Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Gwenn ha du pour la Résistance bretonne
L'association culturelle Bemdez regrette que les cérémonies du souvenir soient depuis 60 ans prétexte à d'envolées patriotiques françaises plutôt que de transmettre aux plus jeunes l'histoire et le sens de la liberté. L'enthousiasme de l'immédiate après-guerre a contribué à une schématisation politique propice aux conceptions les plus cocardières diffusées dans la
Bertrand Deléon pour Bemdez le 10/08/04 12:03

L'association culturelle Bemdez regrette que les cérémonies du souvenir soient depuis 60 ans prétexte à d'envolées patriotiques françaises plutôt que de transmettre aux plus jeunes l'histoire et le sens de la liberté. L'enthousiasme de l'immédiate après-guerre a contribué à une schématisation politique propice aux conceptions les plus cocardières diffusées dans la population. De cette exaltation sont nés les amalgames et les suspicions toujours cultivés, non sans conséquences, à l'égard des femmes et hommes ayant quelque attachement ostensible à la Bretagne et sa culture. Dans un esprit d'équité, les membres de notre association auraient souhaité voir flotter le Gwenn-ha-du (drapeau breton) lors de l'hommage rendu aux maquisards de Saint-Marcel, à la fin du mois de juin. Sans réponse, notre requête est restée vaine (communiqué ci-dessous). Les Résistants bretons, morts pour la Liberté, ne méritent-ils pas un hommage breton et non militaire ? Le cas contraire reviendrait à contester l'existence des forces résistantes navales et terrestres qui portaient des bannières herminées. Pour Bemdez, le Président, Bertrand Deléon. -------------------------------------------------------------------------------- Gwenn-ha-du pour la Résistance bretonne Le 18 juin 1944, le maquis de Saint-Marcel, fort de 3 000 hommes, est attaqué et dispersé avec de lourdes pertes. Suite aux combats dans le Pays Vannetais, la Résistance perdra 2 200 hommes. L'Etat-Major allié commit l'imprudence de vouloir organiser des "maquis mobilisateurs" alors que la Résistance bretonne parvenait à ralentir la progression des troupes allemandes. En hommage à la Résistance bretonne, à ceux tombés à Saint-Marcel et par respect pour les quelques 30 000 volontaires bretons des FFI face aux 150 000 soldats allemands occupant la péninsule, l'association culturelle Bemdez souhaite que soit hissé le Gwenn-ha-du (drapeau breton) lors des cérémonies du souvenir qui se tiendront à Saint-Marcel le samedi 27 et le dimanche 28 juin. Pour Bemdez, le Président, Bertrand Deléon.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons