-- Littérature --

Grandeur et décadence à la Forêt des livres à Chanceaux près Loches

Chronique de I.R. (porte parole Isaline REMY) publié le 28/08/17 11:51

photo forêt des livres
photo forêt des livres

Un grand nombre d’écrivains bretons ont participé à la 22ème édition de la Forêt des livres à Chanceaux-près-Loches au château de la famille Saint Bris (Olivier de Kersauson, Yann Queffelec, Irène Frain, Michel Priziac et d’autres auteurs indépendants) qui s’est déroulée le week-end dernier, avec toujours autant de ferveur et de visiteurs, mais cette fois le Maître des lieux n’était plus là car il a eu la mauvaise idée de partir dans les étoiles quelques semaines plus tôt. Gonzague Saint Bris était un homme chaleureux, aimable, et bienveillant.

Cependant on ne peut pas en dire autant des membres du jury des prix littéraires « Les lauriers verts », assemblée conduite par madame Françoise Chandernagor, académicienne et ancienne femme politique, qui a remis un prix littéraire à Joey Starr, rappeur de son état du groupe NTM (nique ta mère), comédien,et qui fait des livres…. On se pose la question : faut-il passer par la case prison pour obtenir un prix de littérature ? Où est la morale d’une part, mais surtout où est passée la littérature ? Ceci est très inquiétant pour le monde des lettres et peut-être même aussi pour l’Académie française…

©agence bretagne presse

mailbox imprimer

Ecrivain, journaliste de presse écrite dans le domaine des évènements culturels et festifs.

Vos commentaires :

Emilie Le Berre
Lundi 28 août 2017

Le régime parisien envoie des signaux, il faut savoir les interpréter. Ce dernier confirme la lecture que j'ai du système. Entre les faits et les discours c'est la collision frontale.

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.