Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Hier à Carhaix (photo de Françoise Ramel)
Hier à Carhaix (photo de Françoise Ramel)
- Chronique -
Forte mobilisation hier en soutien à l'hebdo Le Poher
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées hier dimanche 25 février sur la place de la mairie de Carhaix en soutien à l'hebdomadaire Le Poher, menacé depuis plusieurs semaines par des lettres anonymes et une alerte à la bombe.
La rédaction pour ABP le 26/02/23 9:39

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées hier dimanche 25 février sur la place de la mairie de Carhaix en soutien à l'hebdomadaire Le Poher, menacé depuis plusieurs semaines par des lettres anonymes et une alerte à la bombe.

On a pu y voir des journalistes, des syndicalistes, des élus et de simples citoyens. Le maire de Carhaix, hospitalisé à Brest suite à un infarctus, était absent. Jean-Michel Le Boulanger, ancien vice-président le la Région et auteur de plusieurs ouvrages sur la Bretagne y a fait une intervention remarquée contre l'intolérance. Il a énuméré une longue liste de victimes y compris la rédaction de Charlie Hebdo et dernièrement en Russie, le cas de la journaliste russe Maria Ponomarenka condamnée à six ans de prison pour un article dénonçant la guerre en Ukraine. Il a rappelé que la liberté de la presse est un combat sans cesse renouvelé.

Ces menaces contre le journal Le Poher ont suivi le traitement de troubles et d'affrontements à Callac par l'hebdomadaire. Callac est une commune des Côtes d'Armor dont la mairie avait accepté le projet d'une association, basée en Île de France, de mettre sur pied à Callac un centre d'accueil de réfugiés. Un projet contesté par la majorité des habitants qui a été abandonné depuis par la mairie. La mairie avait refusé par ailleurs d'organiser une consultation des habitants de la commune. La majorité des habitants de Callac, contre ce projet, n'est pas forcement xénophobe ou raciste. Etre contre l'arrivée de réfugiés dans votre village alors que vos enfants diplômés ont dû partir à Paris, voire à Montréal ou ailleurs au bout du monde, pour trouver des emplois à la hauteur de leurs diplômes, ne fait pas de vous un fasciste.

Ce qui a frappé l'opinion bretonne dans cette affaire c'est les tentatives de récupération par des partis politiques 'nationaux'. À Callac, le parti d'Eric Zemmour Reconquête était très présent. À Carhaix samedi, on voit sur la photo ci-dessus, une flopée de drapeaux rouges du Mouvement de la Jeunesse Communiste.

Quelque soit son opinion sur cette affaire, un journaliste a parfaitement le droit de traiter le sujet comme il l'entend. Ce droit est la base de la liberté, la fondation même de la démocratie.

Des plaintes ont été déposées par le journal Le Poher et son dirigeant Erwan Chartier, mais personne ne sait si les menaces sont le fruit d'un individu isolé ou d'un groupe politique organisé. Les propos racistes et xénophobes des menaces indiquent clairement que l'auteur se situe à l'extrême droite de l'échiquier politique français.

Tout cela est si fragile… Rien n'est acquis ! Rien n'est jamais acquis ! L'histoire est peuplée d'atteintes et de coups portés à la liberté d’expression et notre actualité en déborde... Alors qu’à Carhaix, Le Poher était menacé, il y a quinze jours, le 10 février, était créé un comité de soutien au journaliste Mortaza Behboudi, détenu en Afghanistan depuis le 7 janvier par les Talibans. Le 14 février : descente de Talibans dans les locaux d’une chaîne de télévision à Kaboul. Le personnel est frappé, des journalistes emprisonnés. Le 16 février : la journaliste russe Maria Ponomarenka est condamnée à 6 ans de prison pour un article dénonçant la guerre en Ukraine. Dans la Russie d’aujourd’hui, les fausses informations sont passibles de 15 ans de prison. Le 18 février : sortie sur Arte TV de l’enquête de Reporter sans frontières sur l’exécution sommaire par l’armée russe du journaliste ukrainien Hakx Levin. Le 21 février, cette semaine, en Ethiopie, suspension de 15 médias étrangers.

- Jean-Michel Le Boulanger

Voir aussi :
3  0  
Vos 4 commentaires :
kris braz Le Lundi 27 février 2023 08:53
Non, la mobilisation était bien insuffisante par rapport au danger facho, et les chiffres publiés dans la presse (OF et le T) bien exagérés. Insuffisante aussi la réponse des élus, comme de l'Emsav, qui devrait se souvenir de la rapidité foudroyante avec laquelle Hitler a mis fin aux libertés fondamentales dès février 1933. Ou comment FN-RN et droite de la droite commencent par cogner sur le culturel quand ils arrivent au pouvoir.
(2) 

jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Lundi 27 février 2023 10:35
Réconfortant:A Saint Brévin en Loire Atlantique.la manifestation de soutien à l'accueil des migrants en difficultés a été très largement supérieure à celle des extrémistes de droite de tout bord.?
Curieusement sur les photos des deux manifestations je ne remarque pas de Gwenn Ha Du ?
Liberté de la presse mais problème du monopôle de la presse constaté en Loire Atlantique.C'est une situation aussi grave.
Remobiliser les jeunes musiciens,danseurs,chanteurs bretons
Ne pas se faire folkloriser à nouveau.
Que les groupes bretons se débarassent petit à petit, des subventions municipales départementales,régionale "PDL" en 44 ..
Ils retrouveront une liberté d'action et de ton!
(1) 

Pascal Lafargue Le Lundi 27 février 2023 12:21
“Franchement quel est le type qui va gaspiller une balle dans une boite crânienne qui contient de l’andouille de Guéméné ? ”
Ceci est un extrait d’une diatribe posté le 26 février, sur le site de Riposte Laïque. La teneur y est particulièrement haineuse, violente, calomnieuse et dégradante à l’encontre d’Erwan Chartier et de Faustine Stenberg, (en plus d'etre d'un racisme virulemment anti-breton). L'affaire n'est pas terminée.
Ces journalistes bretons traversent, nous le concevons, une épreuve particulièrement éprouvante et
NOUS NOUS DEVONS DE CONTINUER DE LES SOUTENIR. Nous ne pouvons les laisser seuls porter sur les épaules le poids de ces ignobles attaques personnelles. D’autant qu’ils incarnent nos valeurs bretonnes et démocratiques.
JE SUIS LE POHER
(1) 

Jean BOIDRON Le Mardi 28 février 2023 16:19
Un bel article!
Pour ma part le Bretagne est une Terre d'accueil multi millénaire, de part sa position géographique. Et tous les nouveaux venus ont contribué à en faire la richesse. Celtes ? Certes. Dans le sens culturel au plus haut terme du mélange fertile. Les Celtes eux même ont repris l'héritage des populations mégalithiques. Puis intégré les envahisseurs méditerranéens ou nordiques, donc on arrête les conneries raciales.
Ukrainiens ou autres, espagnols ou autre des Péresse ou Noguès. Tous frères de société & de citoyenneté. Des jeunes blacks qui jouent admirablement du biniou c'est un honneur' & non une infamie selon un certain bas du front appelé Le Lay.
Bref vive l'hebdo Le Poher & toute la liberté de presse. Par principe. Même si je n'aime pas Breizh Infos fort nauséabond.
(1) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons