Hellfest 2014, le manège en chantier

-- Festivals --

Chronique
Par Eric An Eost

Publié le 4/06/14 10:25 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Hellfest 2014 de Clisson en Loire Atlantique est sur les rails pour devenir le 1er Festival de France. Plus que jamais aux commandes, Ben Barbaud continue d'imposer sa rigueur dans l'éthique Metal, lui qui sait de quoi il parle, enfant du Punk-Hardcore. Il est probable que l'image du (maintenant) 2ème festival de France continue de faire parler de lui dans les années à venir. Explorant plus que jamais tous les spectres atomiques des scènes mondiales dédiées à la matière noire de l'univers, cette culture planétaire de type 1 selon Michio Kaku, (quoi que encore bien incomprise, notamment des scènes actuelles fonctionnarisées par l'Etat Français), est en avance sur l'humanité et rassure devant les quêtes intersidérales et sidérantes des guerres de civilisation auxquelles les fondamentalistes de tout poil aspirent. Alors demain, le Metal acteur d'un dialogue interreligieux malgré lui ? Pourquoi pas car les métalleux n'aspirent à d'autre chose qu'on les laisse en paix et qu'on les respecte.

Investir malgré un déficit l'année passée

Cette année encore, les investissements pour la sécurité et les divertissements associés, bref la qualité, est drivée par Barbaud et sa bande de dingos passionnés. A hauteur d'un million et demi d'euros incluant l'aide du Conseil Régional. Beaucoup de nouveautés, non des moindres. Pour pallier à un autre déficit, celui de circulation, de nouveaux aménagements ont été réalisés. Des chemins pavés en cas de boue sur le site lui-même. Une place plus large sera dédiée pour les accès aux 6 scènes, car cette année ce sont entre 450000 et 500000 festivaliers jours qu'il va falloir gérer. L'extreme Market rejoint la zone de décontamination muscadet du Looksor en amont du site lui-même, avec en adjonction des décors de cinéma. La gestion des eaux usées du site va être revue à l'aide de nouvelles canalisations et cuves enterrées. Le nombre des toilettes et douches est doublé.

Roués en place publique

Un manège de 40 mètres de haut fait son apparition en bas du site, ressuscitant l'âme de Serge Danot, créateur de Pollux et du Manège enchanté dont les anciens locaux de production, rachetés par Hellfest Productions abritent aujourd'hui l'équipe des salariés du Hell à Fouques. Pour 3 ¤ les 3 tours, vous pourrez admirer le château de Clisson, ses vignobles, et la frontière bretonne passées par les hordes de métalleux européens et internationaux qui y débarquent pour fraterniser. Une guitare et un crâne géant complètent la scénographie. Chez les VIP c'est un bout de désert avec un hélico crashé sur 150 tonnes de sable qui s'installe.

Spear of destiny

Cette année pour la 9ème édition, les malheureuses annulations ou reports du passé coïncident avec les contrats explosifs 2014, qui feront se croiser Iron Maiden, Soundgarden, Black Sabbath et Deep Purple avec Aerosmith, Soulfly, Behemoth, 1349 ou encore Misfits, sous le haut-Patronage du bienveillant et oh combien attachant Phil Anselmo.

(voir le site)

Complète miroir.

Le metal est ton miroir et tu contemples ton âme ; dans le déroulement infini de sa lame ; et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Le festival est complet, eh oui, la roue tourne. Plus de 150 groupes, 6 scènes, les 21, 22 et 23 juin 2014 à Clisson.

(voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1520 lectures.
mailbox imprimer