HONTOUZ !

Permiere païje de RUNJE #135
Permiere païje de RUNJE #135
Je sieus châqe jou coment q'ela se tourne en Catalogne. Les soudards den les rues a cercher aprés les bouétes a voter , la police anti-terrorist contr les meres independantists, la menance espaignole qi empoze un referendom democratiqe e comben d'aotrs escandales de méme. Vous vayéz su la païje-la, un codaqe du grand pâti de Vielha, la grand-vile du Val d'Aran. E qhi qe vayéz-ti : des camionéys de soudards espaignols. Le codaqe-la a të envayë par la deputéy deheûdist Mireia Boya Busquet (CUP. Trés-la-gaoche deheûdist ).

Des camionéys de soudards den un payiz uropeyen pour empozer qe le monde voteraen...Le qai-la ét HONTOUZ, HONTOUZ, HONTOUZ. Sembele qe la democraciy joue qe si qe le monde chouézissent un sien de la drete, de la gaoche ou de la "dretegaoche" (den l'édit d'un sien ben de la qenû admézë)

Meins en France ét-ti meillou ? Un p'tit meins ren q'un p'tit. Les corse n'ont terjou point le dret de voter les loués q'il ont chouézi democratiqement (estatut de demeurant , le corse co-d'ofice) e les bertons n'ont terjou point le dret d'yetr runifiës.

Meins astoure le pus kafkaïen ét la : Fañch. Eune p'tite garçâille n'a pas le dret de s'ahucher Fañch o le "ñ" a-caoze qe la lettr-la n'ét point den la roléy des lettrs qi sont erqenûes par l'Etat françaez. Pâs-meins, i n-n'a des berouéys de p'tits noms bobiats q'i sont, yeûs, erqenûs : Goldorak, Mack-Aaron, Cacaph, Euthanisia, Merdive, Poupoune, Djoulyan, Vin Disiel, Loupcianna e je n'sës tout qhi. Meins la bouzine fezandiere a du deu a se depouézoner de la reléy sovietiqe qi joue en France. Le

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

RUNJE la revue en gallo

Runje est un hebdomadaire électronique d'actualité entièrement en gallo, la langue romane de Haute-Bretagne

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 6 multiplié par 0 ?

Publicités et partenariat