Hommage rendu à Bernard Le Nail à Carhaix
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 30/10/10 23:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'année dernière, c'est une plaque commémorative de Joseph Martray qui avait été apposée à l'entrée du Centre Glenmor. Cette année ce fut le tour de Bernard Le Nail, trop tôt disparu, de recevoir un hommage et une plaque près de celle de Martray. Tous les deux avaient été des acteurs actifs du CELIB. Madame Le Nail, Angèle Jacq, présidente du festival 2010, Le Maire de Carhaix, Christian Troadec lui ont rendu hommage ainsi que Jean-Michel Le Boulanger, vice président à la culture au Conseil Régional qui, parlant du militant disparu a déclaré : "C'est un beau mot militant"; Bernard Le Nail fut un militant infatigable. Les connaissances encyclopédiques de Bernard Le Nail manquent cruellement à tous car il détenait une part de la mémoire collective bretonne. Sa disparition c'est un peu comme si une bibliotèque de la Bretagne et des Bretons avait brulé ce soir de Noel 2009.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1348 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.