait le plus grand nombre de Bretons ? »

Si l’on peut aimer la Bretagne… de loin, l’on ne peut vraiment la développer que par la prise de responsabilités adéquates sur ses terres, dans toutes ses frontières forgées par son Histoire, et le respect de sa culture et son Histoire… Même si des réseaux de Bretons, internationaux et nationaux, ayant la volonté et les actes nécessaires de rapatrier les outils, usines et éléments du développement de la Bretagne.

Cette attitude me fait préférer, ponctuellement, le Leclerc landernéen qui pense et installe la culture à Landerneau, que le Pineau qui choisi Venise pour y étaler la sienne…

En lisant l’article de « Paris-Breton », je n’y entrevois pas l’ombre d’un « pari breton » qui puisse servir la Bretagne actuelle, utile à cette terre qui souffre et se trouve à l’extrémité ouest de l’Eurasie et non dans un « ailleurs » étranger et virtuel, surtout à…Paris!

Mais j’y renifle, un romantisme boboïsant d’une frange qui se pense, se croit _sincèrement parfois sans doute_ encore et toujours bretonne, mais qui n’est que petite bourgeoise « élit’reuillée » parisienne, petite confrérie de « Brestiniac », beaucoup ou seulement un peu, friquée !

L’dentité de la presqu’île de l’Extrême Grand Ouest se porte fort bien à Paris ! Comme les petits oiseaux, les légumes et cerises sur les chapeaux des « Ladies » à Epsom,

Romantisme de retour à la mode… Celtoneurasthénie surannée de cercles des siècles passés…D’un Modern- kitsch avec son « menhir » en fibre de verre et résine… J’eusse plutôt préféré une « œuvre » plus robuste, même un succédané de granit chinois (moins cher ( :0), oui ! Une imitation de « menhir » qui soit au moins de pierre, même déspiritualisée et communiste( ?), à cette mascarade qui me permet de dire plus haut qu’il ne peut satisfaire qu’une relative revendication d’identité en souffrance, ou tout bonnement de calcul…

Mein Hir pe Peulioù Vaen, n’int ket « pièces dressées » ! Les Pierres longues ou Poteaux /Piliers de Pierre, ne sont pas des « pièces dressées », de vulgaires pièces de venaison en sauce personnelle, ou de gâteaux de mariage de toutes « pièces montées » gavantes jusqu’aux divorces ! Jusqu’à l’indigestion !

Philippe Chain
Vendredi 20 avril 2012

Pour répondre à Bramm-Kozh

Le mépris est quelque chose de détestable, associé à la bêtise cela devient pathétique. Lorsque l\'ignorance les rejoint c\'est dramatique.

L\'auteur de cette litanie de clichés n\' a sans pas bien lu le communiqué, la Menhir Parade c\'est une initiative de chefs d\'entreprises de Bretagne, des Côtes d\'Armor, les artistes viennent de Bretagne, les exposants sont des producteurs et des créateurs de Bretagne qui profitent de ce moment qu\'est la fête de la Bretagne pour venir exposer et vendre leur production.

Contrairement a ce mythe stupidement entretenu les Bretons de paris ou d\'ailleurs ne sont pas plus nantis que ceux restés au pays, ils ont fait le choix (ou leurs parents l\'ont fait) à un moment de leur vie de venir chercher du travail et cela les a conduit à partir pour Paris, New York, Shangaï Tokyo Melbourne et ailleurs dans le monde. Ce qu\'ils ont en commun c\'est de soutenir et de promouvoir la culture et l\'économie bretonne en la faisant connaître.

Ce qui les mobilise ce sont les racines profondes qui les lient à la Bretagne. Qu\'il y ait une part d\'imaginaire sans doute et heureusement, sans rêves la vie n\'existe pas.

Enfin il s\'agit de la fête de la Bretagne ou plus de 370 associations en Bretagne et ailleurs dans le monde proposent justement des moments festifs et conviviaux qui contribuent à faire de la bretagne ce qu\'elle est une région attirante, dynamique et entreprenante.

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.