Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas : le livre de Yvon Ollivier dans Le Monde des Livres

-- La réunification --

Point de vue de Bretagne Réunie
Porte-parole: yc difusion communiqués

Publié le 4/07/12 16:11 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il est rare qu'un livre en lien avec la Bretagne se retrouve dans les colonnes du « Monde des livres » (1). C'est ce qui vient d'arriver, le 28 juin dernier, au livre d'Yvon Ollivier « La désunion française, essai sur l'altérité au sein de la République », éd. L'Harmattan.

26590_1.jpg

Cet ouvrage au succès inattendu évoque le processus de débretonnisation à l'œuvre en Loire-Atlantique et le resitue dans le cadre juridico-politique jacobin.

Comment la « patrie des droits de l'homme » en est-elle arrivée à promouvoir ainsi des pratiques consistant à éradiquer une identité donnée d'un territoire pour la remplacer par une autre inventée de toutes pièces, au nom d'un découpage administratif à l'absurdité inégalée en Europe ?

Ce qui soulève l'incompréhension de nos amis européens ne pose aucune difficulté à nos responsables parisiens et aux puissants notables locaux. Mais désormais, ils ne pourront plus dire qu'ils ne savaient pas.

Ce modèle jacobin dénoncé par l'auteur est un échec consommé et s'abîme dans la négation des droits culturels. Il entretient la structure économique, sociale et territoriale la plus inégalitaire, et le tout au nom du principe d'égalité.

Qui pourra encore nous faire croire que des hommes en guerre perpétuelle contre eux-mêmes, au sein d'un cadre territorial incapable d'appréhender leur diversité, pourraient réussir dans la mondialisation ?

Si l'économie française rencontre aujourd'hui l'échec annoncé, elle ne le doit qu'au refus de concevoir un modèle de développement ouvert aux hommes et à la diversité du pays.

Ces millions d'euros que la région des pays de la Loire s'emploie à dépenser inutilement chaque année en communication en sont la meilleure illustration. La Bretagne enfin réunifiée et dotée de compétences suffisantes pour concevoir son propre modèle de développement dans la mondialisation, constituerait un formidable levier pour la croissance. Comment peut-on encore s'en priver ?


Le président de Bretagne Réunie, Jean-François Le Bihan

(1) On trouvera l'article à lire et/ou télécharger en PDF sur le site de l'éditeur, page du livre : (voir le site) dans la rubrique «Articles de presse».


Bretagne Réunie - Breizh Uñvan

BP 49032

44090 Nantes Cedex 1

www.bretagne-reunie.org et contact [at] bretagne-reunie.org

06 82 67 19 46

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1554 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Mercredi 4 juillet 2012

Ha ma vefe an avel o cheñch tu? Et si le vent tournait?

Pour le bien de tous, et pour - enfin - prendre l'avenir en charge et faire face à la complexité et à la difficulté des problèmes déjà présents ou qui s'annoncent...

J'attends avec impatience le moment ou Auxiette, et tous ceux qui s'enlisent dans un découpage insensé, diront un peu à la manière de Giscard d'Estaing en 1981: "Au Revoir...".

Place à l'avenir. Revenons aux fondamentaux d'une société: un territoire (donné par la nature), une histoire (peut-être turbulente, mais elle est là dans le fond des consciences), des habitants inscrits dans des repères acceptés parce qu'acceptables.

Et puis de l'air, de l'oxygène...

Bevet, bevet Breizh! Vive la Bretagne!

Ha kaoc'h da c'hornog-braz! Et zut pour le grantouès...

eugène Le Tollec
Mercredi 4 juillet 2012

J'espère que ce livre va enfin sortir,la couche décisionnelle bretonne de sa torpeur et de son néolithisme intellectuel d'un autre siècle.

Messieurs avez vous des C....s nécessaires à relever la tête

Alwenn
Mercredi 4 juillet 2012

Il est rare qu'un livre sur la Bretagne et le fédéralisme fasse l'objet d'un article non pas seulement dans le monde, mais dans l'ensemble de la presse et des media parisien.

C'est le black-out total.

Il faut dire qu'elle est jacobine la presse pariosienne. Mais ça tout le monde le sait.

Et que dit le Monde des livres ? l'article ne semble pas sur internet.

kris Braz
Mercredi 4 juillet 2012

on apprécierait l'article du monde des livres joint.

P. Argouarch
Mercredi 4 juillet 2012

@kris Braz

Je suis surpris de cette requête. Republier un article d'un autre journal, ca s'appelle "vol de propriété intellectuelle".

Yann ar Born
Jeudi 5 juillet 2012

J\'ai débuté le livre d\'Yvon Ollivier, il y a quelques jours.

Accroche toi Jeannot.. quand même.!!!

On ne peut pas dire que le texte comme les thèses soient à la portée du plus grand nombre.

