Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
France Bleu – La recentralisation en marche
L’Union démocratique bretonne (UDB) apporte son soutien aux syndicats de journalistes de France Bleu Breiz Izel (SNJ, SNJ-CGT, SNRT-CGT et Sud) qui, après un premier mouvement fin août, ont déposé un préavis de grève pour le 21 septembre afin de protester contre la politique menée par la direction de Radio
Hervé Le Gall pour UDB le 16/09/05 21:55

L’Union démocratique bretonne (UDB) apporte son soutien aux syndicats de journalistes de France Bleu Breiz Izel (SNJ, SNJ-CGT, SNRT-CGT et Sud) qui, après un premier mouvement fin août, ont déposé un préavis de grève pour le 21 septembre afin de protester contre la politique menée par la direction de Radio France et défendre les missions de service public décentralisé et de proximité des stations de France Bleu. Les journalistes de France Bleu Breiz Izel ne sont pas seuls dans ce combat, puisque le mécontentement s’exprime un peu partout et notamment en Creuse, en Corse et en Aquitaine.

L’UDB exprime sa colère et son inquiétude face à l’absurde politique de recentralisation des programmes engagée par Radio France sous la houlette de Jean-Marie Cavada. Cette politique, qui a pour conséquences une banalisation et une standardisation croissante des programmes, se traduit par une nette érosion de l’audience. Selon les dernières mesures de l’institut Médiamétrie, 25 des 34 radios locales ont ainsi un nombre d’auditeurs en baisse, la baisse pouvait atteindre jusqu’à 30%. Alors que ces stations avaient une vocation de proximité et d’adaptation aux réalités culturelles régionales, la programmation musicale est aujourd’hui décidée pour l’essentiel à Paris ; les modules et les flashes sont également réalisés à Paris et imposés à des stations en perte d’identité dont les marges de manœuvre sont de plus en plus étroites. Il est vrai que, pour la petite coterie qui prétend tout régenter depuis Paris, il n’existe guère que trois catégories d’individus : les Parisiens, les banlieusards et une masse plus ou moins indistincte de « provinciaux ».

Que l’on en arrive à confier la tranche 12h30 – 14h à Patrick Sabatier, sans aucune concertation ni consultation préalable, marque une nouvelle escalade dans la banalité, la médiocrité, le reniement et la volonté d’effacement des identités. Les stations qui souhaitaient maintenir sur le créneau 13h30 – 14h une émission spécifique, souvent très prisée des auditeurs, ont été promptement rappelées à l’ordre et priées de se conformer aux directives de Paris. Pour France Bleu Breiz Izel, cela se traduit concrètement par la disparition du « Magazine de la mer » !

Le concept de Radio Bleu est aujourd’hui mis à mal. La « parisianisation » des programmes est totalement à contre-courant des aspirations de la société à davantage de décentralisation et contraste de manière saisissante avec ce qui se passe partout en Europe (Catalogne Sud, Pays de Galles, Ecosse, Communauté autonome du Pays basque…).

Isabelle Moign, Mouezh UDB evit ar Sevenadur / Porte-parole délégué à la culture. (contacts : isabelle.moign [at] wanadoo.fr; 02 98 71 08 50) Ronan Divard Mouezh UDB / Porte-parole de l’UDB (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32, 06 32 29 30 84)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons