Grain de folie à Orvault : quatre groupes de chants marins submergent l'Odyssée

-- Cultures --

Reportage
Par Didier Lefebvre

Publié le 8/02/14 14:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après-midi sous le signe des embruns, de l'eau, des marins à l'Odyssée d'Orvault (voir le site) Par vagues successives nous arrivent des chants de marins traditionnels, ou de créations récentes, nostalgiques ou enjoués. Se succèdent sur scène : Les Receneurs (voir le site) Rêve de mer (voir le site) et Vent de Galerne (voir le site)

. Surprise, le groupe O.I.C.O. (prononcer Ho, Hissez ho » (voir le site) accueille le public dans le hall, avec des premiers chants, pleins de volumes.

Sylvie Boisnard, présidente de Tréteau et Terroir (voir le site) (1) ne cache pas sa joie devant la réussite de cette après-midi. Son seul regret et de n'avoir pas fait salle comble, mais le bouche à oreilles permettra de faire encore mieux la prochaine fois. Cette soirée est la seconde édition d'une série qui s'annonce longue. La première s'était déroulée il y a trois ans, pour le 70e anniversaire de Tréteau et Terroir.

Le c½ur du public chavire

Le public nantais et de l'ensemble du département (plus de 250 personnes) en prend plein les écoutilles. Dès l'accueil, avec O.I.C.O. (2), il sait à quoi il s'attend. L'après-midi sera fait de chansons, de bonne humeur. Son c½ur chavire rapidement avec les Receneurs » (3) qui ouvrent le spectacle. L'incontournable Long John Silver (hop là ho ! une bouteille de Rhum) ouvre le ban. Suivront différentes chansons qui feront voyager, avant de revenir à Nantes, rue des Trois Matelots, où l'on donne aux filles certaines qualités...

Un voyage jusqu'au Québec

Durant l'interlude, qui voilà ? O.I.C.O. qui revient pousser la chansonnette, au milieu du public, le temps au techniciens d'opérer les réglages de la sono pour les coéquipiers de Rêve de mer(4) qui nous invitent à continuer le voyage. Nous voguons ainsi jusque le Saint-Port-Joli (Québec), où le groupe s'est déjà produit (« les Québécois s'habillent en pelure d'oignon », comprendre « ils mettent plusieurs couches pour ne pas avoir froid »).

Des moments où l'émotion est perceptible

Moment d'intense émotion lors de deux chansons, « Les petits graviers » de théodore Botrel. Les graviers, sont ces petits cailloux sur lesquels sèchent les morues fraîchement pêchées au large de Saint-Pierre-et-Miquelon. Mais aussi, c'est le surnom des jeunes de 15 ans qui s'embarquaient pour de long mois, le temps de la campagne. Grande émotion aussi lors de l'écoute de la chanson « Le peuple irlandais » (de Belfast à Dublin, de Cork à Galway... ). Comme quoi, pour les marins, comme pour tous les Celtes, l'Irlande est Une, et dépasse les frontières administratives artificielles. Combien dans la salle pensent de même au sujet de la Bretagne ?

Des CD, des gâteaux, de la bonne humeur à l'entracte

Arrive l'entracte, où la public a peine à se frayer un chemin pour aller déguster les gâteaux préparés par Tréteau & terroir, et aussi pour aller acheter des CD. Écoutons Gérard, grand fan de chants de marins (5) : « J'adore acheter mes CD dans de telles ambiances, c'est quand même différent de l'anonymat de la grande distribution. Les groupes ont besoin de soutien. En plus, ce n'est pas cher. Ce CD » (il nous montre celui de Vent de Galerne) « je l'ai acheté en double. Je trouverai bien à qui l'offrir ». Maëv' (le prénom a été changé) offre son sourire à tous ceux qui se pressent à son stand, pour acheter des CD. « Oui, les ventes sont bonnes. J'en vend plus qu'à la Nuit bretonne d'hier soir », se réjouit-elle. « Vraiment, l'ambiance est chaleureuse ». Au bar, les différents gâteaux sont tous plus appétissants les uns que les autres. Armelle et ses amies les proposent avec sourire, nous rappelant, si il en était besoin, qu'ils ont été préparé avec... amour.

Veuze et bombarde

C'est la reprise, l'heure de Vent de Galerne (6) arrive. Un nouvelle odyssée commence. De Saint-Nazaire à Nantes, les vents de galerne, ces fameux vent du noroît qui aide la gabare à remonter la Loire. Fermons les yeux, et laissons-nous naviguer, de Basse-Indre à Trentemoult, des cales de l'Île Feydeau au canal de Nantes à Brest, mais aussi de Saint-Nazaire à Bordeaux.

Pour ces marins et mariniers, venir à Orvault dans cette magnifique salle de l'Odyssée (voir le site) ne fut pas une... aventure, tant nos compères ont l'habitude de se produire dans les salles de la région, et même au-delà.La Veuze et de la bombarde, instruments traditionnels déchaînent le public, enthousiaste. Pour conclure, repris en choeur par tous, Jean-François de Nantes, ce fameux gabier sur la fringante (Oh mes bouées!!!) qui n'est pas près d'oublier sa fin de campagne, après vingt mois de course. Le public peine à mettre les voiles. Sur scène, les quatre groupes l'ont bien compris, qui se retrouvent pour un final mémorable.

notes

(1) Tréteau & Terroir (voir le site) a aujourd'hui 73 ans. Cette association est adhérent est à War 'l leur (littéralement sur l'aire de battage (voir le site) Le nom à lui seul nous montre l'origine de War 'l leur, confédération culturelle bretonne (danse, costumes, formations, brodage).

La cercle celtique Tréteau & Terroir propose diverses activités, la danse, pour adultes ou enfants, la musique traditionnelle avec Pas de sept, des démonstrations de broderies ou de repassage de coiffes, et les chants de marins avec le groupe Vent de Galerne.

(2) O.I.C.O.. est une association basée à Nantes, d'obédience nationale (il y a des adhérents jusque la Méditerranée) regroupant des propriétaires de bateaux en bois. Leur fierté est le bélouga , dont ils sont dépositaires des plans. C'est un croiseur léger, créé à l'origine pour que des champions s'entraînent sur la Seine. Outre la navigation et les activités kayak, ce qui les réunit, c'est le chant. est un groupe mixte. Ce jour se sont produits 6 femmes et 7 hommes

3) Les Receneurs, comprendre ReCeNeurs comme Racing Club de Nantes. L'humour et la gaieté sont là. La création remonte au début des années 2000, le soir d'une galette des Rois au Racing-Club de Nantes. Ces compères improvisent des chants de marins à l'initiative de jean-Luc, et l'aventure commence ainsi. Entre copains. Surprenant de voir ces marathoniens y aller de la voix ! Leurs premières répétitions se déroulaient dans les vestiaires du club, « sous les douches » en rigole encore Thierry, avant que la mairie de Sainte-Luce ait la gentillesse de leur mettre une salle à disposition. Ils se sont donnés en spectacle en Bretagne mais aussi en Allemagne, dans le cadre d'un jumelage. Leurs deux CD (2007 et 2011) ont été enregistrés chez Epona, studio sympa à Fégréac au nord du département, où tout est clés en main.

Contents de leur soirée, assurément ils le sont. « Cette salle est magique » nous confie un des membres. Quand on joue dehors, on est obligé de se restreindre à des chants de travail ou de port. Ici, on peut chanter aussi des mélodies, des gwerz » (complainte, en breton, en fait, gwerzioù au pluriel, NDLR).

4) Rêve de mer est un groupe originaire de l'estuaire de la Loire. Il s'est créé en 1992, parallèlement au combat pour sauvegarder les bacs, dont l'utilité et la qualité écologique aujourd'hui ne sont plus remises en cause. Outre le Québec (voir plus haut), ils se produisent régulièrement dans le département, dont une soirée annuelle à fins caritatives (les Restau du Coeur, le Téléthon, ou d'autres associations qui peuvent être locales.  Cette solidarité est un engagement de chacun, nous précise Louis, dit le Sage. Chants traditionnels et compositions du groupe sont au menu. Il chante entre autres « l'Île Dumet » (l' Île Dumet est la seule île de Loire-Atlantique). Ils garderont longtemps souvenir de cette après-midi, tant la salle leur est belle

(5) Chants de marins : On est tous dans le même bateau

Les chants de marins sont de deux catégories : chants de travail : à virer, à hisser, à pomper, à nager, à déhaler..., mais aussi chants de détente : chants de gaillard d 'avant, des ports, à danser, ou complaintes (gwerzioù). Les belles sont dans les c½urs de ces vaillants marins. Elles sont rencontrées au gré des escales, ou les attendent au port. La solidarité est un maître mot aussi dans les équipages.. L'expression « on est tous dans le même bateau » est d'ailleurs toujours utilisée, qui montre que le cap à atteindre se fera ensemble, malgré les événements, malgré les éléments qui peuvent être hostiles, et qu'il faut compter sur tous.

(6) Vent de galerne

Vent de Galerne s'est donné pour mission de faire revivre les chants des bateliers et marins pour notre plus grand plaisir et nous invite au voyage tout au long de la Loire navigable. Son répertoire s'est constitué lors des collectages de danses et de chants traditionnels. Galerne signifie Nord-Ouest et vient du breton « Gwalarn » : une des directions indiquées par la rose des vents : rose des vents bretonne : (voir le site) Vent de Galerne a réalisé deux CD, le premier en 1990, le second en 1996. Formation composée de huit musiciens, chanteurs et d'un sonorisateur. Il anime de nombreuses soirées dans le département, dont les nuits de la Bretagne au Zénith de Saint-Herblain (voir le site) et la grande tablée bretonne (voir le site) Il se produit dans différentes régions de France. « Le groupe peut se produire aussi dans des spectacles alternant danses traditionnelles et des chants, nous précise Sylvie, la présidente, le groupe scénique peut également intervenir, ainsi que, parallèlement, une exposition et une démonstration de repassage de coiffe ».

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1021 lectures.
mailbox imprimer