Gouren : Un reportage photo unique
Reportage photos de Philippe Argouarch

Publié le 29/07/13 1:22 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Cinq tournois de Gouren étaient au programme du Cornouaille dimanche 28 juillet. Les vainqueurs sont pour les cadets : Clément Priol (Gwipavaz), pour les vétérans : Dominique Barrère (Kemper), pour les filles : Tiphaine Le Gall (Ar Faoued), pour les hommes de moins de 70 kg : Mathieu Salaun (Kemper) et pour les hommes plus 70 kg : Mathieu Le Dour (Ar Faoued).

Le gouren ou la lutte bretonne

Toutes les directives des arbitres sont en breton comme e-kreizh pour revenir au centre... Le Kein pour chute sur le dos et les fesses ou sur le bas du dos compte pour trois points. Le Kostin : chute sur le dos avec le toucher au sol d'une seule épaule compte pour quatre points. Le Lamm : chute sur le dos avec le toucher au sol des deux épaules ensemble, avant toute autre partie du corps est comme l'ippon au judo ou le KO en boxe. Le lamm donne la victoire et met un terme au combat. Il vaut six points. Les combats durent un maximum de 7 minutes. Pour plus d'info voir gouren sur wikipédia ou (voir le site) de la fédération.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1263 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Job LE GAC
2013-07-29 22:56:39
C'est une erreur fondamentale que de valoriser le "Lamm" par des points, même si on lui attribue 6 ou 10 . .. ; le Lamm met fin au combat, un point c'est tout !
Pour les autres dénominations, "kein", il suffit de lui attribuer 1 point; le "kostin" ne valant rien du tout.
A mon avis, il serait plus judicieux de travailler "LA" lutte bretonne (Gouren) plutôt que de se retrouver avec des lutteurs qui pratiquent un sport plus proche du judo que du gouren proprement dit. (voir à titre d'exemple, la façon d'effectuer le "taol biz troad"; )
Cela ne retire bien entendu rien à celles et ceux qui le pratique !
Bien cordialement.
(0) 
Morgan
2013-07-30 09:40:44
Il faut en effet dissocier le résultat d'une chute, lors d'un combat, et les points.
Le Lamm met fin au combat. Il s'agit du résultat parfait.
Le Kostin permet de gagner le combat à la fin du temps réglementaire (le lutteur qui a le plus grand nombre de kostin gagne)
Le Kein permet de gagner à la fin de la prolongation, en cas d'égalité de kostin.
D'autres résultats existent, en particulier liés aux sanctions.
Les points sont attribués uniquement lors de certaines compétitions durant lesquelles chaque lutteur effectue 3 combats (challenge par équipe, challenge individuel).
Chaque combat permet d'accumuler des points et ainsi de classer les lutteurs à l'issue de la compétition.
Dans ces compétitions, une victoire par Lamm rapporte 6 points au lutteur, une victoire par Kostin rapporte 4 points, une victoire par un autre résultat rapporte 3 points, une défaite rapporte 1 point.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.