Folies et déraisons en Bretagne d'antan, par Philippe Carrer
Présentation de livre de Philippe Argouarch

Publié le 1/05/12 12:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25759_1.jpg

Il y a une tradition de psychiatres bretons qui se penchent sur les spécificités bretonnes en ce domaine. Guy Caro s'était penché sur l'alcoolisme en Bretagne à la lumière de la déculturisation. Le docteur Philippe Carrer a publié de nombreux ouvrages et articles sur l'ethnopsychiatrie en Bretagne et aussi sur l'histoire de Bretagne. En particulier : " Ethnopsychiatrie en Bretagne, nouvelles études ", Coop Breizh, 2007 et " Le matriarcat psychologique des Bretons ", Payot, 1983.

Dans " Folies et déraisons en Bretagne d'antan", publié chez Coop Breizh, Philippe Carrer se penche sur les grands cinglés bretons en commençant par Merlin l'enchanteur du cycle arthurien jusqu'à Gilles de Retz, en passant par Eon de l’Étoile ou le poète maudit Meschinot. Y a-t-il une spécificité bretonne dans la folie ? Carrer, en tous cas, en montre déjà une dans les rapports de la société celtique, puis médiévale, avec ses fous.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
marc iliou
2012-05-01 22:05:40
En Bretagne actuellement il y a aussi une part de folie qui consiste à voter pour des partis de gauche comme de droite qui s'en foutent éperduement de notre pays,espérons qu'un jour cela finira et le plus rapidement possible!
Bretagne réveille toi!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.