-- La réunification --

Franck Louvrier a voté le vœu anti-réunification déposé au Conseil Régional des Pays de Loire

Jeudi 26 janvier, les élus de l'Alliance Centriste et du Nouveau Centre ont déposé au sein du Conseil Régional un vœu contre la Réunification de la Bretagne, se disant exaspérés par le caractère nanto-nantais du débat sur la réunification de la Bretagne.

24755_1.jpg


Nous avons déjà abordé sur ABP les motivations de ce vœu (voir notre article) qui permet d'aborder la question de la pertinence des limites régionales, pour la première fois depuis 2001 d'après le site du collectif 44=BZH (voir le site) Ce vœu a été rejeté.

Ce vœu reconnait aussi, pour la première fois de façon si explicite, la création identitaire qui vise à imposer à la population une identité pseudo-ligérienne, à donner un sens historique, culturel, social, économique à un découpage géographique qui n'a aucun sens.

Ce vœu a été détourné à des fins politiciennes par une partie de la droite pour piquer la majorité PS – EELV et la gêner aux entournures, puisque le président PS du Conseil Régional est notoirement opposé à la réunification de la Bretagne qu'il qualifie, sans aucun fondement, d'annexion (voir notre article)

C'est ainsi que Franck Louvrier, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, élu au conseil Régional et pressenti pour représenter la droite aux prochaines municipales à Nantes (voir le site) a voté le voeu, ainsi que le groupe UMP. Ce vote, bien que motivé par des fins de pures politiques, tranche avec sa bienveillance habituelle pour le dossier de la réunification (voir notre article) et peut apparaître comme un faux-pas en matière de… communication justement.

Jean-Philippe Magnen, vice-président des Pays de Loire, a rappelé la position d'Europe Écologie les Verts en faveur d'un fédéralisme différencié et a défendu la question de la réunification sans exclure cependant la question du Grand Ouest. Le vœu, quoique expédié en fin de séance, a été jugé par un élu socialiste, Alain Gralepoix comme une affaire trop importante.

Ce vœu a été rejeté mais les débats qu'il a élevés montrent que le vent souffle maintenant en faveur de la réunification de la Bretagne, dont les enjeux gagnent du terrain, même dans la citadelle de Jean-Marc Ayrault (voir notre article) L'espoir soulevé par l'amendement Le Fur – de Rugy (voir notre article) ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas !

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1630 lectures.
mailbox imprimer

Étudiant en droit-histoire expatrié en Orléans, passionné par l'histoire et le patrimoine de la Bretagne. S'intéresse aussi à l'économie bretonne et à l'actualité de Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

mac kinle
Mercredi 1 fevrier 2012

Le bateau P.d.L coule... Panique à bord! les femmes et les enfants d'abord!

C'est toujours la même histoire ces choses là, quand ça prend au tripes: on commence à faire de plus en plus de Pêts (de la loire)" et ça se termine par "la courante", "la drouille", "la djieufouerus", "la fouerell". Les pauvres types je n'aimerai pas être à leur place... remarquez... ça ne risque pas!(°-°)

Herve Morvan
Jeudi 2 fevrier 2012

Merci Louis.

A tous, pour que la réunification puisse se faire, il faut d'abord que partout, dans toutes les communes de Bretagne, les habitants fassent voter le voeu de réunification du 44 avec la région Bretagne 4 départements, par leur conseil municipal.

Avec une grande majorité des 1491 communes de notre pays ayant voté ce voeu, nous aurons la plus grande force contre nos adversaires, la force de la démocratie la plus proche de tout un chacun, la force de la légitimité populaire, dans le processus en cours.

Sans le référendum d'initiative populaire, qui n'existe pas encore, nous ne pouvons aujourd'hui, aller plus près des 4 400 000 habitants de Bretagne, que de cette manière.

Alors relevons les manches et faisons-le!

Les outils existent pour ce faire, et aussi la boîte à outils. Faisons voter partout où il ne l'a pas encore été, ce voeu par nos élus municipaux.

La légitimité démocratique, c'est la base, le reste n'est que du vent.

Ci-dessous, en liens, le dossier aux élus.

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

Pour savoir comment procéder, pour toute aide, contactez-moi. Betek an trec'h. Herve Morvan.

