Hommage à Jean Normand
KENDESKIÑ : Ensemble, Apprendre
Hommage à Jean Normand
Jean Normand (3eme à partir de la droite) en compagnie des autres intervenants lors de la Première Journée de Présentation des Mémoires du Diplôme d’Etudes Celtiques organisée par KENDESKIÑ à l’université de Rennes 2 en Septembre 2016. Jean Normand est entouré, à sa gauche, de Ronan Le Coadic, Sociologue, Professeur de langue et culture Bretonnes, Directeur du Diplôme d’Etudes Celtiques et à sa droite par Sylvie Salmon, Présidente de KENDESKIÑ.

Émus et si tristes aujourd’hui : Jean Normand est mort accidentellement il y a quelques jours ...

Nous l’avons côtoyé, lorsqu’il s’est inscrit au Diplôme d’Etudes Celtiques de l’Université Rennes 2 il y a 3 ans au sein de la promotion « Anne de Bretagne ».

Ses collègues étudiants le disent simplement : il est devenu leur ami, attentif, intéressé, curieux, attestant d'une grande envie d’ensemble apprendre et de toujours partager.

Nous l’avons aimé et admiré pour son parcours engagé, la constance de ses choix : participer à la vie de la cité au travers de ses mandats d’élu, de ses mandats d’adjoint au maire de Rennes et de conseiller général du Blosne, au travers de l’élaboration et la mise en œuvre de grands projets parmi lesquels celui du métro de Rennes.

Nous l’avons aimé et admiré lorsqu’il a présenté ses mémoires de fin d’études, partageant avec nous son savoir et son expérience avec l’élégante simplicité qui le caractérisait.

Nous l’avons aimé et admiré lorsqu’il a soutenu la création de KENDESKIÑ, puis lorsqu’il accepté de faire partie de son Comité de Lecture qui lit l’ensemble des mémoires produits par les différentes promotions du Diplôme d’Etudes Celtiques.

Nous nous réjouissions de le retrouver et d’apprendre de lui tout ce qu’il savait de la Bretagne, de sa terre et des Hommes qui la font car il était aussi intelligent que simple, chaleureux qu’avisé, toujours souriant et bienveillant.

Il y a peu, à la fin d’un entretien que j’avais sollicité auprès de lui et qu’il avait accepté avec enthousiasme, il m’a dit simplement, sa main esquissant une ligne horizontale, cette phrase de Julien Gracq à propos de la Bretagne:

« La mer, le vent, le ciel, la terre nue, et rien : c’est ici une province de l’âme »

Merci Jean, Trugarez vras dit.

Nous vous emportons dans notre cœur.

Sylvie Salmon, Présidente de KENDESKIÑ.

mailbox imprimer