Glottophobie et autres discriminations linguistiques en France : Michel Feltin-Palas fait le point

-- Langues de Bretagne --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 9/10/19 10:30 -- mis à jour le 10/10/19 08:41

Rédacteur en chef à l'Express et grand défenseur de la diversité linguistique en France, Michel Feltin-Palas était l'invité sur France 3 Paris Île-de-France dans l'émission Ensemble c'est mieux. Un débat passionnant et pour une fois dépassionné, mais révélateur, de par les réflexions formatées ou l'ironie déplacée du modérateur de l'émission, du long chemin qui reste à parcourir en France.

Tout le monde a un accent. Il suffit de parler pour avoir un accent. Dès que vous parlez, vous avez un accent. Les seules qui n'ont pas d'accent sont les personnes sourdes et muettes. Ce qui est formidable en France, c'est qu'il y a des gens qui ont réussi l'exploit de dire que eux parlaient sans accent. C'est comme si un Européen disait à un Noir 'moi j'ai pas de couleur de peau, mais toi tu en as une' __Michel Feltin Palas

Il faut faire une différence entre une langue commune et une langue unique. Le problème de la France c'est qu'on arrive à une langue unique. 80 à 90% des Français à l'époque de la Révolution parlaient une langue autre que le français alors qu'aujourd'hui le taux actuel est de 2%. À la fin du siècle, si rien ne change, toutes ces langues auront disparu. Toutes, en métropoles. Donc on voit bien qu'on n'en est pas à la langue commune mais à la langue unique [....] La langue d'un individu, l'accent d'un individu c'est un élément fondamental de l'identité, de la construction personnelle. C'est aussi important que le visage ou que le nom de famille__Michel Feltin Palas

Voir aussi :
mailbox imprimer