Fondation de Yeun Iliz, nouvelle association pour l'église Saint Eutrope de Botmeur

-- Patrimoine --

Revue de site de Yeun Iliz
Porte-parole: Caroline Baumgarten

Publié le 6/05/12 17:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25830_1.jpg

L'association Yeun Iliz, fondée en février 2012, vise à la mise en valeur et la restauration de l'église Saint-Eutrope de la commune de Botmeur (Finistère), en plein cœur des Monts d'Arrée. L'église Saint-Eutrope nécessite en effet quelques travaux suite notamment à des problèmes d'humidité, et c'est pourquoi des Botmeuriens se sont mobilisés pour la sauver en fondant une association.

Yeun Iliz (dont le nom fait écho à la Communauté de Communes du Yeun Elez) comprend actuellement une vingtaine de membres et ne demande qu'à s'agrandir. De premières actions ont d'ores et déjà été réalisées par l'association (déambulations guidées dans Botmeur lors du Salon du Livre par exemple), d'autres sont programmées (exposition de photographies cet été, concerts dans l'église…), et de premiers travaux ont été effectués (réparation de la porte de la sacristie notamment).

Yeun Iliz possède désormais son propre site Internet, pour tenir au courant le public de ses actions, passées et prochaines, et de l'avancement de la restauration de l'église. Il est ainsi possible de découvrir plus en détail l'association et l'église Saint-Eutrope de Botmeur à l'adresse suivante : (voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer
Fondée en février 2012, l'association Yeun Iliz a pour but la mise en valeur et la restauration de l’église Saint-Eutrope de la commune finistérienne de Botmeur, en plein cœur des Monts d’Arrée.

Vos commentaires :

T Gwilhmod EmglevAnTiegezhioù
Dimanche 6 mai 2012

Ils veulent s'approprier un bien construit pour le culte et y faire des expositions et des concerts, en plus de quelques cérémonies.

Je ne sais pas quelle sera la position de l'évêché, mais il me semble difficile de refuser au prêtre desservant le statut légal d'affectataire : un lieu culturel ou cultuel, il faudra choisir.

Personnellement je ne vois pas comment sérieusement une religion pourrait se satisfaire de n'être que tolérée et invitée dans un lieu. Imgaginons qu'il y ait une exposition de peintures et qu'un enterrement doive avoir lieu : on déménage les peintures ou on fait fait l'enterrement avec ? Et si on les enlève on les remet le lendemain. Cela ne s'appelerait plus une église mais une salle polyvalente.

Il est effarant comment le sens du sacré se perd à une vitesse gand V

SPERED DIEUB
Lundi 7 mai 2012

Sans intégrisme ni exclusions systématique de l'extra religieux je partage votre raisonnement mais le pire est que cela puisse constituer un précédent qui s'appliquerait progressivement à l'ensemble des lieux de cultes sous prétexte qu'ils appartiennent au domaine public

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner