Disparition d'un ami des espérantistes : Per Denez
Communiqué de presse de IKEL (Internacia Komitato por Etnaj Liberecoj = Comité International pour les Libertés Ethniques)

Publié le 8/08/11 12:35 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les espérantistes ont été attristés par la disparition de Per Denez, qui était un des leurs.

Plus d'un demi-millier d'amis étaient venus ce 3 août lui rendre un dernier hommage à Rennes en l'église Notre-Dame en Saint-Melaine. Parmi eux de nombreuses personnalités politiques et culturelles bretonnes. La cérémonie, qui s'est déroulée entièrement en breton, au cours de laquelle Nolwenn Korbel a chanté, s'est terminée par le Bro Gozh va zadoù.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Per Denez était non seulement l'un des principaux artisans du renouveau de la langue bretonne mais aussi un homme ouvert à toutes les cultures puisqu'il avait appris la langue internationale espéranto dont il avait compris l'utilité pour la transmission des valeurs d'humanisme.

L'apprentissage du breton à partir de l'espéranto

Il y a de nombreux témoignages de gens qui ont appris le breton à partir de la méthode La bretona lingvo rapide kaj facile, traduit en espéranto par Merwen Runpaot à partir de la méthode Brezonheg buan hag aes de Per Denez, éditée en 1997 par Hor Yezh.

Cela faisait suite à Komprenit an esperanteg de Merwen Runpaot, cours d'espéranto en langue bretonne, édité en 1993 aussi par Hor Yezh et aux nombreux articles sur l'espéranto que Per Denez publia régulièrement dans la revue Hor Yezh.

Il avait créé une chaire d'espéranto au sein de l'Université de Rennes 2, lorsqu'il y dirigeait le département d'Études celtiques. Ce cours d'espéranto fonctionna plusieurs années.

Nous avons perdu un ami.

Daniel Houguet

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1151 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.