Gouverner, c'est prévoir

-- Coronavirus --

Communiqué de presse de Dorn Ha Dorn
Porte-parole: michel Herjean

Publié le 27/05/20 18:48 -- mis à jour le 27/05/20 21:08

« Gouverner, c’est prévoir. »

Adolphe THIERS (1797-1877).

Maxime attribuée aussi au journaliste Émile de GIRARDIN (1806-1881)

Le Spectacle du monde, nos 358 à 363 (1992).

C’est probablement vrai, sauf que depuis quelques mois les dirigeants politiques hexagonaux et un pseudo conseil scientifique nous prouvent tous les jours le contraire .

Face à la pandémie il a fallu improviser. Ce n’était pas une simple grippe.

A l’arrivée de ce nouveau virus il a fallu soigner. Les hôpitaux, dans certaines régions ont vite été surchargés, surtout à cause d’un manque de matériel technique hospitalier et de soignants.

C’est cela qui a sans doute poussé le gouvernement à MENTIR pour cacher ses faiblesses et ses lacunes en matière de politique sanitaire pour ne pas avoir PREVU qu’un tel fléau pouvait arriver un jour malgré toutes les alertes.

Sur la distanciation en organisant des élections municipales deux jours avant un confinement général.

A nous faire un roman journalier pendant plus d’un mois à propos de masques qui n’existaient pas.

A fabriquer des respirateurs artificiels à la va-vite.

A faire reprendre l’école à des tout petits alors qu’il aurait été plus judicieux que la reprise commence par des plus âgés, donc plus responsables.

A autoriser l’ouverture du PUY DU FOU. Pas de rassemblement de plus de 20 personnes ailleurs même pour les obsèques d’un proche.

A autoriser l’ouverture, sans protections, dans un premier temps des grandes surfaces, où les gens se bousculaient

De plus la France c’est Paris et uniquement Paris. Le gouvernement n’admet pas qu’il puisse y avoir des différences, géographiques, culturelles et même un art de vivre différent dans chacun des peuples qui composent l’hexagone (France une et indivisible), il a donc prononcé des interdictions inutiles et incompréhensibles (forêts, plages, montagne).

LA PANDEMIE N’ETAIT PAS PREVUE, IL FALLAIT IMPROVISER ET MENTIR

Michel Herjean Trezeny

mailbox imprimer