Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Identité nationale : J'ai du mal à me sentir fier…
Identité nationale : J'ai du mal à me sentir fier… "Citoyen du Monde en évolution, mon appartenance à une identité aujourd'hui n'est plus la même qu'hier et elle est autre
Gérard Gautier pour Blanc C Exprimé le 18/12/09 1:13

Identité nationale : J'ai du mal à me sentir fier…

"Citoyen du Monde en évolution, mon appartenance à une identité aujourd'hui n'est plus la même qu'hier et elle est autre de celle qui sera mienne demain. Elle doit être pour moi réalité et non déclamation, faux semblants."

Aussi, l'actuel débat sur l'identité nationale est pour moi une « logorrhée » politico-médiatique qui corrobore cette évidence. Aujourd'hui La Bretagne gronde en moi comme en chaque Breton qui aspire et résiste pour rester Breton en France, comme chaque Basque, Alsacien, Catalan, Normand…Antillais, Africain qui le souhaite pour lui car l'actuelle identité que l'on veut imposer de la France est en train d'éradiquer leurs racines, qu'elles soient Métropolitaines ou d'Outre-Mer. Cela en confondant intégration et assimilation.

Oui, je me déclare quant à moi, Breton, Démocrate et Laïque, pour une « République multiple et divisible » dans le respect de la diversité des Cultures et de l'expression des Langues Française et Régionales. De ce fait…

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui tourne le dos à ses valeurs, que j'ai apprises à l'école publique et de mes parents et qui m'ont forgé. Héritage du Siècle des Lumières, elles étaient porteuses d'espoirs d'humanisme et ne sont plus que la chandelle chancelante d'un monde formaté, fiché, sécuritaire, chaotique, individualisé, financiarisé, déshumanisé

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle, pour gouverner, il est fait appel aux plus bas instincts qui guident le Peuple, la peur, l'insécurité, l'intolérance et qui génèrent le nationaliste, l'esprit cocardier, la xénophobe et la haine de l'Autre

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui maintient toujours la Bretagne historique sous le régime discriminatoire du gouvernement de Vichy

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui est un des rares Pays européens a ne pas avoir signé la Charte européenne des Langues régionales et/ou minoritaires, ce qu'Elle a exigé des nouveaux entrants

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France du doute, dans laquelle la Démocratie a été confisquée au Peuple et n'est plus qu'une incantation à vocation électoraliste . "J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui chaque jour poursuit l'affaiblissement de la Justice qui est un des piliers de la République

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle la volonté, et donc leur souveraineté, des citoyens exprimée contre la ratification du Traité de Lisbonne a été remise en cause de manière inique par les parlementaires

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui maltraite et laisse mourir sa propre langue

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France des courtisans, de l'oligarchie et du népotisme

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France représentée sur le plan international par des personnalités à la moralité douteuse et ayant recouvré une virginité grâce à des amnisties providentielles

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle les syndicats, non représentatifs, font passer la sauvegarde de leur propre statut avant l'intérêt des salariés

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle les grèves intempestives des transports publics font subir une « double peine » aux salariés du privé, privés de tout, et à l'économie du Pays

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France où ceux qui légifèrent ne respectent pas eux-mêmes les lois qu'ils votent

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle les parlementaires se conduisent, sans dignité, pour sauvegarder leur propre promotion sociale, comme des « godillots » et défigurent la République,

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui n'a de cesse de délabrer de manière organisée ses structures éducatives

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle la Répression remplace la Prévention

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France où j'assiste à l'instrumentalisation et à la mort de la vie associative élément clé de l'expression de la Démocratie et de la citoyenneté

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans le Pays où les parlementaires veulent faire respecter les Symboles de la République et font subir à celle-ci, dans le même temps, les pires outrages

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France centralisatrice et parisianiste, aux territoires régionaux que l'on désertifie, agglomère, standardise… que l'on veut sans identité, sous tutelle

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France de l'individualisme, de l'égoïsme généralisé, de l'irresponsabilité individuelle et du maintien des intérêts et privilèges catégoriels

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dont le président du Conseil Constitutionnel, peu républicain, irresponsable, préfère lors d'une élection une abstention à un vote blanc !

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France dans laquelle mes compatriotes ne réagissent que lorsque la sauvegarde de leurs propres intérêts ou du groupe auquel ils appartiennent est en jeu.

"J'ai du mal à me sentir fier" dans une France qui a le triste privilège en Europe d'être être le Pays des cumulards qui bénéficient de facto d'emplois fictifs

"J'ai du mal à me sentir fier" d'être Français dans une France qui oublie et manque de respect à ses colonisés d'hier et se fait, pour nombre d'entre eux, organisatrice de voyages « retour simple » vers leurs Pays d'origine

J'ai du mal à me sentir fier d'être Français…

J'ai du mal… beaucoup de mal !

Et pourtant, malgré tout, si je me reconnais Français, je me sens Breton et fier de l'être !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1813 lectures.
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
Voir tous les articles de Blanc C Exprimé
Vos 3 commentaires
pierre daniel Le Mardi 31 août 2010 23:27
tout comme vous j'ai du mal a me sentir francais,et pour tout dire ou plutot pour parler franchement: Je n'ais pas envie de me reconnaitre francais,je ne me sens plus de cette communauté.Et pourtant je suis issu d'une famille pour qui la france comptait,pupille de la nation,etc mais aujourd'hui je me sens bien dans mes racines bretonnes et j'ai envie de vivre la et non dans cette france sublimée , fantasmée ,ne parlant que d'elle meme oubliant que son identité c'est aussi et surtout: Le 18 e siecle ESCLAVAGISTE Le 19 e siecle COLONIALISTE Le 20 e le pire,ethnocidaire et tortionnaire pendant la decolonisation,nazi pendant la guerre il y eut meme un chef d'etat décoré d'un ordre fasciste,alors que les bretons de l'ile de sein par exemple avaient fait le choix de l'honneur,et je et je me demande si l'energie déployée pour sauver les pays de loire petainiste ne sont pas une glorification de la francisque mitterandienne Tout sonne faut chez le Jacobin francais chaque mot prononcé comporte son contraire,quand ils disent : LIBERTE,il faut entendre répression pour ceux qui pensent différemment et parlent une autre langue que la leur voir les propos des ministres (remplacer verlan par breton et vous aurez l'exacte pensée EGALITE le cumul des mandats et le pouvoir entre les mains d'une caste de priviligiés nous montrent le contraire, La démocratie repose sur deux piliers essentiels:le partage du pouvoir et le contre-pouvoir .un homme comme le maire de la plus grande ville de bretagne ne peu se reclamer de la democratie puis qu'il a vole au peuple le droit au contre pouvoir ayant entre ses mains tous les leviers FRATERNITE ou est la fraternite quand tant de personnes sont dans la misere et que tout est fait pour qu'une infime minorite de priviligiée profitent du système,les memes du reste
L'ETHNOCIDE pratique par la france envers les langues minoritaires et en premier lieu le breton est un crime que je ne puis cautionné
Voila pour quoi aujourd'hui je me sens de nationalite bretonne et citoyen du monde,je ne dis pas europenne car je pense que l'europe est complice de la france au moins par lachete vous savez ponce pilate
non il n'y as pas lieu d'etre fier de cette identité la l'enjeu est simple mais de taille reunifier la bretagne et ensuite s'eloigner d'une nation qui veut nous détruire pour vivre libre dans le concert des nations avec toutes les dificultés que cela implique mais la liberté c'est cela
(0) 

Padrig Paramanter Le Mardi 31 août 2010 23:27
Tout comme Pierre Daniel et pour les mêmes raisons en gros j'ai choisi d'être breton.Je suis pour une république bretonne démocratique au sein de l'Union Européenne. Tout ce qui fait la Bretagne va disparaître si celle-ci reste dans la république française et c'est valable pour tous les peuples qui la composent:basques,corses,guadeloupéens,catalans etc... Cordialement
(0) 

Pierre CAMARET Le Mardi 31 août 2010 23:27
Comme je partage ces sentiments...... depuis des decennnies .A croire que les bretons aiment cela???Rien ne bouge vraiment .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons