Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
 Collection Guérande d'Alain Guillou http://www.guillou.com
Collection Guérande d'Alain Guillou http://www.guillou.com
- Dépêche -
Guérande veut rejoindre la région Bretagne
La célèbre cité médiévale, fameuse pour son sel, ses remparts, et sa presqu'île, une ville où l'on parlait encore breton il n'y a pas si longtemps, a exprimé hier soir le voeu de rejoindre une région Bretagne qui engloberait son territoire historique, c'est-à-dire les 5 départements bretons, y compris la Loire-Atlantique.
Philippe Argouarch pour ABP le 19/01/10 10:15

La célèbre cité médiévale, fameuse pour son sel, ses remparts, et sa presqu'île, une ville où l'on parlait encore breton il n'y a pas si longtemps, a exprimé hier soir le voeu de rejoindre une région Bretagne qui engloberait son territoire historique, c'est-à-dire les 5 départements bretons, y compris la Loire-Atlantique.

Répondant à une demande de l'association Bretagne Réunie, le député-maire UMP Christophe Priou a invité son conseil à adopter un voeu pour la réunification dont voici le texte :

"Le Conseil Municipal de Guérande, au vu des observations émises par la Commission des Vœux, réunie le vendredi 15 janvier 2010 :

– exprime son intérêt pour le débat créé autour des propositions relatives au redécoupage des périmètres régionaux et souhaite intégrer les réflexions sur les évolutions des limites administratives des régions du Grand Ouest.

– prend note, plus précisément, de l'intérêt porté à cette question par différents Conseils Municipaux de Bretagne qui ont, par délibération, adopté un vœu en faveur du retour du département de la Loire Atlantique en Bretagne, et par le Conseil Général de Loire Atlantique qui s'était également prononcé en ce sens en juin 2001.

– par conséquent, invite les élus du Conseil général de Loire-Atlantique et les élus du Conseil régional des Pays de Loire à proposer une consultation destinée aux habitants de la Loire-Atlantique, voire des Pays de Loire, et qui permettra de générer un véritable débat public autour de cette question."

Vote unanime de la majorité + un membre de l'opposition.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3076 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 20 commentaires
Régis LEPAGE Le Mardi 31 août 2010 23:27
Bravo à Guérande et aux Guérandais !!! J'espère que d'autres communes de Loire-Atlantique prendront également cette résolution. Le débat a tendance à s'assoupir avant les élections régionales et c'est bien dommage car c'est justement maintenant qu'il faut multiplier les actions ! Bretons, il faut se réveiller, le train ne nous attendra pas ! Vivre la Bretagne historique !!! Cordialement.
(0) 

valy daniel Le Mardi 31 août 2010 23:27
je ne comprend pas pourquoi proposer une consultation aux " pdl " ?? . les "pdl" n'ont pas a se prononcer pour une bretagne a 5 departement .
(0) 

Yannig BICHON Le Mardi 31 août 2010 23:27
Tout à fait d'accord: il n'y a pas eu de consultation de qui que ce soit pour retirer la Loire-Atlantique de la Bretagne, donc, il ne doit pas y en avoir plus pour la remettre!
(0) 

André Corlay Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ceux qui veulent un référendum savent fort bien que les Français ne répondent jamais à la question posée, mais à leur humeur du moment ! D'ailleurs, qui la rédigerait, la question ? Emploierait-on le mot subversif de "rattachement" ? ou le seul mot qui convient de "restitution" de la L.A. à la Bretagne qui induit automatiquement la bonne réponse ? L'idée première de cette ligne de démarcation qui ampute la Bretagne de 28,5 % de sa population datant d'un décret de Vichy, seul un décret pourra effacer ce souvenir unique (vivant) des nazis qui finit quand même sa 69ème année en juin prochain !
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Bravo aux élus guérandais d'avoir, nonobstant la pensée unique ambiante et l'omerta de nos postulants aux régionales quant à la question de la réunification (de la "restitution") de la Bretagne...un comble s'agissant des élections régionales !...d'avoir exprimé clairement leur souhait de rejoindre leur région historique légitime.
Trop souvent nos "ennemis" doivent leur force à nos propres faiblesse.
Dans une France qui semble retourner au XIXème siècle en matière de décentralisation et de nationalisme, il est temps que le bon sens l'emporte pour qu'enfin se réalise une régionalisation digne de ce nom sur le modèle des pays voisins.
Contrairement à ce que doivent penser nos élites parisiennes, il n'est pas certain que des régions faibles (de 2 à 9 départements !) puissent créer une France forte !
Quant à demander l'avis des PdL, autant demander au voleur la permission de restituer de gré les biens mal acquis.
D'ailleurs, que se soit pour la départementalisation de Mayotte, les référendum pour plus d'autonomie de la Corse et des Antilles, les métropolitains n'ont jamais été consulté.
(0) 

Pierre DANIEL Le Mardi 31 août 2010 23:27
juste une question Ou est la gauche dite progressiste dans ce vote? Seulement un vote pour de la part de l'opposition,les socialistes restant inféodés a leur parti et les écologistes moutonnent doucement ayant peurs de ne pas etre du banquet .Malgre les promesses, Il faut que le peuple refuse de trainer le trone du maitre,et refuse de nourrir les courtisans,pour que les choses evoluent. Qu'importe que cette question vienne de la droite et quel soit électoraliste,elle est bonne pour la bretagne,et fait incontestablement avancer la question du retour de la loire atlantique en bretagne. Ces socialistes la sont vraiment une caricature. Ce n'est pas avec des hommes vivant a genoux devant leur maitre que nous ferons une bretagne fiere. Déja a pornichet nous avions vu ,cet opposant courageux rendant l'hommage au maitre, en déclarant:(avec ce choix vous allez facher le president de la region des pays de loire?). Non il ne suffit pas de se déclarer libre pour l'etre. Pauvre bretagne voila maintenant qu'il lui faut éduquer ses élus a la démocratie,leur apprendre a etre des hommes libres,fiers,et défendant les interets de leur région sans tenir compte de leurs interets,et des interets de leurs maitres,a vivre a genoux ont prend des habitudes. Après PORNIC signant la charte ya d'ar brezhenog,voila guerande a la pointe de la lutte bretonne,décidement les socialistes et leurs affidés sentent le formol,et gardent en leurs tetes des schémas obsolètes.
(0) 

Erwan balanant Le Mardi 31 août 2010 23:27
Le modem et Bruno joncour affirme haut et fort la nécessité d'une Bretagne à 5 départements. Pour d'evidentes raisons historique mais egalement dans un bon sens d'aménagement du territoire et de developpement économique. "L'omerta" n'est donc pas generalisé.
(0) 

Laurent Girard Le Mardi 31 août 2010 23:27
Les citoyens des autres départements de la région administrative des Pays de Loire n'ont peut-être pas à s'exprimer dans les urnes sur la question de l'unité territoriale de la Bretagne... Il n'ont pas non plus choisi ce charcutage, ils en sont encore moins responsables. Cette perspective est cependant de nature à les inquiéter s'ils ne sont pas assurés que la réunification est aussi dans leur intérêt, ou tout au moins qu'elle ne se fait pas contre eux. Depuis 40 ans de nombreuses relations, qu'elles soient familiales, culturelles, administratives ou économiques se sont développées entre Nantes et ces départements, échanges qui peuvent profiter au reste de la Bretagne. Toute évocation de la réunification bretonne qui ne tiendrait pas compte des souhaits, des attentes et surtout du devenir des habitants du Maine, de l'Anjou ou de la Vendée serait de nature à stimuler une une opposition forte contre la réunification même. Opposition dont se gargariseraient les technocrates bornés opposés à toute remise en question de la carte administrative. On ne se sent bien chez soi que quand on vit en bonne intelligence avec ses voisins.
(0) 

iffig cochevelou Le Mardi 31 août 2010 23:27
Même si le texte est assez ambigu, il faut reconnaitre que c'est une avancée; je considère que le fait que la question puisse etre posée avant les elections régionales est primordiale, contrairement a ce qu'en disent les élus Vert et PS ( ref: Presse-Océan): ont -ils peur de se faire réprimander par Auxiette ?
(0) 

Yves-Alain LE GOFF Le Mardi 31 août 2010 23:27
Quelle insondable hypocrisie de la part des anti-réunification et de certains soi-disant pro-réunification : les élections régionales ne seraient pas le moment de parler du redécoupage des régions ? Elle est bien bonne celle-là !!!
Plus sérieusement, même si c'est bien d'en rire, que ces personnes disent carrément que pour elles ce ne sera jamais le moment d'en parler.
(0) 

kerbellec joel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je ne comprend pas se besoin de referendum la loire atlantique c'est la bretagne ,beaucoup trop de gens sont opposé à la reunification en b4 et en 44 (par meconnaissance) alors en pdl!!!! un referendum serait totalement suicidaire et surtout irreversible en cas d'echec car il fournirai un argument imparable,ce qui entrainera par la suite la creation du grand ouest. Nous devons imposer la reunification (nous sommes chez nous)et non pas proposer le suicide. 44 e Breizh
(0) 

iffig cochevelou Le Mardi 31 août 2010 23:27
à Laurent Girard Il est bien évident que cette réflexion est importante, même si ce n'est pas le problème des Bretons : cependant on ne peut pas dire que nous nous en sommes pas préoccupés, et le projet intelligent des 4 régions au lieu des 6 actuelles, proposé par les militants de la réunification en est la preuve. Une grande région du Val de Loire serait certainement la solution la plus bénéfique pour eux, mais la encore est-ce que les politiques s'intéressent vraiment à ce genre d'argument ?
(0) 

Gilbert Deshayes Le Mardi 31 août 2010 23:27
Voilà un voeu bien mollasson. Le Conseil Municipal "exprime son intérêt", cest bien. Il "prend note", encore heureux ! Et propose une consultation aux "Pays de Loire", autant dire propose que la Bretagne à 5 départements ne soit pas acceptée. Tout ceci + aucun positionnement du Conseil lui-même sur la réunification de la Bretagne; je ne vois pourquoi ABP a choisi ce titre.
(0) 

Renée Mazé Le Mardi 31 août 2010 23:27
Le maire avait reçu en juillet, une vraie proposition de voeu. Relire
Pourquoi a-t-il, 6 mois plus tard, mis enfin la question sur la table et EN LA DÉFORMANT, de telle sorte qu'elle soit inefficace ou entraîne même le contraire ? ?
Ce n'est pas un vrai engagement malgré les apparences. Lisons bien, et entre les lignes.
C'est juste ce que mon arrière grand-mère aurait appelé "une déconvenue honnête".
Mais pourquoi le vieux démon-piège des consultations populaires revient-il à la surface ? Fiasco garanti. Les Bretons – ceux qui sont vraiment pour la réunification – veulent un décret. Si quelques conseillers municipaux ont voté pour ce texte c'est par égarement (voulu ?), par méconnaissance du sujet en général et de ses corollaires...
Cette médiatisation de Guérande à ce sujet est insupportable.
Pour moi c'est un vote "nul et non avenu". À refaire, monsieur le maire, et bien, cette fois-ci.
Merci
(0) 

Bob toazin Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il faut un décret ? Mais bien sûr, répondons à l'arbitraire par l'arbitraire ! Oeil pour oeil dent pour dent, quelle belle preuve d'évolution.
Je vous le dit directement si ça se passe comme ça les gens n'accepteront jamais la réunification.
Avoir peur de la démocratie c'est bien triste... préférer l'arbitraire c'est à pleurer ! Si vous avez peur d'un référundum c'est bien que la population ne nous suit pas. A nous de les convaincre et non pas de les écraser par un décret anti démocratique.
Pour une Bretagne unie et démocratique.
(0) 

metchnikoff philippe Le Mardi 31 août 2010 23:27
Le gouvernement Petain n'a pas eu besoin d'un réferendum pour séparer la Loire-Atlantique du reste de la Bretagne.Alors pourquoi en vouloir un surtout en consultant les habitants ....des P.d.L?Les hommes politiques bretons sont davantage au service de leur maitre que des interets de la Bretagne et de son peuple.IL faut esperer que les bretons voteront pour les listes bretonnes aux prochaines élections régionales,l'U.D.B ou Bretagne nous te ferons.
(0) 

Stéphane Péan Le Mardi 31 août 2010 23:27
J'ai du mal a croire que des militants de la cause soient aussi naifs ... Et puis tout ce baratin d'opérette plus idéologique que vraiment construit (Pétain ah ah ah !). A quand la maturité de l'esprit et une promotion de la réunification qui s'appuie sur le peuple et non le militantisme ? Allez, lisez ceci !
Quand la réunification est la 1ère pierre d'un grand ouest mou !!!!!!
(0) 

Marcel Texier Le Mardi 31 août 2010 23:27
L'urgence, la priorité des priorités c'est de réunifier la Bretagne, de faire cesser une absurdité, une monstruosité, une horreur qui n'a que trop duré. La Bretagne, dans sa configuration historique est un pays clairement identifié, un pays doté d'une identité forte, aboutissement de mille ans d'histoire. Rien à voir avec l'identité factice, ectoplasme informe produit d'une propagande mensongère et éhontée, d'une infâmie qui se perpétue depuis près de soixante-dix ans. Il est temps de dire: stop !
Pour cela, pas besoin de referendum, ni de décret. Il suffirait d'appliquer enfin "l'ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine" qui "constate expressément la nullité non seulement de tous les actes de l'autorité de fait se disant "gouvernement de l'Etat français" dont fait partie l'acte d'autoproclamation du 11 juillet 1940, mais également de tous les actes postérieurs au 16 juin 1940 jusqu'au rétablissement de du gouvernement provisoire de la République française."
Au nom de quoi, pour quelle raison inavouable fait-on une exception du décret Pétain-Darlan du 30 juin 1941 ?
Quant à une réunification prélude à la création d'un Grand Ouest mou, fouin de pareille billevesée ! A ce compte-là, pourquoi le Luxembourg ne rejoindrait-il pas la Belgique ? C'est absurde. Dea relations étroites, de multiples accords, des concertations avec nos voisins tant qu'on voudra, mais ne remplaçons pas une région artificielle par une autre création tout aussi artificielle.
Dans cette discussion, on oublie toujours un élément immatériel, mais pourtant de la première importance: l'Histoire de notre pays. On n'en parle pas, on l'ignore ou on feint de l'ignorer. Et pourtant, elle est là. Bien sûr, on a fait en sorte que la quasi-totalité des Bretons n'en ait qu'une idée parcellaire, en tout cas très confuse, voire pas d'idée du tout. Mais, les moyens modernes de diffusion de l'information font que de plus en plus de Bretons savent que leur pays a autrefois été un pays souverain, prospère et respecté, que sa marine a été l'une des plus puissantes d'Europe, que ses habitants commerçaient avec les riverains de la mer du Nord et de la Baltique, comme avec ceux de la Méditerranée. Ils savent aussi que l'annexion de la Bretagne, puis son incorporation à l'ensemble français a été le résultat d'opérations frauduleuses et de violences injustifiables. Invasions de 1488 et 1491, répression de la Révolte des Bonnets Rouges, massacres des "contre-révolutionnaires" ou prétendus tels, toutes ces opérations ont coûté cher à notre peuple.
Il ne s'agit pas de cultiver la rancoeur contre les Français actuels, ce qui n'aurait aucun sens, mais d'expliquer pourquoi, en profondeur, nous sommes un peuple distinct.
Ceci doit se traduire en termes politiques, au minimum par un statut comparable à celui de l'Etat libre de Bavière, par exemple. Ainsi, la Bavière fait partie de la République Fédérale d'Allemagne tout en conservant sa spécificité.
C'est le seul chemin raisonnable qui se présente à nous. Mais, nos amis français sont-ils capables d'entendre raison ?
(0) 

p louër Le Mardi 31 août 2010 23:27
pourquoi proposer une consultation aux « pdl » ??
(0) 

patrick chevin Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il serait préférable qu'ils demandent leur rattachement au département du Morbihan...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons