Gilles Falc'hun élu Breton de l'année
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 16/12/15 13:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Comme l'année dernière, le groupe LE TÉLÉGRAMME organisait hier soir à Vannes LES VICTOIRES DE LA BRETAGNE et c'est l'industriel Gilles Falc'hun, le P-DG de la Société Industrielle Laitière du Léon ou SILL, une entreprise agro-alimentaire, qui a reçu la Victoire du Breton de l'année. La SILL, dont le siège est à Plouvien, a aussi reçu hier soir le prix de l'entreprise de l'année. Gilles Falc'hun avait déjà reçu un peu plus tôt le prix du meilleur entrepreneur à Paris lors de la 23e edition du prix de l'Entrepreneur organisé par Ernst & Young. Gilles Falc'hun sera donc sur la liste des candidats pour le prix mondial des entrepreneurs à l'automne prochain.

Gilles Falc'hun fait partie de cette longue lignée d'entrepreneurs léonards à stature internationale et qui sont souvent dirigeants d'entreprises familiales dont les plus prestigieux sont Alexis Gourvennec, les Coudurier du Télégramme, Edouard Leclerc et Louis Le Duff (prix de l'entrepreneur 2011 et prix d'Excellence du dirigeant d'entreprise franco-québécois 2015), pour ne citer que les plus connus.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.