Bretagne Réunie / Breizh Unvan

BP 49032, 44090 Nantes / Naoned

Tél. : +33 (0)6 82 67 19 46

Site Internet : www.bretagne-reunie.org

Courriel : contact [at] bretagne-reunie.org

Franck LOUVRIER
Jeudi 2 fevrier 2012

Contrairement à ce que vous écrivez, ce vœu n\'est pas pour ou contre la réunification. Il est seulement favorable à l\'ouverture d\'un large débat sur la question d\'un Grand Ouest. Vous connaissez mes convictions sur ce sujet et je pense qu\'il ne faut surtout pas bloquer tel ou tel débat pour faire avancer ses idées. C\'est dans cet esprit que j\'ai voté pour une large concertation, pouvant aboutir à une consultation référendaire. Restant à votre écoute. Bien cordialement,

Iffig Cochevelou
Jeudi 2 fevrier 2012

Si l'idée d'Hervé Morvan est l'évidence même, il faut a coté avoir des forces politiques favorables à la réunification . Le constat aujourd'hui , à l'exception de quelques "francs-tireurs" dans les partis hexagonaux, que l'on remettra au pas à la première occasion, aucun parti politique français ne s'engagera tant que les partis bretons favorables sans ambiguité resteront a ce niveau , il n'y a pas d'autre solution !

Pierre CAMARET
Jeudi 2 fevrier 2012

Cher Monsieur ,

C'est vous qui m'exasperez ( et quelques autres aussi ).

Je suis anti Grand Ouest .

Je veux la reunification et une large autonomie regionale pour la Bretagne .

Voila mon programme .Bien cordialement

Yann LeBleiz
Jeudi 2 fevrier 2012

@ Franck Louvrier

Dans votre texte : «Région Pays de la Loire agit depuis des années à l’émergence d’une identité ligérienne»

Votre texte, réalisé par des élus, affirme donc que les bretons de Loire-Atlantique font bien l'objet d'une assimilation forcée orchestrée par l'état français.

Hors pour l'ONU, l'assimilation forcée est une violation grâve des droits de l'homme, et même une atteinte à l'humanité (donc crime assimilable à un crime contre l'humanité).

Il est de connaissance internationale que l'Etat Français n'a signé AUCUN textes sur les droits de l'homme en rapport avec les droits des minorités nationales.

La France se garde ainsi très officiellement la possibilité de violer les droits des minorités nationales en France!

Et vous, avec votre texte, vous venez de comfirmer, l'acte!

Monsieur, vous venez de faire une erreur historique. Pour un expert en communication, vous êtes NUL et HONTE à vos convictions!

Mais, nous vous en remercions!

SPERED DIEUB
Jeudi 2 fevrier 2012

Décidément une tentative de plus pour démanteler la Bretagne le premier projet Clémentel des régions économiques dans ce cadre le Morbihan restait associé dans une même région à la Loire Atlantique cherchez l'erreur !!! ce qui entraina des protestations du marquis de l'Estourbillon auquel entre autres le maréchal Foch(un homme droit) avait fait certaines promesses pour récompenser les bretons de leur sacrifice durant la saignée de 14 18 . Ensuite le décret Daladier repris par Vichy et remis à jour en 1972 .l'amputation du pays nantais a fortement contribuer à la fracture territoriale en brisant la dynamique économique maritime sud Bretagne que le sinistre projet grand Ouest sans identité et sans âme ne va faire qu'amplifier entrainant une marginalité d'une bonne partie de la péninsule mais cela va paradoxalement mettre en évidence d'une manière concrète la juste revendication de la Bretagne à cinq départements qui est un ensemble cohérent, même en faisant abstraction de l'aspect historique et identitaire

Alwenn
Jeudi 2 fevrier 2012

Malgré quelques personalités courageuses à l'ump, comme Marc Le Fur, et ceux qui ont voté le voeu pour la Réunification de la Bretagne, comme dernièrement au Conseil général du Morbihan, l'ump est fondamentalement un parti conservateur et jacobin qui empêche toute évolution positives pour la Bretagne.

On vient de le voir lors de la signature pour la Charte Ya d'ar brezhoneg, à Nantes, rejetée par l'ump (comme par les chevènementistes).

