Il n'y a aura pas de referendum en Guyane
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 12/11/03 16:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au conseil des ministres aujourd'hui, il a été décidé qu'il n' y aurait pas de refendum en Guyane sur la collectivité unique. Contrairement à la Martinique et à la Réunion, la Guyane n'organisera pas de référendum sur une éventuelle collectivité unique, le 7 décembre prochain, les élus départementaux n'étant pas parvenus à se mettre d'accord.

La Guyane ne votera pas, le 7 décembre prochain, sur son avenir institutionnel. Ainsi en a décidé la ministre de l'Outre-mer, en dépit du vote du congrès guyanais, qui demandait, conformément au nouvel article 73 de la Constitution, la fusion des conseils régional et général en une collectivité unique. Brigitte GIRARDIN justifie son refus de convoquer un référendum, contrairement à ce qui a été prévu pour la Guadeloupe et la Martinique ( 15/10/03 ), par une étude détaillée des votes du congrès : seuls sept conseillers généraux sur 19 se sont prononcés en faveur d'une évolution institutionnelle. Confirmant ainsi sa position du printemps dernier ( 30/04/03 ), la ministre assure que l'État ne peut accepter " de supprimer une collectivité territoriale dont l’assemblée a été démocratiquement élue […] si la majorité des élus qui la composent ne souscrit pas à un projet de suppression ". Et d'enfoncer le clou, en regrettant le manque de concertation dont ont fait preuve les élus guyanais.

L'éventualité d'un référendum n'est cependant pas définitivement rejetée, mais uniquement repoussée : dès lors que " l'ensemble des questions juridiques et techniques " auront été réglées, par un nouveau vote du congrès, plus rien ne s’opposera à la tenue d’une telle consultation.

Information reportée par Proffesion Politique

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.