-- --

Hausse du prix du carburant : une colère pourtant légitime

Communiqué de presse de UDB (porte parole ) publié le 30/10/18 14:22

La colère monte en Bretagne en raison de la hausse du prix du carburant, hausse en partie due aux choix fiscaux de la majorité en place. Pour l’UDB, cette fiscalité serait légitime si une autre politique d’aménagement du territoire était mise en œuvre : dans le contexte actuel, elle risque au contraire de mettre le feu aux poudres.

La justice territoriale et une véritable démocratie locale sont indispensables à une transition écologique socialement acceptable, en particulier dans le domaine des transports. Négliger cette vérité mènera à une confrontation et à un échec politique comparable à celui de l’écotaxe. Mais les technocrates qui nous gouvernent ne veulent toujours pas le savoir.

Pour lire la totalité du communiqué rendez-vous sur ce lien : http://lepeuplebreton.bzh/2018/10/29/hausse-prix-carburant-colere-legitime/

Ce communiqué est paru sur UDB (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Rafig
Mercredi 31 octobre 2018

Légitime le carburant ?

STUPIDE ! Pourquoi pas donner des droits aux fumeurs ?!

Pour un breton, il y a une autre bataille à livrer pour que la Bretagne recouvre sa légitimité.

- Réunification

- Langues

- droits et libertés confisqués ...

En 2018, avec la pollution et le dérèglement climatique, il y a encore un parti politique qui par de légitimité à consommer du carburant ?!

Il serait tant de s'apercevoir qu'il y a d'autres énergies pour les véhicules et que nous sommes dans une nouvelle ére.

Celle de la pénurie des ressources donc de la prix qui vont augmenter, celle de la pollution qui tue dans milliers de gens, celle des déplacements de population et peut-être de conflits à venir en plus de ceux pour l'accès au pétrole ... légitime.

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.