Et on l'a vu avec ce voeu PaysdeLoirien, qui est un plaidoyer pour l'identité "ligérienne" et se montre hostile à la Réunification.

De même, aucune loi n'aura été voté au parlement français en faveur des langues minoritaires, alors que cela avait été expréssemment promis. Et la Charte européenne pour la défense des langues minoritaires a encore moins été ratifiée.

Bref, l'ump n'est pas l'ami de la Bretagne, plutôt le contraire.

François Martin
Jeudi 2 fevrier 2012

Il aurait été bon d\'avoir les résultats détaillés de ce vote (ou un lien nous y amenant).

Ar Vran
Jeudi 2 fevrier 2012

Très bien, Mr LOUVRIER,

Disons quel'on vous croit, mais je ne suis pas dupe.

Avez-vous pensé que cette région Grand-Ouest qui est à la mode chez nos represantants des partis politiques hexagonaux ne serait encore qu'une entité creuse sans âme, sans culture et surtout sans cohérence économique.

Premier point ': qu'en tendez-vous par grand-ouest ? Est-ce la fusion région programme Bretagne et pays de Loire ou est-ce plus loin avec la basse-Normandie voire le Poitou Charente. Cela fait beaucoup de possibilité ! Quelle est la cohérence de tout cela ? Si en plus j'habite à bordeaux, faudra-t-il l'appeler Nord et si j'habite à Lille,je pencherai plutôt pour sud-ouest ! !

Alors qu'une Bretagne correspondant aux 5 départements actuels est un ensemble cohérent d'un point de vue culturel, historique et économique. Les autres départements provenant de la future ex région des PDL retrouvant leur territoire naturel qui est soit le Val de Loire ou le Poitou.

attention, cela ne veut pas dire que la future région Bretagne n,aura pas de lien économique avec les départements voisins, mais cela se fera sous forme de collaboration interrégionale. (si cela vous semble bizarre, je vous invite à sortir de nos frontières hexagonales et voir les différentes eurorégions qui se sont constituées, chacune des régions dans ces ensembles ont leur propre particularité et collaborent dans un même espace économique sans pour autant s'être fondu dans un grand ensemble sans âme )

Ce qui fait des régions fortes est le sentiment partagé par chacun de ces habitants qu'ils appartiennent une même communauté de valeurs. On a la chance HISTORIQUE de pouvoir enfin le faire avec la Bretagne et sous prétexte de strapontins ou de visions purement bureaucrate, certains s'y opposerait. voyons un peu de lucidité !

J'attends de votre part et de l'UMP un correctif en ce sens avant qu'il ne soit trop tard

vive la bretagne reunifiiée !

Yves Le Gonidec
Jeudi 2 fevrier 2012

SOyez plus forts : dites-vous que nous avons déjà gagné !!!!

1- il y aura réunification de la Bretagne, pour des raisons plus économiques et populaires que l'héritage culturel et historique.

2- Les bretons ne voudront jamais d'un Grand Ouest, et ça se fera SANS eux !

3- Les bretons font peur aux autres & conséquence : nous avons l'avantage, voir plusieurs !

On ne va pas que se plaindre. La réunification est une évidence pour tous. Point.

Allez, ken à vache !

J-J PAGE
Jeudi 2 fevrier 2012

M. Louvrier écrit sur son site d\'élu des PDL d\'une région \"hors sol\" ! Nous y sommes enfin, et plutôt que de se réfugier dans une sémantique alibi, ne vaudrait-il pas mieux cesser d\'envisager un \"grand ouest\" mou et indéfini, pour enfin faire de réelles économies d\'échelle au travers de la création de 4 régions cohérentes : Bretagne, Val de Loire, Normandie, Vendée-Poitou-Charente.

La crise impose des économies de structures, il est rationnel de faire une seule région normande et de supprimer les PDL dont le coût de fonctionnement est exorbitant pour les finances publiques (que dire d\'ailleurs de ses inutiles dépenses de propagande ligérienne !).

Un peu de \"courage\" mesdames et messieurs les élus ! \"Le changement, c\'est maintenant\"!

Louis Le Bras
Jeudi 2 fevrier 2012

Où en est-on par rapport au Sénat ?

Qui a voté quoi au Conseil Régional des PdlL ?

mac kinle
Jeudi 2 fevrier 2012

Monsieur Louvrier, vous dites que vous voulez lançer un débat sur l'éventualité d'un grand ouest (pardon je n'ai pas mis de majuscules). Qui peut croire que vous et tout vos amis politiques sont prêt à perdrent des échelons territoriaux, c'est à dire des postes, donc des rémunérations, avec une région qui réunirait la Normandie, le Poitou, l'Anjou-maine et la Bretagne?! Vous voulez juste "noyer le poisson", que l'on ne parle plus de la Réunification de la Bretagne en lançant un autre débat. Et puis, il reste toujours la solution "oubliette" genre "commission tugdule" comme je crois disait De gaulle... votre référence.

mac kinle
Vendredi 3 fevrier 2012

Hervé Morvan; très bien de mettre ces sites en ligne (d'ailleurs, ils vont me servir), mais après avoir tout lu, certain élus pourront toujours dire: oui! mais la Loire Atlantique n'est pas bretonne, donc il vaut mieux faire un Grand ouest. C'est pour ça qu'il faut aussi un argumentaire historique et culturel pour les "grand ignorants""grands défaitistes". Anticiper pour gagner plus vite.

André Corlay
Vendredi 3 fevrier 2012

Monsieur Louvrier, dans votre blog, vous vous dites, d’une part, « Résolument favorable au rattachement de Nantes à la Bretagne et à la création d’un Grand Ouest », et d’autre part. vous rappelez que « l’enracinement territorial fonde et sublime l’identité française ».

Vous devez comprendre que ces 2 phrases de votre leitmotiv sont totalement incompatibles. D\'accord, le retour de la Bretagne à sa morphologie plus que millénaire que vous souhaitez est inéluctable et plus qu\'urgent, mais vous souhaitez y accoler un « Grand Ouest » totalement incompatible avec la deuxième partie de votre raisonnement. Je m’explique.

Pourquoi l’actuelle « région » artificielle et si incohérente dite des « pays de Loire » a-t-elle totalement raté son objectif ? Pourquoi est-elle aussi ignorée, dédaignée, voire détestée de ses propres habitants, et nécessite-t-elle cet énorme budget de propagande pour faire parler d\'elle ? Parce qu’elle a causé un tort gravissime à notre population. Elle a organisé, avec notre argent, un véritable lavage de cerveau qui ne peut plus durer (par curiosité, consultez donc les archives de la Préfecture et de la « région » PDL). Elle a cru pouvoir créer une nouvelle identité « ligérienne », avec une « nouvelle jeunesse ligérienne », etc… commune à tout ce territoire si hétéroclite. On se croirait en 40 ! Vichy c\'est fini, Monsieur Louvrier ! On est très loin, actuellement, dans votre \"Pays de Loire\", d\'atteindre \"l\'enracinement territorial qui fonde et sublime l\'identité\" dont vous rêvez !!!

Cette région-fantoche a inévitablement échoué dans son projet d’assimilation forcée de ses populations, vu que chacun de ses 5 départements, à la suite d’un véritable hold-up complètement anticonstitutionnel et antidémocratique, provient d’un territoire ancestral différent, voire ennemi (Bretagne, Poitou, Anjou, Normandie, Val de Loire,…) qu’il doit évidemment rejoindre pour retrouver son identité et sa sérénité. Certes ils vivaient en bon voisinage, ces 5 départements, mais n’en étaient pas pour autant enclins à convoler sur les bans d’une région artificielle et y fusionner leurs âmes… Excusez-moi, mais j\'en suis à un tel point de haine que je ne peux parler qu’au passé de cette « région-bidon » qu\'on m\'a imposée… c’est viscéral !

C’est bien pour cela que la seule notion de « Grand Ouest » est a fortiori inévitablement vouée à un échec encore pire pour le pays que cette région fantoche actuelle. Ce terme de \"Grand Ouest\" est totalement rejeté par le grand public, qui se voit déjà baptisé \"grantouestitis\", et reste un langage d’officines feutrées et de partis politiques, où on se partage les postes juteux, ou des cours de l’ENA qu’a fréquentés un mien cousin Briochin, et qui en est revenu complètement formaté, envoyant même à Plogoff, depuis la préfecture de Quimper, la police contre ses propres compatriotes.

Comment imaginer une seconde, qu’incapables de se souder entre eux, les 4 départements de ces « pays de Loire » voisins du 44 pourraient le faire avec une Bretagne qui aura retrouvé son département le plus important (28,5 % de sa population, quand même !), et toute sa cohérence d’antan, avec sa si belle et forte personnalité, en bref, son \"startijenn\" ? Ils supporteraient encore moins d\'en être les « pièces rapportées » qu’ils sont actuellement dans vos « PDL » dont la Loire-Atlantique représente 36 % de la population !

D\'ailleurs, l\'amendement Le Fur - de Rugy pourra leur permettre, à eux aussi, de se prononcer pour une région, ainsi la messe sera dite ! Soyez certain que la seule solution, pour ces 4 départements reste, tout simplement, de rejoindre leur région naturelle… ou de s’en créer une.

Louis Le Bras
Vendredi 3 fevrier 2012

Je ne pense pas dire une bêtise, mais l'amendement Le Fur/De Rugy n'est pas à l'ordre du jour des dernières séances du Sénat (qui clôture au 22 février pour les élections).

L'"enterrement de première classe" dont parlait Gérard Gautier ? En tous les cas, il ne faut pas avoir la mémoire courte...le vote contre de Bayrou contre cet amendement (même pas une abstention), le voeu anti-réunification Modem-Nouveau Centre au CR des Pays de la Loire...le double discours des élus, qu'ils soient PS, centristes ou UMP, allant jusqu'au ridicule (M. Hunault, Franck Louvrier ou Christophe Priou) ne peut que renforcer le dégoût que les électeurs peuvent avoir -qu'ils soient bretons ou non- pour les partis dits "de gouvernement"

Pierre CAMARET
Samedi 4 fevrier 2012

Louis LE BRAS , vous avez du degouts pour les partis de gouvernements ..... moi aussi et meme pour les autres .

Vous allez bientot voir nos "chers compatriotes "se precipiter vers les Bureaux de vote et votez bien .Le bien est a droite pour certains et a Gauche pour d'autres , sans discernement de ce que a pu faire , de positif, ces partis, pour le pays ...... apres le vote on ira boire un petit Muscadet des PDL et on rentrera chez soi la conscience tres tranquille . Reunification , gouvernement local Kecekecela veut dire ?????

Pierre CAMARET
Dimanche 5 fevrier 2012

Ou le mettre ?? mon Beaufrere(Alsacien) m'a envoye une copie d'article .

Le Senat possede en France un tresor de guerre de Euro 1,310 milliard, qu'il gere lui meme .Depuis........car le SENAT ne rembourse pas a l'État les sommes non depensees chaque annee,ce qu'il devrait legalement faire , et gere ( intelligemment ) ces sommes ???.C'est illegal , mais disent ils c'est pour preserver le paiement de nos retraites?? L'Etat dans l'Etat , les copains d'abord (droite et gauche ).

Ces sommes doivent etre remboursees a l'Etat au moment ou on nous dit que chaque euro compte .Il semble qu'il ait des exceptions

Loeiz LAURENT
Mercredi 8 fevrier 2012

Le 22 juin 2001, le conseil général de L.A. appelait à réunir les « cinq départements bretons, associés aux départements voisins qui le souhaiteraient, dans une grande Région ». Etait-ce un vœu anti-réunification ?

En prenant pour principal adversaire les partisans d’une Bretagne élargie, Loire-Bretagne ou Bretagne-Armorique mais surtout pas Grand Ouest, nous travaillons objectivement pour le statu quo. D’après les sondages en effet, face à l’hypothèse d’une grande région, les partisans de B5 ne drainent en L.A. qu’une voix sur trois.

J’approuve donc la position de Franck Louvrier même si le bon scénario pour moi était le suivant :

- Référendum pour la réunification en L.A. dans les termes du vœu de 2001

- Accord du Conseil régional de Bretagne

- Référendums dans les autres départements des PDL en finissant par la Sarthe

Allons-nous pleurer s’ils préfèrent la Bretagne à Paris ?

Pour en savoir plus sur ma position, voir Petits départements et grandes régions, L’harmattan 2001, pages 89 à 105, 15 cartes dans le texte

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.