Ce doit être la raison de l\'intérêt du \"Monde des Livres\" de PARIS.!!

Eugène, Faut-il compter sur la \"couche décisionnelle\" déjà , pour lire cet ouvrage d\'une très grande qualité intellectuelle ??

.

Louis Le Bras
Jeudi 5 juillet 2012

Au vu du titre et de la couverture du livre, je suppose que le livre n'est pas QUE consacré à la dimension bretonne, et que d'autres dimensions (immigration, son retentissement politique et social en France, question de l'intégration/assimilation des nouvelles communautés, dimensions religieuses) occupent une large place.

Nul doute d'ailleurs que sans ces dernières dimensions, le livre n'aurait pas eu cet écho. Ce communiqué a le mérite de nous donner envie d'en savoir +.

Stefan Bian
Jeudi 5 juillet 2012

Les racines du mal enfin mises à nu, par un esprit brillant, possédant des ressources impressionnantes (cf notamment notes et bibliographie), alliant philosophie, politologie, Histoire.

Enfin un ouvrage qui montre les mécanismes du blocage mental de la quasi-totalité des bretons : le pourquoi et le comment.

Le titre du livre, mais aussi celui de l'article sont vraiment très bien choisi

Grand, grand merci à Yvon Ollivier qui donne là à chaque exclus de la République (donc, entre tant d'autres, nous, Bretons) des arguments parfaitement étayés et exprimés.

Arguments à transmettre avec douceur et pédagogie aux Bretons d'abord, en s'appuyant sur notre plus formidable arme : le réseau associatif (groupe politiques inclus) si dense qui nous caractérise.

youenn penhelen
Jeudi 5 juillet 2012

l\'article du \"monde des livres\" se trouve sur le site de l\'harmattan, à la page du livre, ainsi que sur le blog associé.

eugène Le Tollec
Jeudi 5 juillet 2012

Yann ar Born

Oui je pense... mais elle est surtout sclérosée et imbibée de jacobinisme,de carriérisme et d'individualisme.....m'enfin c'est des bretons comme quidamic!

Une piqûre de vaccin lui est nécessaire!

Stéphane
Jeudi 5 juillet 2012

Je ne vois pas le lien entre droits culturels et réunification ?... Pouvez vous éclairer ma lanterne ? Est ce un gros canular ?

Vincent Le Floc'h
Jeudi 5 juillet 2012

Le Peuple n'est pas éduqué pour Lire mais pour lire.

- Lire des ouvrages, non.

- Lire des analyses, non.

- lire sa feuille d'impôts, oui.

- lire le journal, oui.

Un livre ne changera rien s'il est produit à 100 000 exemplaires : regardez le cas des "bretonnismes", succès phénoménal et mérité... qui ne s'est pas traduit par une quelconque augmentation des cours de breton pour adultes !

Nous nous plaignons de la communication des PDL ? Alors faisons nous aussi de la communication.

youenn penhelen
Jeudi 5 juillet 2012

lis le livre !

Alwenn
Jeudi 5 juillet 2012

"Bienvenu chez les Bretons" :

"Indépendance" dans le texte !

Coût : 2000 euros

Visionnage : + de 800 000 en moins de 2 mois !

En voilà qui savent faire de la communication !

Naon-e-dad
Vendredi 6 juillet 2012

@Stéphane

Un exemple de livre pour éclairer votre lanterne: \"Histoire de la revendication bretonne\" par Michel Nicolas, publié chez Coop-Breizh en 2007. ABP y a consacré un article: (voir le site)

Il en existe bien d\'autres, sans compter le fameux et déjà ancien \"Comment peut-on être breton? - essai sur la démocratie française\" du journaliste nantais Morvan Lebesque, ouvrage devenu classique pour sa fougue et sa qualité d\'écriture.

Comprendre la Bretagne peut paraître difficile, insondable, vu de l\'extérieur. En réalité, c\'est comme aimer la mer ou la montagne ou tout ce que l\'on veut, tout à fait faisable.

Comprendre la Bretagne, c\'est l\'aimer dans ce qu\'elle est, ce qu\'elle a été, ce qu\'elle peut ou veut devenir. Et donc, c\'est refuser qu\'elle soit amputée par des cuistres.

Voilà en un mot, le lien entre Culture et Réunification.

Ha sklaer a-walc'h eo deoc\'h-c\'hwi bremañ? Cela vous parait-il plus clair, ainsi?

Cordialement / A galon

eugène Le Tollec
Vendredi 6 juillet 2012

Naon-e-dad

Soit

Mais pour arriver à quelque chose ,il faut d'autres vertus car il ne suffit pas de comprendre ,il faut agir ,dans une seule direction.

Il faut des qualités de management et de décideur.

Il faut avoir des qualités de CHEF, de meneur d'hommes;

Il faut "l'essence de l'état" et le meilleur de soi au service d'une intelligence et d'une cause libre!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.