Front National : Quand Marine rime avec jacobine

-- Politique --

Dépêche
Par F. Lécuyer

Publié le 12/06/11 14:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On connaissait les polémiques sur la question du racisme et de l'antisémitisme concernant son père, on savait Marine Le Pen totalement opposée à la signalétique routière en breton, celle-ci précise désormais sa position sur les questions de dévolutions de pouvoirs aux «régions» et d'officialisation des langues dites régionales.

En effet, voici la réponse apportée par Marine Le Pen à l'un de nos correspondants lui demandant sa position sur l'autonomie et les langues bretonnes :

«Défendre et promouvoir les cultures régionales ne doit pas se faire au détriment de la cohésion nationale. »

«La République est une et indivisible et il serait dangereux de faire croire aux régions qu'elles seraient plus fortes en s'affranchissant du lien national. »

«Face aux dangers de la mondialisation, seules les Nations puissantes et structurées seront à même de résister.»

«L'unité linguistique qui est indissociable de la cohésion nationale doit être défendue sans réserve.»

À quelques mois des élections présidentielles, de nombreux bretons tentés par le vote Le Pen sauront désormais à quoi s'en tenir.

Marine Le Pen, se défendant d'être fasciste, semble plutôt attirée par les thèses de l'ancêtre du fascisme : le jacobinisme.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1829 lectures.
mailbox imprimer