Gwennyn de retour en Bretagne

-- Cultures --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 6/03/17 13:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hier soir à l’Athéna à Ergué-Gabéric, Gwennyn fêtait son retour en Bretagne après une tournée en Allemagne où elle s'est produite lors d'une dizaine de concerts. Plein d'occasions donc pour roder ce groupe, devenu vraiment très pro, afin de présenter le nouvel album : Avalon.

Le concert hier fut magnifique. On ne peut qu'applaudir cette rencontre des meilleurs talents bretons du moment : Kevin Camus au uillean pipe et à l'irish whistle, le guitariste et manager du groupe Patrice Marzin, Yvon Molard à la batterie, Manu Leroy à la basse et Ronan Rouxel au violon.

L'ensemble est une merveille produisant le meilleur cru de musique celtique du moment.

Les prochains concerts :

11 mars : Océanis, Ploemeur

18 mars : Le Family, Landerneau

25 mars : Espace culturel Leclerc de Saint Grégoire à Rennes, 14 h

25 mars : Cultura à Saint-Malo, 17 h

8 avril : Espace culturel Leclerc de Nantes Paridis, 17 h

15 avril : Espace culturel Leclerc de Ploermël, 14 h 30

15 avril : Librairie Mots et images à Guingamp, 18 h

En mai, Gwennyn et son groupe partent pour l'Asie avec des concerts prévus à Singapour, et trois concerts à Saïgon au Vietnam.

(voir le site) pour commander Avalon.

Voir aussi :
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.